Arrangement particulier : 4 jours aux délégués pour boucler les travaux
jeudi 12 janvier 2017

* La rencontre initialement prévue hier entre les Evêques et Étienne Tshisekedi a été renvoyée sine die.

Les délégués de la Majorité présidentielle et du Rassemblement se retrouvent ce jeudi 12 janvier au Centre Interdiocésain en vue du démarrage des travaux de mise en commun de leurs propositions en rapport avec " l’Arrangement particulier " devant sous-tendre l’Accord politique du 31 décembre 2016. La journée d’hier mercredi 11 janvier a été consacrée à l’échange des pièces entre négociateurs pour la mise en œuvre de l’accord. La médiation a remis des exemplaires des propositions aux différentes composantes, afin qu’elles s’en imprègnent, a confié au site d’informations en ligne, " Actualité.cd ", Adolphe Lumanu, délégué de la Majorité Présidentielle.

" Nous allons les analyser avec le concours des membres de différentes composantes. Nous allons discuter et il ne faut pas que chacun campe sur ses positions "
Pour Adolphe Lumanu, tout ce qui se fera doit l’être pour l’intérêt de la population.
Prenant exemple sur le Front pour le respect de la constitution, jusque là non signataire de l’Accord de la Saint Sylvestre, mais participant aux travaux sur l’Arrangement particulier, ce représentant de la kabilie a indiqué que la question de l’inclusivité fera partie du débat. " C’est un processus. Un idéal à atteindre, mais qui ne peut empêcher le cours normal des discussions ".
Le président de la CENCO, Mgr Marcel Utembi, estime que "l’inclusivité n’est pas un problème à l’heure actuelle. Quand on dit que l’accord du 31 décembre n’est pas inclusif, ce n’est pas vrai ". L’Archevêque de Kisangani l’a déclaré hier mercredi 11 janvier en marge des travaux sur l’Arrangement particulier au Centre Interdiocésain.
Pour Mgr Utembi, l’inclusivité ne doit pas être perçue en termes de nombre de signatures. Mais "elle doit être comprise en tenant compte de la participation des composantes dans les travaux de l’élaboration de l’accord. Vu sous cet angle, l’accord est inclusif " a-t-il fait valoir, rappelant que la CENCO évolue toujours dans la recherche des signatures. Ce qui justifie sa démarche d’aller à la rencontre du Premier ministre, Samy Badibanga. " Bientôt l’inclusivité sera totale dans son fond et dans sa forme " a promis le président de la CENCO.

PRIMATURE, " PAS N’IMPORTE QUELLE BOUTIQUE "
Hier au Centre Interdiocésain, la question de l’animateur de la Primature, bien que réservée au Rassemblement, s’était invitée dans les débats. La Majorité, a indiqué Adolphe Lomanu, a posé un critérium pour la désignation du Premier ministre parce-que celui ci doit répondre à un profil donné. Car, estime l’ancien ministre de l’Intérieur, " il ne s’agit pas de n’importe quelle boutique où n’importe qui peut diriger ".
Réagissant à la question, Félix Tshisekedi avait déclaré qu’il ferait un bon Premier ministre si le choix se portait sur lui. Mais interrogé, Valentin Mubake a botté en touche, disant que tout le monde devrait concentrer les énergies sur la question de l’Arrangement particulier.
Au sortir de la réunion sur l’arrangement particulier, Mubake a indiqué que l’heure n’est pas au choix du Premier ministre.
" Cette question n’est pas à l’ordre du jour aujourd’hui. Nous voulons démarrer les travaux de l’arrangement particulier. Toutes les questions relatives à la nomination du Premier ministre par le Chef de l’Etat, à l’installation du président du comité de suivi, à la taille du gouvernement … feront l’objet de discussions dans l’arrangement particulier. Je m’abstiens de parler de quelque chose qui fera l’objet d’un acte officiel qu’on appelle arrangement particulier. Quant à la question de savoir si je suis candidat, il faut savoir que les candidatures ne sont pas encore demandées. Chaque chose en son temps."
La candidature de Félix Tshisekedi à ce poste n’étonne pas outre mesure Valentin Mubake qui trouve la chose normale.
" C’est tout à fait normal qu’en pareille circonstance que les gens aient de préférence pour tel ou tel autre personne. Ça ne devrait pas étonner qui que ce soit ".
Dans une déclaration mardi 10 janvier à Kinshasa, Jean-pierre Lisanga Bonganga, coordonnateur des Alliés d’Étienne Tshisekedi (CAT) a proposé la candidature de Félix Tshilombo Tshisekedi au poste de Premier ministre, en application de l’Accord politique du 31 décembre 2016.

RENCONTRE CENCO-TSHISEKEDI RENVOYEE SINE DIE

Le face à face programmé pour hier mercredi entre les Evêques et Etienne Tshisekedi a finalement été reportée, sans une date précise.
Les prélats catholiques envisagent de rencontrer Etienne Tshisekedi pour lui remettre une copie de l’accord du 31 décembre. Ils expliquent que le président du Conseil des sages du Rassemblement a contribué utilement pour que les discussions sous leurs bons offices accouchent d’un accord politique.
" Monsieur Etienne Tshisekedi est une grande autorité d’une forte organisation politique, qu’est le Rassemblement. Celui qui a mobilisé toute cette position, il a joué un rôle important dans la matérialisation de ces discussions directes. Il est normal pour nous qui assurons les bons offices d’aller vers lui pour lui remettre une copie de cet accord " a déclaré Marcel Utembi.
Dans l’opinion, on espère que tôt ou tard, cette rencontre aura lieu. Didier KEBONGO

Le PGR se saisit du cas Clément Kanku
mercredi 24 mai 2017

* Flory Kabange Numbi souligne toutefois qu’à ce niveau de procédure, il n’est nullement question de chercher à obtenir la levée des immunités de lélu (...)
lire la suite
Le successeur de Kamwina Nsapu lance un appel au calme
mardi 23 mai 2017

* A l’issue d’une audience hier avec le VPM E. Ramazani Shadary, le nouveau chef de Bajila Kasanga met en garde tout incivique auteur des actes (...)
lire la suite
Michel Bongongo installe les coordonnateurs du Guichet unique à Kalemie
lundi 22 mai 2017

* Après le Tanganyika, des modules de formation sont prévus dans les autres provinces de la RD Congo. Pour la réforme de l’Administration (...)
lire la suite
Vive controverse sur le nombre de fugitifs
vendredi 19 mai 2017

* Là où le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, attend le résultat de l’enquête, des sources font état de 3000 à 4000 évadés. Combien (...)
lire la suite
Bruno Tshibala : place aux actes !
jeudi 18 mai 2017

Pas de repêchage pour le Premier ministre Bruno Tshibala. Invité le mardi 16 mai à l’Assemblée nationale, le nouveau chef de l’Exécutif en RD Congo a (...)
lire la suite
Investiture ce matin sur fond de malaise à la MP
mardi 16 mai 2017

* S’il est acquis que l’Assemblée nationale accordera sa confiance au Premier ministre, il n’en demeure pas moins que la dernière redistribution des (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting