DOSSIER KAMWINA NSAPU
Mwene-Ditu : le maire de la ville et son adjoint suspendus
jeudi 16 mars 2017

* Les informations faisant état de la présence dans a ville des miliciens auraient été négligées par les autorités urbaines, selon le VPM Shadary.

Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité a regagné hier mercredi 15 mars la ville de Kananga après avoir séjourné à Mwene Ditu, Lusambo et Mbuji-Mayi. A Mwene-Ditu, le patron de la territoriale a suspendu le maire et son adjoint pour manquement grave lors des incursions des éléments de Kamwena Nsapu dans cette partie de la province. Les deux personnalités sont rappelées à Kinshasa, a fait savoir Emmanuel Shadary. Aussitôt, le VPM a mis en place une nouvelle administration, dirigée par une dame, Fidelie Kabinda Mutonji et son adjoint, Joseph Komani. Une décision très applaudie par la population. La cité de Mwene-Ditu est calme, s’est-il confié à la presse.

Lors des violents combats qui ont opposé pendant trois jours (du 05 au 08 mars), la milice de Kamwena Nsapu aux forces de l’ordre en pleine ville, il y a eu 6 miliciens tués, 3 capturés et deux éléments de force de l’ordre grièvement blessés. Avant cette attaque, les informations faisant état de la présence des miliciens dans la ville ont été données aux autorités urbaines qui les ont négligées, a fait savoir une source sur place.
Il y a trois semaines, ces miliciens ont ravi une locomotive de la SNCC qu’ils ont conduite sur plusieurs tronçons entre Mwene-Ditu et Kananga avec risque de faire plusieurs dégâts. Cette situation est à la base de la crise alimentaire que connaissent ces deux provinces. Pour ce faire, le VPM Shadary a annoncé à la population les démarches amorcées au Kasaï Central pour mettre fin au phénomène Kamwena Nsapu. Car, si le problème est résolu à partir du Kasaï Central, il pourrait aller de soi qu’ailleurs le phénomène mystique qui tire ses origines dans le territoire de Dibaya puisse être éradiqué, d’après une source coutumière.
A Lusambo, il y avait un problème d’incursion de la milice de Kamwena Nsapu, a fait savoir Emmanuel Ramazani. C’est ainsi, a-t-il déclaré : « Le chef de l’Etat m’a dépêché pour évaluer la situation dans cette ville, remettre l’ordre et restaurer l’autorité de l’Etat ». Heureusement, a-t-il poursuivi, « Nous avons trouvé que le travail était déjà fait. Nous avons demandé aux autorités locales de suivre les instructions du Chef de l’Etat afin que la population vague librement à leur occupation ».
« Je rentre de cette mission de grand Kasaï satisfait. Je retourne à Kananga pour parachever les dernières discussions que j’avais entamées avec les différentes communautés de la place », a conclu le numéro 1 de la territoriale. Mathy MUSAU

Les Ninjas de Pasteur Ntoumi tuent et prennent des otages à Luozi
jeudi 14 décembre 2017

L’insécurisé se porte bien à Luozi, dans la province de Kongo central. Des rebelles Ninjas de Pasteur Ntoumi ont tiré à bout portant sur un chef du (...)
lire la suite
Le Tribunal militaire prend en délibéré les mémoires uniques de la défense
jeudi 14 décembre 2017

Le débat sur la forme dans le procès des présumés miliciens du mouvement terroriste Kamwina Nsapu tend à sa fin. Après avoir arbitré, au cours de (...)
lire la suite
10 millions de dollars de Bruxelles pour les sinistrés du Kasaï
jeudi 14 décembre 2017

*Pam et Fao sont chargés de gérer ces fonds pour renforcer la sécurité alimenaire et nutritionnelle. L’Organisation des Nations Unies pour (...)
lire la suite
Kasaï : Samy Badibanga plaide pour une conférence internationale des donateurs
jeudi 14 décembre 2017

* Selon le Programme Alimentaire Mondiale, 250.000 enfants vont mourir si une aide alimentaire ne leur est pas apportée d’urgence Samy (...)
lire la suite
Henri Yav concrétise la libéralisation du secteur d’assurances en RDC
mercredi 13 décembre 2017

La libéralisation du secteur des assurances est désormais effective en RDC. La page du monopole vient d’être définitivement tournée. Le ministre des (...)
lire la suite
Des milices et des braconniers menacent les espèces sauvages
mercredi 13 décembre 2017

Les attaques contre les espèces sauvages prennent de l’ampleur en Afrique centrale. Elles sont perpétrées par des groupes armés étrangers, qui se (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting