MAROC-GOUVERNEMENT
SA Majesté le Roi a pris la décision de...
vendredi 17 mars 2017

SA Majesté le Roi a pris la décision de désigner une autre personnalité issue du Parti Justice et Développement arrivé en tête des élections législatives du 7 octobre 2016 et l’a chargée de former un nouveau Gouvernement
Rabat, 15 Mars 2017 - Au terme de cinq mois de négociations après sa désignation par SA MAJESTE LE ROI, pour former un Gouvernement, force est de constater que le Chef du Gouvernement désigné pour former un exécutif, M. Abdelilah BENKIRANE, n’a pas réussi à faire aboutir les consultations politiques, l’ayant lui-même récemment reconnu.

Le blocage, qui n’a rien à voir avec l’entrée ou non de l’USFP au Gouvernement, est la conséquence de 5 mois de valse-hésitation et de crispations diverses. La logique d’ego a aussi été souvent placée avant la raison d’Etat.
Sa Majesté Le Roi a rempli avec beaucoup de soin la part qui lui incombe :
-  nomination en moins de 48 heures après les élections législatives d’octobre 2016 d’Abdelilah Benkirane, SG du PJD, en qualité de Chef du Gouvernement.
-  pas d’intervention du Roi dans le processus, totale liberté d’action, aucune entrave, plusieurs relances pour accélérer le processus, et plus de 5 mois d’attente.
Il ne s’agit nullement d’une décision intervenue dans la précipitation. Le Souverain, étant au dessus de toute forme de contingence politique, et ayant pris le temps de laisser la séquence arriver à son terme et exercer les vertus démocratiques du consensus.
De plus, Le retard dans la constitution du gouvernement commence à prendre une tournure grave pour l’économie, tant aux niveaux macro que micro économique.
SA MAJESTE LE ROI, garant de la pérennité des Institutions de l’Etat, a pris acte que cette situation ne peut perdurer .
A cet égard, la Constitution est explicite et élude la question des personnes pour ne prendre en compte que le parti politique arrivé en tête lors du scrutin
SA MAJESTE LE ROI a ainsi souhaité engager la séquence suivante du processus démocratique du pays.
Aussi, en application des dispositions de la Constitution et considérant les intérêts supérieurs de la Nation, SA MAJESTE LE ROI a-t-il pris la décision de désigner une autre personnalité issue de cette même formation politique arrivée en tête des élections législatives du 7 octobre 2016 et l’a chargée de former un nouveau Gouvernement.
Sa Majesté Le Roi avait plusieurs options qui se présentaient à Lui. Et pourtant, Il a choisi volontairement une personnalité du même parti, témoignage de Son grand sens démocratique et traduction, une nouvelle fois, de la spécificité marocaine.
Le Souverain aura soutenu Benkirane jusqu’au bout, et il a, par ailleurs, tenu à lui rendre hommage dans le dernier paragraphe du communiqué.
Avec cette décision, Sa Majesté Le Roi sauve une expérience démocratique au bord de l’arrêt ; Il lui donne, une nouvelle fois, toute la chance de réussite au processus
Encore une fois, Sa Majesté Le Roi surprend par ce geste « noble » les détracteurs et faux analystes qui criaient déjà au hold up démocratique !
Benkirane a cru détenir une espèce de majorité absolue et a cru bon de faire cavalier seul, sans tenir compte des contingences ni des avis.

Communiqué du Cabinet Royal

Le Cabinet Royal a rendu public, mercredi soir, un communiqué dont voici la traduction :
’’Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, avait pris l’initiative, 48 heures après l’annonce des résultats des élections législatives du 07 octobre 2016, de désigner M. Abdelilah Benkirane, Chef du Gouvernement.
A rappeler que SM le Roi avait exhorté, à plusieurs reprises, le Chef du Gouvernement désigné, d’accélérer la formation du nouveau gouvernement.
Après le retour au pays de SM le Roi, que Dieu Le préserve, au terme de la tournée qui a conduit le Souverain dans plusieurs pays africains frères, Sa Majesté le Roi a pris connaissance que les consultations menées par le Chef du Gouvernement désigné, pendant plus de cinq mois, n’ont pas abouti jusqu’à ce jour à la formation de la majorité gouvernementale, en plus de l’absence de signaux qui augurent de sa prochaine formation.
En vertu des prérogatives constitutionnelles de Sa Majesté le Roi, en Sa qualité de garant de la Constitution et de la bonne marche des Institutions, et de défenseur des intérêts suprêmes de la Nation et des citoyens, et partant du souci de Sa Majesté de dépasser la situation d’immobilisme actuelle, Sa Majesté le Roi, que Dieu Le préserve, a décidé de désigner une autre personnalité politique du parti de la Justice et du développement en tant que nouveau Chef du gouvernement.
SM le Roi a opté pour cette Haute décision, parmi toutes les autres options que Lui accordent la lettre et l’esprit de la Constitution, en concrétisation de Sa volonté sincère et de Son souci permanent de consolider le choix démocratique et de préserver les acquis réalisés par notre pays dans ce domaine.
Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, recevra dans le délai le plus proche, cette personnalité et la chargera de former le nouveau gouvernement.
Sa Majesté le Roi a tenu à saluer le haut sens de responsabilité et de patriotisme sincère dont a fait preuve M. Abdelilah Benkirane, tout au long de la période pendant laquelle il a assumé la présidence du gouvernement, en toute efficacité, compétence et abnégation’’.

Les trois tendances de la coopération sino-africaine depuis le sommet de Johannesburg
vendredi 28 avril 2017

(Par Chen Junxia) BEIJING, 27 avril (Xinhua) — Près d’un an et demi après le sommet du FCSA (Forum sur la coopération sino-africaine), qui s’est tenu (...)
lire la suite
"Nous voulons enrichir nos relations avec l’Afrique dans tous les domaines"
vendredi 28 avril 2017

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré jeudi que la Turquie réalise des efforts sincères pour développer et enrichir ses (...)
lire la suite
Jacques Tshimbalanga : "L’accès à l’éducation n’est rien, si la formation n’est pas de qualité"
vendredi 28 avril 2017

Coordonnateur de la Coalition nationale pour l’éducation pour tous (Conept), Jacques Tshimbalanga s’investit beaucoup pour la promotion de (...)
lire la suite
L’insécurité menace le bon déroulement des épreuves
vendredi 28 avril 2017

L’insécurité endémique dans le Nord-Kivu ainsi que les récents troubles causés par la milice Kamwina Nsapu dans le Kasaï pourraient entrainer des (...)
lire la suite
La multiplicité des frais, à la base de la hausse du taux d’abandons scolaires
vendredi 28 avril 2017

L’éducation de qualité demeure le pilier fondamental sur lequel doit s’appuyer la RDC pour son développement intégral. C’est dans cette optique que le (...)
lire la suite
Guy David Kabango : « Voici pourquoi la gratuité de l’enseignement n’est pas effective »
vendredi 28 avril 2017

Pasteur d’une église de réveil, le révérend Guy David Kabango est très actif dans le secteur de l’enseignement. C’est dans ce cadre qu’il est devenu le (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting