Un cas de conscience pour toute la société
lundi 20 février 2017

Qui a vandalisé l’Eglise Saint Dominique de Limete ? A la Justice de faire son travail pour répondre à cette question. Certes, il importe de connaître le ou les commanditaire(s) de ce sacrilège. Mais, le fond du problème consiste à se demander comment on en arrive jusqu’à profaner ce qui relève du sacré.

Comment des jeunes gens peuvent piller un lieu de culte comme, hélas, l’on dévalise magasins, édifices publics, résidences privées …Le fameux pillage. C’est que, quelque part, la société a disjoncté.
La profanation de l’Eglise Saint Dominique devrait amener les pouvoirs publics et toutes les technostructures congolaises -en ce compris l’Eglise - à s’interroger sérieusement sur où va le pays. De fait, les pillages et autres destructions méchantes qui ont éclos sous la première transition Mobutu sont comme banalisés.
L’année dernière, par deux fois, les violences ont affecté les biens publics et privés. Des sièges de partis politiques et - plus grave sur le plan de la symbolique- des bâtiments abritant les cours et tribunaux ont été saccagés. Ces casses inacceptables dans un Etat qui se veut de droit n’ont pas rencontré une désapprobation à la mesure de leur gravité.
La classe politique, les ONG de droits de l’homme, les capitales ainsi que les chancelleries occidentales et même les confessions religieuses ont procédé à de l’indignation sélective. Et à des condamnations à plusieurs vitesses. Comme s’il y avait de " bons " et " mauvais " pillages. Ce, selon la chapelle pour laquelle on prêche.
Voilà qu’aujourd’hui la violence atteint le summum du sacré. Un proverbe renseigne que " qui a volé un œuf volera un bœuf ". Les profanateurs de l’Eglise de la 13ème rue Limete ont validé de la pire de manières ce dicton.
José NAWEJ

Des chrétiens aux commandes du pays depuis 1960 !
mardi 20 février 2018

Si ce n’est pas le summum du paradoxe, cela y ressemble fortement. De principales confessions religieuses chrétiennes émanent un seul et même (...)
lire la suite
ANC, ZANU-PF…, changement dans la continuité
lundi 19 février 2018

Hier au Zimbabwe et aujourd’hui en Afrique du sud on peut s’exclamer : "Le roi est mort et vive le roi ! ". Ce, à juste titre. A Harare, Robert (...)
lire la suite
Préserver les universités de querelles politiciennes
vendredi 16 février 2018

Les diplômes d’universités sont aujourd’hui convoités. Pas seulement par des étudiants lambda, mais aussi par nombre d’acteurs politiques en quête de (...)
lire la suite
Attend contribution désespérément
mercredi 14 février 2018

Combien dans l’escarcelle de la CENI provenant des partenaires extérieurs ? Pas grand-chose. Un doux euphémisme. Pourtant, les plénipotentiaires des (...)
lire la suite
Un vent de théologie de la libération ?
mardi 13 février 2018

Il est, à l’évidence, prématuré d’assimiler l’activisme ambiant du clergé kinois à la théologie de la libération qui avait fait florès en Amérique latine. (...)
lire la suite
Un drôle d’avis de recherche
vendredi 9 février 2018

Pas besoin d’exégèse pour comprendre que le "héros" du 16 janvier 2018 n’était en danger. Pas non plus besoin d’être docte pour subodorer que les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting