ARRANGEMENT PARTICULIER
Rassemblement : E.Tshisekedi à la CENCO pour valider les propositions
mercredi 11 janvier 2017

* La plateforme chère au lider maximo avait déposé, lundi 09 janvier dans la soirée au secrétariat de l’épiscopat catholique ses propositions sur les arrangements particuliers.

Selon des sources crédibles, le président du Conseil des sages du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, se rendra ce mercredi 11 janvier à la CENCO (Conférence Episcopale Nationale du Congo). Objectif, valider les propositions déposées il y a deux jours par sa plateforme dans le cadre des arrangements particuliers, en marge de l’Accord de la Saint Sylvestre. C’est en principe hier que les Evêques étaient attendus à Pétunias, chez le leader de l’UDPS. Mais la rencontre a tout simplement été postposée.

Les choses se mettent en place. Etienne Tshisekedi ne se déplace pas pour rien. La présence du lider Maximo au Centre Interdiocésain va faire bouger les lignes. Mieux, booster le démarrage des travaux de mise en commun de leurs textes en rapport avec l’"Arrangement particulier " devant sous-tendre le compromis politique du 31 décembre 2016.
Selon des sources qualifiées, le Rassemblement avait déposé ses propositions le soir du 9 janvier. Les deux avaient jusqu’à hier mardi 10 janvier pour remettre leurs textes au bureau de la CENCO et accélérer la mise en œuvre de cet Accord qui reste, aux yeux de beaucoup de gens, comme la voie idoine pour la paix et la restauration de l’ordre constitutionnel en RD Congo.
Les délégués de la Majorité et du Rassemblement doivent s’entendre sur un texte commun sur les modalités pratiques de mise en œuvre dudit accord : un chronogramme, une répartition de responsabilité, et un rythme à imprimer à l’ensemble de ces institutions. Sans oublier le Comité de suivi du processus électoral qui doit amener le pays dans un encadrement beaucoup plus étroit vers les élections présidentielles, législatives et provinciales.
Selon Delly Sessanga, président de l’Alternance pour la République, la plateforme qui soutient les actions de Moïse Katumbi, avec un minimum de volonté, deux jours suffiraient à finaliser ces discussions pour avoir un arrangement particulier qui règle les modalités pratiques de mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre.
C’est donc ce jour que chaque partie prenante va faire voir à l’autre ses avis concernant le format du gouvernement et des postes ministériels désirés, du chronogramme précis des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, des listes de personnes à gracier ou libérer dans le cadre des mesures de décrispation politique, des opérations de révision du fichier électoral, de la sécurisation des élections… bref de la gestion consensuelle de la Transition.
Selon un tabloïd kinois, le regroupement de l’opposition post Genval aurait, dans ses suggestions, agréé un format de 45 ministres. Outre le Premier ministre qui proviendra de l’UDPS, celle-ci ambitionnerait diriger les ministères de l’Intérieur, de la Justice, des Finances, de l’Economie, du Plan, des Transports et des Mines.
Les discussions risquent d’être très serrées avec la famille politique du chef de l’Etat pour le contrôle de certains ministères, notamment l’Intérieur, la Justice et les Finances.
Pour le Rassemblement, il faudrait que le Premier ministre soit désigné le plus vite possible et dans le cadre du Gouvernement de l’union nationale, il puisse amener vers les élections et aussi répondre aux défis majeurs de notre temps.
La date de la mise en place de gouvernement est même avancée, le 15 janvier courant. L’investiture, au niveau de l’Assemblée Nationale, interviendrait cinq jours plus tard, le 20 janvier.
La principale mission serait l’organisation des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales avant la fin de l’année 2017.
Selon le site d’informations en ligne, Actualité.cd, le Rassemblement proposerait 3 postes de vice-présidence au Comité de suivi, dont un réservé au MLC et Alliés.
Président : Étienne Tshisekedi ; Trois vice-présidents : Le Rassemblement, le Front pour le respect de la Constitution, la majorité présidentielle. Le poste de Rapporteur reviendrait à la Société civile signataire de l’accord du 18 octobre, tandis que celui de Questeur est confié à la société civile non signataire de l’accord du 18 octobre.
Le Comité de suivi sera composé, d’après les suggestions du Rassemblement, de 28 membres, dont 14 pour les signataires de l’accord du 18 octobre et 14 pour les non signataires. La CENCO devra également faire partie de ce comité poursuit le document. Didier KEBONGO

Joao M. Goncalves Lourenço dépêche un envoyé spécial à Kinshasa
mardi 20 février 2018

Un envoyé spécial du Président de la République d’Angola auprès de son homologue congolais Joseph Kabila, est arrivé hier lundi 19 février à Kinshasa, (...)
lire la suite
Diomi Ndongala et Jean-Claude Muyambo libres ce mardi 20 février
mardi 20 février 2018

Double bonne nouvelle. Eugène Diomi Ndonglala, président de la Démocratie chrétienne (DC), et Jean-Claude Muyambo, ancien bâtonnier de Lubumbashi et (...)
lire la suite
Ntantu Mey interpelle les initiateurs de la marche des chrétiens
mardi 20 février 2018

Un des initiateurs de la marche des chrétiens du 16 février 1992, Ntantu Mey remonte au créneau aux lendemains du 26ème anniversaire de cette (...)
lire la suite
"La suspension de la coopération n’a aucune incidence sur le processus électoral"
mardi 20 février 2018

Les relations tendues entre le Royaume de Belgique et la République démocratique du Congo focalisent l’attention de nombre de partenaires qui se (...)
lire la suite
RDC-Belgique : des voix s’élèvent pour privilégier le dialogue
mardi 20 février 2018

Entre Kinshasa et Bruxelles, le ciel est gris. Le Royaume de Belgique a été le premier à hausser le ton, en décidant de suspendre la coopération (...)
lire la suite
Présentation de MATATA PONYO Mapon et MABI MULUMBA à l’Ambassade de Grande-Bretagne, le 14 mars 2017 lors d’un cocktail consacré aux finances publiques
mardi 20 février 2018

Présentation de MATATA PONYO Mapon et MABI MULUMBA à l’Ambassade de Grande-Bretagne, le 14 mars 2017 lors d’un cocktail consacré aux finances (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting