CONTREFACON DES BILLETS DE 5.000, 10.000 ET 20.000 FC
La BCC prend des mesures idoines
mercredi 15 mars 2017

* A court terme, sensibiliser le public à vérifier l’authenticité des coupures reçues au guichet des banques, et à moyen terme, procéder au changement de la présentation des billets de banques à partir de janvier 2018, et l’incinération des billes impropres au sein de l’Institut d’émission...

La question des faux billets de franc congolais a été abordée le lundi 13 mars au cours d’une conférence de presse qui a précédé la réunion ordinaire du Comité de politique monétaire présidée par le gouverneur de la Banque centrale du Congo. Pour Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, l’institut d’émission a pris des mesures idoines pour renforcer les dispositifs contre la contrefaçon.

Ces mesures à court terme consistent notamment à sensibiliser le public, qui, doit vérifier immédiatement l’authenticité de toutes les coupures reçues soit au guichet des banques ou comme salaires à travers les signes distinctifs. Car la contrefaçon des billets de banques constitue une menace pour l’économie d’un pays, a déploré l’autorité monétaire.
D’après Déogratias Mutombo, cette mesure parait efficace, car le public est capable de le faire sans recourir aux équipements spéciaux de détection des billets contrefaits. C’est aussi une stratégie dissuasive, qui décourage le contrefacteur dans sa sale besogne, quand il sait que le public vérifie à tout moment le billet qu’il reçoit, a indiqué le Gouverneur.
La sensibilisation va se poursuivre jusqu’au mois de juin, a déclaré le gouverneur de la BCC.Il demande à celles ou ceux qui détiendraient les billets contrefaits d’aller les déposer aux guichets des banques commerciales ou des coopératives, si possible au siège de la Banque centrale.
Depuis le mois de janvier jusqu’à ce jour, 22.000 billets contrefaits ont été réceptionnés, a-t-il fait savoir, tout en invitant la population à ne pas céder à la panique. Parmi les mesures à moyen terme, il y a le changement de la présentation des billets de banques à partir du mois de janvier 2018 afin de renforcer les mesures de sécurité pour décourager les contrefacteurs, a annoncé le patron de la BCC.
Il y a aussi, l’interdiction de toute incinération des billets impropres en dehors du siège, pour éviter les risques de soustraction. Et pour pallier cette dérive, la « mère de banques congolaises » a opté pour le broyage, a souligné Déogratias Mutombo. Une autre mesure est le renforcement de la législation sur la contrefaçon, a-t-il martelé. Selon lui, les sanctions ne sont pas dissuasives en RDC.
Dans un autre chapitre, le gouverneur de la BCC s’est réjoui des perspectives de croissance au niveau mondial qui sont optimistes avec un taux de croissance projeté de 3,4 % pour cette année par rapport à 2016 qui était de 3, 1%.
La RDC peut tirer profit de cette hausse de la demande au niveau international des ressources naturelles, telles que le pétrole et l’or. Il est donc important, a fait remarquer le numéro 1 de la BCC, d’accompagner les investisseurs qui évoluent dans les secteurs extractifs, en travaillant en synergie pour encourager l’investissement, la sécurisation physique et leurs investissements pour s’attendre à de bonnes retombées de la hausse des prix du cuivre qui est, à plus de 5000 USD, la tonne et le cobalt à plus de 34000 USD la tonne.
Au terme de son intervention, Déogratias Mutombo a présenté la 13ème édition du rapport 2016 de la politique monétaire. Mathy MUSAU

Code minier : La RDC risque de perdre 21 milliards USD
lundi 11 décembre 2017

La protection de l’environnement est prioritaire pour lutter contre les changements climatiques. Or, le projet de loi modifiant et complétant la (...)
lire la suite
FPI : mort programmée ?
lundi 4 décembre 2017

* Pour tout défenseur des intérêts nationaux, la transformation annoncée du Fonds de Promotion de l’Industrie en une banque de développement serait de (...)
lire la suite
L’Ins célèbre la 24ème édition de la Journée africaine des statistiques
vendredi 1er décembre 2017

Le continent noir célèbre le 18 novembre de chaque année, la Journée africaine des statistiques. En RD Congo, cette célébration a été décalée de douze (...)
lire la suite
Parrsa : le Comité de pilotage balise la voie du projet aménagé
vendredi 1er décembre 2017

C’est depuis hier jeudi 30 novembre que la première extension du Projet d’Appui à la Réhabilitation et à la Relance du Secteur Agricole (PARRSA) est (...)
lire la suite
SNEL SA : le Conseil d’administration suggère de mettre un numéro vert à la disposition des clients
lundi 27 novembre 2017

Le client est roi, dit-on. Cette célèbre citation n’a pas échappé au Conseil d’administration de la Société nationale d’électricité SA (SNEL SA) qui, à (...)
lire la suite
RDC-Maroc : les opportunités d’affaires au menu d’une conférence ce mercredi
mercredi 22 novembre 2017

Les opportunités d’affaires entre la République démocratique du Congo et le Maroc seront au menu d’une conférence-débat qui aura lieu ce mercredi 22 (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting