RENTRE D’UN VOYAGE D’ETUDES EN INDE
Le Pr Oscar Nsaman va former des créateurs au CEPROMAD via le système LMD
mercredi 15 mars 2017

Le voyage en Inde du Pr Oscar Nsaman-O-Lutu a radicalement changé sa vision de l’enseignement. Le Recteur de l’Université du CEPROMAD voudrait en finir avec la formation élitiste qui pose plus de problème au pays qu’il n’en résout. A la place, instaurer un enseignement qui, à terme, forme des créateurs d’emplois. A l’instar des étudiants d’autres universités, notamment indiennes, que le couple Nsaman vient de visiter. C’est désormais cela son credo. Fort du système LMD- Licence-Master- Doctorat, qu’il embouche depuis plus d’une année déjà, le Pr Oscar Nsaman entend former à l’Université du CEPROMAD, des étudiants qui, arrivés fin parcours, sont à même d’inventer quelque chose devant servir à la société.

De l’Inde, qu’il a parcourue de bout en bout, le Recteur Nsaman est rentré au pays les mains chargées des contrats de partenariat signés avec les universités et formations médicales indiennes. Le Pr Nsaman a confié que des jumelages sont désormais prévus entre étudiants congolais du CEPROMAD et leurs collègues indiens de ces grandes universités de renommée internationale. Il en sera de même avec les professeurs. Dans un proche avenir, on assistera au ballet de professeurs indiens à Kinshasa et même à Kisangani pour l’Institut médical du CEPROMAD.
Rentré au pays, le Recteur du CEPROMAD a organisé lundi 13 mars une conférence débat sur le sujet au siège du CEPROMAD à Kinshasa sous le thème « LMD, levier puissant de transformation de l’enseignement supérieur et universitaire ? ».
Parlant devant un auditoire composé essentiellement d’étudiants, de professeurs, de promoteurs des universités et instituts supérieurs de Kinshasa, le Pr Nsaman a insisté sur l’importance du système LMD lequel, selon le père du Management congolais, offrirait l’assurance-qualité. Grâce à ce système, la RDC se doterait très vite d’experts dans tous les secteurs de développement.
Il a également expliqué qu’avec le système LMD, les étudiants de l’Université du CEPROMAD peuvent continuer leur cycle de graduat, licence, doctorat sans problème dans toutes les institutions universitaires partenaires. Evoquant l’avantage que procure le système LMD, le Pr Nsaman explique qu’un étudiant qui a fini le deuxième graduat, peut aller poursuivre ses études sans problème dans les institutions avec lesquelles le CEPROMAD a conclu des accords. « On va l’accepter avec le titre acquis ici », a assuré le Pr Oscar Nsaman. Et ce, en Inde, Turquie, Maroc ou même aux USA.
Selon le Recteur Nsaman il n’y aurait pas d’exigence particulière. En Inde, a-t-il assuré, « les étudiants créent, inventent à la fin de leurs études ». A l’occasion, le couple Nsaman a présenté à l’auditoire, certaines des inventions des étudiants indiens, appréciées par les étudiants du CEPROMAD.
Pour le Pr Nsaman, « il faut arrêter avec la science normative, il faut inventer. »
Au cours de sa prestation, le Pr Nsaman est revenu sur la loi-cadre organisant l’enseignement et le système LMD. Le problème, a indiqué Nsaman, ce n’est pas la législation mais l’application. Il a indiqué qu’il n’existe pas d’enseignement public ou privé mais l’enseignement est simplement organisé dans les institutions publiques et privées.
Le Pr Nsaman rappelle que cette loi-cadre recommande aux privés d’aider l’Etat à atteindre ses objectifs dans le secteur de l’éducation. Il est convaincu que le système LMD peut permettre à la RDC de sortir assez vite de son sous-développement et faire des bons exponentiels vers le développement. A l’instar des pays dits du BRICS (Brésil, Inde, Afrique du Sud et Chine). Bon vent au Recteur Nsaman et à l’Université du CEPROMAD. Didier KEBONGO

BCC : Le vice-gouverneur sensibilise les élèves aux notions d’épargne
mardi 28 mars 2017

La semaine mondiale de l’argent (Global money week) est célébrée cette année du 27 mars au 01 avril. Une occasion pour l’Hôtel des monnaies de (...)
lire la suite
Le Parlement et le Gouvernement désormais devant leurs responsabilités
lundi 27 mars 2017

Les rideaux sont tombés le vendredi 24 mars sur les travaux de la table ronde de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC). Après deux jours (...)
lire la suite
Lucie Bilonda : "A travers l’agroalimentaire, je me bats pour l’autonomisation de la femme"
vendredi 24 mars 2017

Economiste de formation, membre de la Commission nationale des femmes entrepreneurs de la République démocratique du Congo, Mme Lucie Bilonda se (...)
lire la suite
S.Badibanga : " Les PME jouent un rôle essentiel dans la création d’emplois en RDC "
vendredi 24 mars 2017

"C’est une certitude : les Petites et moyennes entreprises ont un très grand rôle à jouer dans la construction d’un cycle de croissance inclusif. En (...)
lire la suite
L’Anapi sensibilise les contributeurs Doing Business
jeudi 23 mars 2017

La RD Congo a été classée au dernier rang, soit le 184ème pays, avec un score DDF de 37,57% sur le palmarès de performance des économies de l’Afrique (...)
lire la suite
SONAS : le personnel à l’heure des assurances liées aux NTIC
lundi 20 mars 2017

A la Société nationale d’assurances (SONAS), le personnel se met en mode des assurances liées aux Nouvelles technologies de l’information et de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting