Nécessité d’arrondir les angles
vendredi 10 février 2017

Une polémique dont on pouvait utilement se passer. C’est celle relative au déroulé des obsèques du chef historique de l’opposition zaïro-congolaise.
Avant ou après la nomination du Premier ministre version Accord de la Saint sylvestre, Xème Rue Limete sur fond d’érection d’un mausolée ou Palais du peuple comme lieu du deuil …Des questions qui divisent, qui suscitent des passions, qui attisent même la colère de l’intraitable base de l’UDPS.
On peut comprendre la réaction des partisans du lider maximo. Ces centaines de milliers d’inconditionnels de Ya Tshitshi qui entendent imprimer leur propre marque aux funérailles de celui qui a vécu des décennies durant en dehors des ors et lambris de la République.
On peut aussi comprendre le dilemme -cornélien ?- dans lequel se trouve la direction de l’UDPS. Ecartelée qu’elle est entre les exigences de la base sevrée de son unique chef et les obligations d’Etat qui commandent l’organisation des obsèques officielles.
Entre ces deux positions apparemment diamétralement opposées, il y a pourtant place à la conciliation. Car tout le monde est au moins d’avis qu’il faille enterrer dignement Etienne Tshisekedi. Ce, compte tenu de ce qu’a été l’homme. Plus exactement eu égard à son combat sans répit pour le changement démocratique d’une part et, de l’autre, en raison des fonctions éminentes qu’il a occupées -quoique de manière météorique- dans l’appareil d’Etat. En l’occurrence le poste de Premier ministre.
On peut donc arrondir les angles pour aboutir à des funérailles qui soient à la fois populaires et solennelles. Bref, des obsèques où les masses pleureront à juste titre leur leader et les officiels congolais ainsi que les diplomates rendront hommage au grand responsable politique qu’a été Etienne Tshisekedi.
José NAWEJ

Vivement le parler vrai
vendredi 20 octobre 2017

Entre deux courses pour la survie quotidienne, des chiffres, des formules, des slogans… reviennent comme en écho dans les oreilles du Congolais. (...)
lire la suite
Le revers de la personnification des enjeux du pays
jeudi 19 octobre 2017

Une question qui ne devrait pas en être une, mais qui en devient une, contexte zaïro-congolais oblige : qui a été élu au Conseil onusien des droits (...)
lire la suite
Un congrès à enjeu planétaire
mercredi 18 octobre 2017

Au moins autant que celle des Etats-Unis, la politique intérieure chinoise intéresse le vaste monde. Aujourd’hui plus qu’hier. D’où, l’intérêt (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
vendredi 13 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
jeudi 12 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
Encore et toujours l’Est
mercredi 11 octobre 2017

Kinshasa n’est pas le Zaïre, aimait à dire Mobutu dans toutes les langues. Cette citation culte du Maréchal-Président n’avait pas que son côté (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting