Et les autres confessions religieuses dans ça ?
jeudi 2 février 2017

Inutile de nier les évidences. L’Eglise catholique, via la CENCO, a volé la vedette à d’autres confessions religieuses. Mieux, l’Episcopat est devenu -bien malgré lui ?- l’arbitre du jeu politique rd congolais. Et de fait, le Centre interdiocésain s’ajoute peu à peu à la courte liste de hauts lieux du pouvoir…temporel.
Nous pouvons jurer nos grands dieux que les Princes de l’Eglise n’avaient pas prévu par scénario. Eux qui n’avaient reçu du chef de l’Etat que la mission de bons offices. En vue d’impliquer les absents de la grand-messe de la cité de l’Union africaine dans l’Accord. Inclusion oblige.
On est évidemment bien loin des fondamentaux du départ. Le compromis du 18 octobre 2016 devenant -déjà- de moins en moins de saison. Supplanté qu’il est par l’Accord de la Saint Sylvestre. Lequel bouscule même des pans importants de la Constitution.
A la manœuvre de ce nouveau bréviaire de la énième transition en terre congolaise, les Evêques. Les Prélats catholiques pourraient même faire partie d’une institution emblématique de cette période préélectorale. En l’occurrence, le Conseil national se suivi de l’Accord. La demande en est faite par une bonne partie de l’opposition. La question, c’est quid des autres confessions religieuses ?
Certes, le Pays doit en grande partie l’Accord de la Saint Sylvestre et l’accalmie qu’il a générée aux Evêques catholiques. Il est aussi vrai que face à une classe politique plus nombriliste que portée sur l’intérêt général, la présence des Princes de l’Eglise peut s’avérer utile .
Seulement voilà, la RDC compte plusieurs confessions religieuses ayant pignon sur rue. En vertu de quoi, l’on n’admettrait dans l’appareil d’Etat que les têtes couronnées de l’Eglise catholique ? Et les Protestants réunis au sein de l’Eglise du Christ au Congo ? Et les Kimbanguistes ? Et les églises de réveil ? Et les musulmans ?
A moins d’un concordat, ou sauf à prendre quelques libertés avec la Constitution ou encore sauf à prêcher l’inclusion sans se l’appliquer à soi-même, il serait de bonne politique que l’ensemble de confessions religieuses reconnues aient au minimum voix au chapitre.
José NAWEJ

Vivement le parler vrai
vendredi 20 octobre 2017

Entre deux courses pour la survie quotidienne, des chiffres, des formules, des slogans… reviennent comme en écho dans les oreilles du Congolais. (...)
lire la suite
Le revers de la personnification des enjeux du pays
jeudi 19 octobre 2017

Une question qui ne devrait pas en être une, mais qui en devient une, contexte zaïro-congolais oblige : qui a été élu au Conseil onusien des droits (...)
lire la suite
Un congrès à enjeu planétaire
mercredi 18 octobre 2017

Au moins autant que celle des Etats-Unis, la politique intérieure chinoise intéresse le vaste monde. Aujourd’hui plus qu’hier. D’où, l’intérêt (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
vendredi 13 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
jeudi 12 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
Encore et toujours l’Est
mercredi 11 octobre 2017

Kinshasa n’est pas le Zaïre, aimait à dire Mobutu dans toutes les langues. Cette citation culte du Maréchal-Président n’avait pas que son côté (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting