Le parler vrai d’un crack des chiffres
jeudi 16 février 2017

Le langage de chiffres est autant celui de la précision que de la vérité. Hier au salon bleu de l’Hôtel du Gouvernement, Place le Royal à la Gombe, le ministre d’Etat en charge du Budget a décliné ce langage-là. Ce, à l’occasion d’une conférence de presse où la rigueur le disputait à la franchise. Pas moins.
Comment pouvait-il en être autrement lorsque l’interlocuteur des chevaliers de la plume et du micro est un crack des finances publiques formé à la bonne école ?
Par "déformation" aussi bien académique que professionnelle, Pierre Kangudia Mbayi n’ouvre la bouche que lorsqu’il a vraiment à dire. Cet homme de dossiers n’est donc pas soluble dans le "parler pour ne rien dire".
Ainsi, lorsqu’il considère le coût des élections, en ayant en tête les ressources disponibles et encore mobilisables, le ministre d’Etat en charge du Budget rend son verdict : difficile de mobiliser le plus d’un milliards de dollars pour organiser les élections cette année .
A l’analyse, le technicien des finances Kangudia ne délivre aucun scoop. Sa lecture froide de la question lui permet de s’émanciper du populisme ambiant. Son réalisme conséquent ne se prête guère à de la démagogie de bons sentiments dans laquelle excellent nombre d’acteurs politiques qui chantent matin, midi et soir élections sans en mesurer le coût et sans s’y préparer.
En somme, l’on brandit le mot "Elections" tel un label, ou gadget pour plaire à l’opinion, soit encore pour faire "démocrate ou bon élève" auprès d’une certaine communauté internationale ou tout simplement pour se donner bonne conscience. Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde, estimait Albert Camus.
Le principal mérite de la prestation médiatique du ministre d’Etat est d’avoir précisément nommé les choses pour ne pas ajouter au malheur de la RDC. Bel exemple du parler vrai !
José NAWEJ

Devoir de conscience collective
vendredi 23 juin 2017

Elections non tenues dans le délai- situation dans le Kasaï, voici deux sujets qui placent la RD Congo sous les projecteurs des puissances (...)
lire la suite
Exétat : Ne pas oublier le Kasaï
jeudi 22 juin 2017

Ce jeudi 22 juin 2017 prend fin l’examen d’Etat sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Sauf, bien entendu, dans plusieurs recoins (...)
lire la suite
Et si l’on avait prévu l’effondrement des cours…
mercredi 21 juin 2017

"Gouverner, c’est prévoir". Voici donc,une pensée forte d’Emile de Girardin qui devrait, si elle ne l’est, être inscrite au fronton de chaque édifice (...)
lire la suite
Et si l’on avait prévu l’effondrement des cours…
mardi 20 juin 2017

"Gouverner, c’est prévoir". Voici donc,une pensée forte d’Emile de Girardin qui devrait, si elle ne l’est, être inscrite au fronton de chaque édifice (...)
lire la suite
Exétat : Ne pas oublier le Kasaï
lundi 19 juin 2017

Ce lundi 19 juin 2017 démarre l’examen d’Etat. Sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Sauf, bien entendu, dans plusieurs recoins de (...)
lire la suite
Après les Evêques, vive le G10 ?
vendredi 16 juin 2017

Ils sont dix. Comme dix doigts de deux mains. Neuf anciens chefs d’Etat. Pas n’importe lesquels. Des Présidents ayant accédé au pouvoir via les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting