Accord du 31 décembre : la Société civile fustige le blocage, 47 jours après la signature
vendredi 17 février 2017

Quarante-sept jours après la signature de l’Accord du 31 décembre 2016, plusieurs ONG font un constat amer. Elles relèvent avec regret certains aspects "susceptibles de remettre en cause les efforts jusque-là entrepris et le processus électoral en cours et, partant, l’ensemble du processus démocratique engagé dans le pays depuis la signature du Pacte Républicain de Sun City en décembre 2002 ".

Ce message poignant émane de plusieurs organisations de la Société civile regroupées au sein du "Front de la société civile pour la surveillance citoyenne de laTransition", notamment la Nouvelle société civile congolaise (NSCC), le Centre pour la Gouvernance (CEGO) et la Ligue congolaise pour la défense, la Promotion et la vulgarisation des lois et des droits humains (LIDEPROV).
Selon les signataires de cette déclaration, " Cet Accord de dernière chance pour conduire le pays à la première alternance démocratique et pacifique du pouvoir au sommet de l’Etat " connaît un "blocage délibéré dans le déroulement des travaux sur les arrangements particuliers".
Pour ces organisations réunies hier jeudi 16 février à Kinshasa, " l’enlisement et la paralysie des discussions sont savamment orchestrés par une partie des acteurs politiques sur la procédure de désignation du Premier ministre, pourtant clairement établie par les dispositions du chapitre III, point 3. 3 de l’Accord ".

BLOCAGE
D’après eux, "les discussions stériles sur le partage des postes ministériels, notamment ceux prétendumentde souveraineté pour empêcher la signature des arrangements particuliers, l’insouciance des acteurs politiques sur la question du processus électoral, pourtant à la base de la crise au profit des positionnements et des avantages indus, au détriment des intérêts vitaux de la population et les controverses orchestrées par certains acteurs sur le remplacement du Dr EtienneTshisekedi et le rapatriement de sa dépouille mortelle au pays " constituent un réel problème pour la mise en pratique du dudit accord. Rachidi MABANDU

Alain Rémy rassure la RDC de l’engagement de la France
jeudi 25 mai 2017

Le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères a lancé hier mercredi 24 mai dans la soirée à la halle de la Gombe, la 4ème édition de la (...)
lire la suite
Clément Kanku : après le PGR, la CPI menace
jeudi 25 mai 2017

* L’élu de Dibaya se retrouve ainsi avec deux épées de Damoclès suspendues sur sa tête. L’étau est en train de se resserrer autour du député Clément (...)
lire la suite
L’Onu en flagrance de manipulation !
jeudi 25 mai 2017

* L’article 49 de l’Accord de siège conclu entre la RDC et l’Onu est assez clair en ce qui concerne les enquêtes et les procès éventuels : "Le (...)
lire la suite
Première tête à tomber, le Directeur de l’ex prison de Makala demis de ses fonctions
mercredi 24 mai 2017

La nouvelle vient d’être rendue publique ce mardi. Le Colonel Tadet Kabisa a été relevé de ses fonctions de Directeur du Centre Pénitentiaire et de (...)
lire la suite
Les parlementaires francophones d’Afrique pour une force continentale de maintien de la paix
mercredi 24 mai 2017

La création d’une force de maintien de la paix en Afrique préoccupe au plus haut point les parlementaires francophones du continent. Réunis du 22 au (...)
lire la suite
La CENI lance la formation des membres du centre d’identification des électeurs
mercredi 24 mai 2017

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a lancé la formation des membres du centre d’identification (MCI) des électeurs et de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting