Accord du 31 décembre : la Société civile fustige le blocage, 47 jours après la signature
vendredi 17 février 2017

Quarante-sept jours après la signature de l’Accord du 31 décembre 2016, plusieurs ONG font un constat amer. Elles relèvent avec regret certains aspects "susceptibles de remettre en cause les efforts jusque-là entrepris et le processus électoral en cours et, partant, l’ensemble du processus démocratique engagé dans le pays depuis la signature du Pacte Républicain de Sun City en décembre 2002 ".

Ce message poignant émane de plusieurs organisations de la Société civile regroupées au sein du "Front de la société civile pour la surveillance citoyenne de laTransition", notamment la Nouvelle société civile congolaise (NSCC), le Centre pour la Gouvernance (CEGO) et la Ligue congolaise pour la défense, la Promotion et la vulgarisation des lois et des droits humains (LIDEPROV).
Selon les signataires de cette déclaration, " Cet Accord de dernière chance pour conduire le pays à la première alternance démocratique et pacifique du pouvoir au sommet de l’Etat " connaît un "blocage délibéré dans le déroulement des travaux sur les arrangements particuliers".
Pour ces organisations réunies hier jeudi 16 février à Kinshasa, " l’enlisement et la paralysie des discussions sont savamment orchestrés par une partie des acteurs politiques sur la procédure de désignation du Premier ministre, pourtant clairement établie par les dispositions du chapitre III, point 3. 3 de l’Accord ".

BLOCAGE
D’après eux, "les discussions stériles sur le partage des postes ministériels, notamment ceux prétendumentde souveraineté pour empêcher la signature des arrangements particuliers, l’insouciance des acteurs politiques sur la question du processus électoral, pourtant à la base de la crise au profit des positionnements et des avantages indus, au détriment des intérêts vitaux de la population et les controverses orchestrées par certains acteurs sur le remplacement du Dr EtienneTshisekedi et le rapatriement de sa dépouille mortelle au pays " constituent un réel problème pour la mise en pratique du dudit accord. Rachidi MABANDU

Mamadou Diallo croit en la finalisation des listes électorales au 31 juillet
mardi 28 mars 2017

* Par la voix du Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies en RD Congo, la Monusco s’engage à maintenir son soutien à (...)
lire la suite
Arrangement particulier : la Société civile, Forces vives appelle à la prudence
mardi 28 mars 2017

A quelques heures de la signature solennelle de l’arrangement particulier, prévue hier lundi 27 mars dans la soirée, la Société civile Forces vives (...)
lire la suite
La Cenco avait pourtant interdit Malu-Malu d’activités politiques !
lundi 27 mars 2017

* Dans l’Accord, aucun rôle n’est prévu pour cette institution dans la gestion de la période préélectorale et électorale… Porte-parole de la Majorité (...)
lire la suite
L’opposant Moïse Moni Della remercie le Pape François
lundi 27 mars 2017

Cela s’appelle reconnaissance. L’opposant Moïse Moni Della a exprimé sa gratitude envers le Saint Père pour son implication dans la crise (...)
lire la suite
Mgr Utembi met en péril l’Accord du 31 décembre
lundi 27 mars 2017

* Pour nombre d’observateurs, le Président de la CENCO est sorti du cadre de bons offices pour se muer en partie prenante aux discussions (...)
lire la suite
* Mention spéciale au Président en exercice,...
lundi 27 mars 2017

* Mention spéciale au Président en exercice, Aubin Minaku pour la réussite des assises de la capitale congolaise. La 9ème conférence des présidents (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting