A LA DEMANDE DU VICE-PRESIDENT DE LA CENI
Nord-Kivu : Les groupes armés appelés à une trêve pour faciliter l’enrôlement des électeurs
jeudi 12 janvier 2017

Au sortir d’une réunion d’évaluation de la sécurisation du processus électoral au Nord-Kivu le lundi 9 janvier au gouvernorat de province, le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Norbert Basengezi Katintima,a exhorté les groupes armés à observer une trêve pour permettre aux populations d’aller s’enrôler en masse.

"Le taux d’enrôlement des électeurs enregistré jusque-là est faible.Tout le monde doit savoir qu’un faible taux d’enrôlement induit une faible représentation d’élus à l’Assemblée nationale", a indiqué Norbert Basengezi Katintima au terme de la réunion avec le comité provincial de sécurité, les députés et ministres provinciaux, et les délégués de la société civile.
Au stade actuel, les statistiques indiquent le taux d’enrôlement de 23% dans la ville de Goma ; Beni ville (0,6%), Butembo (3,4%) ainsi que dans les territoires de Beni territoire (0%) ;Lubero (0,3%), Rutshuru (0,7%), Nyiragongo (36,1%), Masisi (0,4%) et Walikale (3,1%). "Pourtant, précise-t-il,le Nord Kivu attend enrôler 4 millions d’électeurs pour avoir 50 députés".

"Mêmes les groupes armés ont besoin des cartes d’électeurs"
Pour sa part, le président de l’Assemblée provinciale, Jules Hakizumwami, demande aux groupes armés de cesser de tracasser les agents de la CENI et les populations qui vont s’enrôler. "Même les membres de ces groupes armés ont besoin des cartes d’électeurs, car ils sont Congolais. Qu’ils obtiennent, eux aussi, les cartes pour que, demain, ils élisent les dirigeants de leurs choix",souligne-t-il.

Forte mobilisation pour réussir le pari

Le gouverneur Julien Paluku semble, lui, optimiste. "Les opérations de 2006 et 2011 se sont déroulées dans les mêmes conditions d’insécurité. L’accalmie peut toujours être au rendez-vous", soupire l’autorité provinciale.
Le vice-président de la CENI a invité tous les responsables politiques et de la société civile à aller sensibiliser leurs proches et les électeurs à leur portée. Les députés provinciaux ont pris l’engagement d’aller, chacun, mobiliser dans son fief. Le gouverneur Julien Paluku a ainsi accompagné le vice-président de la Centrale électorale dans les villes de Beni et Butembo pour mobiliser les électeurs.
Le nombre d’électeurs enregistrés jusque-là par la Commission Electorale Nationale Indépendante reste très faible, selon tous les observateurs. Certains territoires sont encore à la merci des groupes armés qui sèment l’insécurité et de nombreux habitants sont déplacés.
De notre correspondant à Goma, Pepe MIKWA

Les Ninjas de Pasteur Ntoumi tuent et prennent des otages à Luozi
jeudi 14 décembre 2017

L’insécurisé se porte bien à Luozi, dans la province de Kongo central. Des rebelles Ninjas de Pasteur Ntoumi ont tiré à bout portant sur un chef du (...)
lire la suite
Le Tribunal militaire prend en délibéré les mémoires uniques de la défense
jeudi 14 décembre 2017

Le débat sur la forme dans le procès des présumés miliciens du mouvement terroriste Kamwina Nsapu tend à sa fin. Après avoir arbitré, au cours de (...)
lire la suite
10 millions de dollars de Bruxelles pour les sinistrés du Kasaï
jeudi 14 décembre 2017

*Pam et Fao sont chargés de gérer ces fonds pour renforcer la sécurité alimenaire et nutritionnelle. L’Organisation des Nations Unies pour (...)
lire la suite
Kasaï : Samy Badibanga plaide pour une conférence internationale des donateurs
jeudi 14 décembre 2017

* Selon le Programme Alimentaire Mondiale, 250.000 enfants vont mourir si une aide alimentaire ne leur est pas apportée d’urgence Samy (...)
lire la suite
Henri Yav concrétise la libéralisation du secteur d’assurances en RDC
mercredi 13 décembre 2017

La libéralisation du secteur des assurances est désormais effective en RDC. La page du monopole vient d’être définitivement tournée. Le ministre des (...)
lire la suite
Des milices et des braconniers menacent les espèces sauvages
mercredi 13 décembre 2017

Les attaques contre les espèces sauvages prennent de l’ampleur en Afrique centrale. Elles sont perpétrées par des groupes armés étrangers, qui se (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting