S’INQUIETANT DE L’IMPASSE PERSISTANTE
Accord du 31 décembre : UA, ONU, UE et OIF pressent Majorité et Opposition de conclure les discussions
vendredi 17 février 2017

* Les quatre organisations partenaires de la RDC " appellent toutes les parties prenantes, y compris la Majorité présidentielle et l’Opposition, à redoubler, de bonne foi, les efforts qui sont les leurs aux fins de parachever promptement les pourparlers en cours ".

A New York, Bruxelles, Paris et Addis-Abeba, six semaines après l’Accord du 31 décembre 2016, l’UA, l’ONU, l’UE et l’OIF ne voient plus rien venir. Ou presque. En tout cas pas cette fumée blanche qui aurait pu donner le " la " de la mise en œuvre du Compromis de la Saint Sylvestre. Vu d’Addis-Abeba, Bruxelles et de Paris, ça sent donc l’impasse. Donc le danger. D’où l’appel via une déclaration conjointe de ces quatre organisations partenaires de la RDC, à tous les protagonistes afin qu’ils parachèvent rapidement les pourparlers du Centre interdiocésain. Le quartet boucle son exhortation par un rappel qui n’aura échappé à personne : " la mise en œuvre ntégrale et rapide de l’Accord est essentielle à la préservation de la légitimité des institutions de transition jusqu’à la tenue des élections.
Déclaration conjointe de l’Union africaine, des Nations unies, de l’Union européenne et de l’Organisation internationale de la Francophonie sur la République démocratique du Congo
Addis-Abeba, New York, Bruxelles et Paris, le 16 février 2017 : L’Union africaine (UA), les Nations unies, l’Union européenne (UE) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) sont de plus en plus préoccupées par l’impasse persistante dans le dialogue entre les parties prenantes politiques en République démocratique du Congo (RDC) sur les modalités de mise en œuvre de l’Accord politique du 31 décembre.
Les quatre organisations partenaires notent que six semaines après avoir convenu des modalités de gestion de la période de transition devant conduire à la tenue d’élections paisibles et crédibles en décembre 2017, les parties n’ont toujours pas conclu les discussions sur la mise en œuvre effective de cet Accord. Cette situation porte en elle le risque de saper la volonté politique qui a permis la signature de l’Accord du 31 décembre.
Dans ce contexte, les quatre organisations partenaires appellent toutes les parties prenantes, y compris la Majorité présidentielle et l’Opposition, à redoubler, de bonne foi, les efforts qui sont les leurs aux fins de parachever promptement les pourparlers en cours.
Les quatre organisations partenaires soulignent la nécessité pour toutes les parties de se mobiliser en appui aux efforts de médiation menés par la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), et rappellent que la mise en œuvre intégrale et rapide de l’Accord est essentielle à la préservation de la légitimité des institutions de transition jusqu’à la tenue des élections.
Cyprien BanyangaByamungu
Chargé de presse et information
Section politique, presse et information
Délégation de l’Union européenne en République démocratique du Congo

Alain Rémy rassure la RDC de l’engagement de la France
jeudi 25 mai 2017

Le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères a lancé hier mercredi 24 mai dans la soirée à la halle de la Gombe, la 4ème édition de la (...)
lire la suite
Clément Kanku : après le PGR, la CPI menace
jeudi 25 mai 2017

* L’élu de Dibaya se retrouve ainsi avec deux épées de Damoclès suspendues sur sa tête. L’étau est en train de se resserrer autour du député Clément (...)
lire la suite
L’Onu en flagrance de manipulation !
jeudi 25 mai 2017

* L’article 49 de l’Accord de siège conclu entre la RDC et l’Onu est assez clair en ce qui concerne les enquêtes et les procès éventuels : "Le (...)
lire la suite
Première tête à tomber, le Directeur de l’ex prison de Makala demis de ses fonctions
mercredi 24 mai 2017

La nouvelle vient d’être rendue publique ce mardi. Le Colonel Tadet Kabisa a été relevé de ses fonctions de Directeur du Centre Pénitentiaire et de (...)
lire la suite
Les parlementaires francophones d’Afrique pour une force continentale de maintien de la paix
mercredi 24 mai 2017

La création d’une force de maintien de la paix en Afrique préoccupe au plus haut point les parlementaires francophones du continent. Réunis du 22 au (...)
lire la suite
La CENI lance la formation des membres du centre d’identification des électeurs
mercredi 24 mai 2017

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a lancé la formation des membres du centre d’identification (MCI) des électeurs et de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting