S’INQUIETANT DE L’IMPASSE PERSISTANTE
Accord du 31 décembre : UA, ONU, UE et OIF pressent Majorité et Opposition de conclure les discussions
vendredi 17 février 2017

* Les quatre organisations partenaires de la RDC " appellent toutes les parties prenantes, y compris la Majorité présidentielle et l’Opposition, à redoubler, de bonne foi, les efforts qui sont les leurs aux fins de parachever promptement les pourparlers en cours ".

A New York, Bruxelles, Paris et Addis-Abeba, six semaines après l’Accord du 31 décembre 2016, l’UA, l’ONU, l’UE et l’OIF ne voient plus rien venir. Ou presque. En tout cas pas cette fumée blanche qui aurait pu donner le " la " de la mise en œuvre du Compromis de la Saint Sylvestre. Vu d’Addis-Abeba, Bruxelles et de Paris, ça sent donc l’impasse. Donc le danger. D’où l’appel via une déclaration conjointe de ces quatre organisations partenaires de la RDC, à tous les protagonistes afin qu’ils parachèvent rapidement les pourparlers du Centre interdiocésain. Le quartet boucle son exhortation par un rappel qui n’aura échappé à personne : " la mise en œuvre ntégrale et rapide de l’Accord est essentielle à la préservation de la légitimité des institutions de transition jusqu’à la tenue des élections.
Déclaration conjointe de l’Union africaine, des Nations unies, de l’Union européenne et de l’Organisation internationale de la Francophonie sur la République démocratique du Congo
Addis-Abeba, New York, Bruxelles et Paris, le 16 février 2017 : L’Union africaine (UA), les Nations unies, l’Union européenne (UE) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) sont de plus en plus préoccupées par l’impasse persistante dans le dialogue entre les parties prenantes politiques en République démocratique du Congo (RDC) sur les modalités de mise en œuvre de l’Accord politique du 31 décembre.
Les quatre organisations partenaires notent que six semaines après avoir convenu des modalités de gestion de la période de transition devant conduire à la tenue d’élections paisibles et crédibles en décembre 2017, les parties n’ont toujours pas conclu les discussions sur la mise en œuvre effective de cet Accord. Cette situation porte en elle le risque de saper la volonté politique qui a permis la signature de l’Accord du 31 décembre.
Dans ce contexte, les quatre organisations partenaires appellent toutes les parties prenantes, y compris la Majorité présidentielle et l’Opposition, à redoubler, de bonne foi, les efforts qui sont les leurs aux fins de parachever promptement les pourparlers en cours.
Les quatre organisations partenaires soulignent la nécessité pour toutes les parties de se mobiliser en appui aux efforts de médiation menés par la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), et rappellent que la mise en œuvre intégrale et rapide de l’Accord est essentielle à la préservation de la légitimité des institutions de transition jusqu’à la tenue des élections.
Cyprien BanyangaByamungu
Chargé de presse et information
Section politique, presse et information
Délégation de l’Union européenne en République démocratique du Congo

Treize morts et six blessés dans le camp des assaillants Maï-Maï à Beni
vendredi 23 juin 2017

Les affrontements à l’arme lourde entre des miliciens et les soldats des Forces armées de la RD Congo (FARDC) qui ont repris hier jeudi 22 juin dans (...)
lire la suite
Le bloc UA l’emporte sur le camp de l’UE
vendredi 23 juin 2017

*Cependant, Mgr Fridolin Ambongo, vice-président de la CENCO, interpelle. La 35ème session du Conseil des droits de l’homme ferme ses portes (...)
lire la suite
L’envoyé de Guterres encourage la tenue du forum sur la paix à Kananga
vendredi 23 juin 2017

En séjour de travail en RDC, le conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies en matière de prévention du génocide était chez le (...)
lire la suite
Graham Zebedee fait ses adieux à la RDC
vendredi 23 juin 2017

*Le diplomate britannique formule le vœu de voir la destinée du Congo, en tant que grande nation, se réaliser un jour. Graham Zebedee a prononcé (...)
lire la suite
Mushobekwa - Zeid : duel à Genève sur le Kasaï
jeudi 22 juin 2017

* Au moment où l’ONU accuse Kinshasa d’avoir perpétré des exactions contre les populations civiles, le Gouvernement congolais impute aux milices (...)
lire la suite
Sanctions de l’UE : Lambert Mende fustige « l’agression de la RDC par la Belgique »
mercredi 21 juin 2017

*« Je suis très fier d’avoir été épinglé par des gens que je critique, je me sens fier d’être un des Congolais qui résiste à la tentation néo (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting