APRES TROIS SEMAINES DE VACANCES
La rentrée des classes a pris de l’allure ce lundi
mardi 10 janvier 2017

Peu d’élèves de la ville de Kinshasa ont répondu présent à la date du jeudi 5 janvier pour la rentrée des classes telle que fixée par les autorités. C’est plutôt ce lundi 9, que les bleu et blanc ont investi les artères de la capitale et afflué dans les écoles. Les élèves ont pour ainsi dire dépassé les 9 jours qui leur ont été accordé pour les vacances du premier trimestre comme initialement prévu par le ministère de l’enseignement primaire, secondaire, professionnel et l’initiation à la nouvelle citoyenneté.

Les vacances de Noël et de nouvel an devaient débuter le 24 décembre 2016 pour prendre fin le 4 janvier 2017. Toutefois, la plupart des établissements de la capitale ont fermé leurs portes depuis le 17 décembre, donc neuf jours avant la date prévue par le nouveau calendrier scolaire. Les élèves ont eu droit à au moins trois semaines de vacances. Ce qui est inhabituel. Une situation causée par la psychose des événements du 19 décembre.
Pour ce lundi après-midi, à l’EPI/Lemba sud, la majorité des élèves ont remplis les salles de classe. De la première à la sixième année primaire, les enseignants et les écoliers ont renoué avec l’ambiance scolaire. Le frère directeur de cet établissement, Muti Moïse, explique la présence massive des bleu et blanc pour le lundi. "Nous avons reçu le communiqué qui indiquait la rentrée des classes au 5 avec un léger retard. Or, sur le billet de vacances remis aux élèves la date de la rentrée était fixée au 9 janvier ".
Ce n’est que, poursuit-il, le 23 décembre lors de la proclamation que nous avons communiqué la date du 5 aux parents venu signer les bulletins. Malheureusement, ces derniers étaient peu nombreux pour assister à cette cérémonie. Ce qui fait que le jeudi, jour de la rentrée nous n’avons reçu que 11 élèves sur un total de 983. Si seulement, nous avions été informés plus tôt, nos élèves auraient pu venir en nombre ce jeudi comme prévu par le ministère.

PAS DE RENVOI A CAUSE DE NON PAYEMENT DE FRAIS
Les élèves de l’EP1/Lemba sud, n’ont pas été chassés de l’école pour cause de non payement des frais scolaires. La direction de cette école a donc respecté le mot d’ordre du ministère de tutelle qui a demandé aux établissements de ne pas chasser les élèves dès la rentrée des classes. "Pour cette première semaine de la rentrée des classes, les élèves n’ont pas été renvoyés de l’école par faute de non payement des frais de minerval du premier trimestre. Le contrôle pourra se faire durant le mois en cours. Toutefois, nous informerons encore les parents pour se mettre en ordre" a déclaré, le frère directeur de l’établissement.
L’école maternelle nouvellement construite au côté de l’école primaire a connu aussi son engouement pour cette journée de lundi. Les tout petits de 3, 4 et 5 ans se sont retrouvés également dans l’enceinte de la cour. Pour cette catégorie aussi, l’on a fait abstraction du payement des frais. Dans toutes les salles de classes visitées, l’heure était à la révision des matières vues avant les vacances et aux nouvelles leçons. Les cris des élèves et les voix des instituteurs vont à nouveau rythmes la cour de l’école restée longtemps dans le silence. Fyfy Solange TANGAMU

Kinshasa : les bars et terrasses équipés d’écrans plats attirent les amoureux du foot
lundi 27 mars 2017

Hormis les baffles qui diffusent de la musique à des décibels élevés, des écrans plats sont de plus en plus visibles sur les terrasses, ainsi que dans (...)
lire la suite
« Royal air Maroc » fait honneur aux dames
lundi 27 mars 2017

Le Directeur régional de « Royal air Maroc » (RAM) d’aviation, Ben Osmane, a offert, le samedi 25 mars à Kinshasa, un déjeuner à une centaine de (...)
lire la suite
Le cardinal Monsengwo autorise les catholiques à fréquenter de nouveau ’’Nzete ekauka’’
vendredi 24 mars 2017

Les fidèles catholiques sont de nouveau autorisés à fréquenter ’’Nzete ekauka’’, le site des apparitions mariales à Mokali, à Kingasani I, dans la (...)
lire la suite
Facteur d’appauvrissement de la jeune fille
vendredi 24 mars 2017

La grossesse de l’adolescente est considérée comme un problème de société qui affecte de nombreuses jeunes filles. Elle est généralement liée à la (...)
lire la suite
47 % de la population congolaise ont accès à une source d’eau améliorée en milieu urbain
jeudi 23 mars 2017

L’humanité a célébré, hier 22 mars, la Journée mondiale de l’eau. La RDC, malgré son potentiel énorme en ressource en eau souterraine et de surface, est (...)
lire la suite
Après "Ankoro", "Boma Maman" séduit plus d’un jeune Kinois
jeudi 23 mars 2017

* D’ores et déjà, des spécialistes de la santé publique tirent la sonnette d’alarme quant aux conséquences à long terme, d’un usage abusif des stimulants (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting