APRES LES INONDATIONS A BOMA
OCHA : La réponse humanitaire se met en marche
jeudi 12 janvier 2017

Après d’importantes inondations survenues dans la nuit du 26 au 27 décembre 2016 dans la ville de Boma au Kongo Central, la réponse humanitaire se met en marche, a fait savoir OCHA hier, au cours de la conférence hebdomadaire des Nations Unies.

Face à l’ampleur des dégâts, le Gouverneur de la province a mis en place un Comité de gestion qui comprend entre autres OCHA, l’Organisation Mondiale de la Santé, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance et des ONG locales et internationales.
Cette coordination, poursuit la source, a permis notamment d’apporter des vivres et des articles ménagers essentiels à des dizaines de familles. Ainsi, des entreprises publiques et privées et des individus ont fourni des vêtements, des produits pharmaceutiques y compris du savon, et des contributions financières.
Pour sa part, le gouvernement provincial a également identifié un site pour les ménages affectés afin de les mettre à l’abri d’éventuelles catastrophes similaires. L’on note toutefois que les besoins dépassent largement la réponse apportée à ce jour. Ainsi, plus de 10.000 moustiquaires imprégnées, matelas et couvertures sont requis ; plus de 100.000 tôles sont nécessaires pour réfectionner les infrastructures sanitaires et scolaires ainsi que de la nourriture et des médicaments.
Selon le Gouverneur de cette province, plus de 2,3 millions de dollars sont nécessaires pour répondre aux besoins immédiats et pour des actions d’aménagement du territoire, note la source. Pendant ce temps, OCHA est présent sur place et a participé à l’élaboration d’un plan de réponse sur base duquel l’organisation réalise le plaidoyer auprès des bailleurs et acteurs humanitaires pour garantir l’aide nécessaire aux sinistrés.
Aux dires des humanitaires, ces inondations figurent parmi les plus meurtrières que la province ait connues et soulèvent le défi de l’aménagement du territoire, de la prévention et de la gestion des catastrophes naturelles. De nombreuses infrastructures endommagées, voire détruites, doivent être réparées ou reconstruites.
L’occasion s’avère propice pour fournir une aide aux sinistrés qui ont notamment besoin des couvertures, des moustiquaires, des matelas, des ustensiles de cuisine, des médicaments, des équipements médicaux, des denrées alimentaires et des kits scolaires.
Selon les ressortissants de Boma, ces inondations ont fait plus de 40 morts et disparus, dont 30 enfants, et plus de 24.000 sinistrés. Plus de 1.000 maisons ont été détruites ou emportées par les eaux, 17 écoles inondées, 14 structures sanitaires affectées ainsi que deux ponts endommagés.
« Les enfants représentent 65% des sinistrés, un chiffre plus élevé que la moyenne nationale, qui est de 48% pour des évènements similaires. Cette situation s’explique par le fait que les intempéries ont touché des zones fortement peuplées », souligne un représentant d’OCHA. Mathy MUSAU

Néhémie (5ème partie) : Le rôle du leader dans le développement de la nation
lundi 27 mars 2017

(Par Colin NZOLANTIMA) Le livre de Néhémie commence et se termine par la prière. Ceci nous démontre que Néhémie accordait une place prépondérante à la (...)
lire la suite
Montée en puissance de la classe moyenne en Afrique : Syndicalisme en mutation
lundi 27 mars 2017

Dans sa déclaration à l’inauguration de la 4ème conférence régionale qui se tient à Dakar (Sénégal) du 23 au 25 mars, la plateforme pour le développement (...)
lire la suite
Infrastructures : les principaux projets de coopération sino-africaine
lundi 27 mars 2017

Le développement des relations sino-africaines s’est accéléré depuis que le président chinois Xi Jinping a proposé lors d’une visite en mars 2013 de (...)
lire la suite
Deux artistes rd congolais à l’honneur à Rabat
lundi 27 mars 2017

* Quand le Roi Mohammed VI fait découvrir à son homologue jordanien la richesse culturelle du Continent. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu (...)
lire la suite
ESU : Steve Mbikayi met en place une commission tripartite
vendredi 24 mars 2017

Plus de 600 finalistes de la faculté de médecine de l’Université Baptiste de Lubumbashi attendraient de prêter serment. Selon des sources, le Conseil (...)
lire la suite
Des réactions en rapport avec l’attentat perpétré près du Parlement de Westminster à Londres
vendredi 24 mars 2017

L’attentat perpétré près du Parlement de Westminster à Londres ce mercredi a provoqué de nombreuses réactions dans le monde. ÉTATS-UNIS Donald Trump (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting