KANANGA
Le VPM Shadary et les autorités coutumières balisent la voie pour ramener la paix
vendredi 17 mars 2017

« Trouver des voies et moyens susceptibles de ramener la paix dans l’espace kasaien », tel est l’objet de la séance de travail d’hier jeudi à Kananga entre une trentaine de chefs coutumiers de cinq territoires de la province du Kasaï Central et le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité accompagné du ministre des affaires coutumières.

Emmanuel Shadary a, d’entrée de jeu, présenté aux autorités coutumières ses condoléances pour la mort de feu chef Kamwena Nsapu. Cela, bien que de son vivant, il ait, par beacoup de ses actes porté atteinte à l’autorité de l’Etat dans sa démarche pour sa reconnaissance par l’administration provinciale, a déploré le patron de la territoriale. « Nous regrettons toutefois sa mort », s’est-il exprimé. Le VPM Ramazani a invité les uns et les autres à s’impliquer dans la recherche de la solution qui est en voie d’être trouvée à près de 90%.
Le vice-Premier ministre, ministre de l’intérieur a profité de l’occasion pour sensibiliser les chefs coutumiers et de groupements à prendre leurs responsabilités. Il les a convié à éviter les conflits des pouvoirs et à perpétrer le « Tshizaba, la mystique ».
Shadary a demandé à ses interlocuteurs de conscientiser la famille de feu Kamwina Nsapu pour que l’Etat et ses services soient respectés. « Car, nous ne sommes pas dans une anarchie. L’Etat a le pouvoir d’imposer la paix par la force, mais nous privilégions une approche pacifique. Ce n’est pas un signe de faiblesse, détrompez vous », a martelé E. Ramazani.
C’est sur ce même ton qu’il s’est adressé à la famille régnante qui a échangé avec lui avant la séance de travail avec les autorités coutumières. Le chef de famille régnante, qui a 99 ans et qui contrôle mystiquement la milice, a donné des garanties quant à l’issue heureuse de la démarche initiée par le Chef de l’Etat.
S’agissant des revendications de la milice, le numéro un de la territoriale a indiqué qu’une commission les examine. Il s’agit de la commission des magistrats qui étudie les dossiers des détenus au cas par cas pour une imminente libération.
Il en est de même pour le rituel de la coutume qui devrait être organisé par la famille avec l’aide des chefs coutumiers pour les funérailles de feu Kamwina Nsapu. Idem pour la désignation de son successeur par la famille qui était divisée sur la question, mais qui parle désormais le même langage depuis hier matin. Cependant, le détenteur du pouvoir coutumier a promis, avec le concours de ses frères, de faire la paix et de contribuer à l’apaisement.

CONTRIBUTION DE L’ANATEC
Dans ces discussions, le président national de l’Association des autorités traditionnelles et coutumières ( ANATEC), le grand chef Munongo, envoyé dans la délégation par le Président de la république, a salué le pragmatisme du VPM Shadary pour ramener la paix dans cette partie du pays.
« Nous sommes venus accompagner le comité provincial des chefs coutumiers du Kasaï Central qui a mené des discussions avec le numéro 1 de l’intérieur et sécurité sur la situation qui prévaut dans la province », a-t-il déclaré. « Nous sommes venus pour des conflits qui enveniment la population même au niveau du chef lieu de la province, afin de trouver les voies et moyens pour mettre fin à cette tension », a mentionné le grand chef Munongo.
D’après cette autorité traditionnelle, le VPM a fait un travail élogieux au niveau de la famille, afin de trouver une solution coutumière pour rapprocher les uns et les autres.
« Nous sommes tous derrière les démarches du VPM et du gouvernement et de l’initiative du chef de l’Etat et de son gouvernement afin que la paix règne dans la province pour le développement », a-t-il souhaité.
« Le Kasaï central est démuni, l’économie est par terre à cause de cette crise en cours. Que tout finisse le plus tôt possible pour aller de l’avant », a-t-il soutenu. A la fin de la séance de travail, les autorités coutumières du Kasaï central ont remis un cadeau au vice-premier ministre. Mathy MUSAU

Mamadou Diallo croit en la finalisation des listes électorales au 31 juillet
mardi 28 mars 2017

* Par la voix du Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies en RD Congo, la Monusco s’engage à maintenir son soutien à (...)
lire la suite
Arrangement particulier : la Société civile, Forces vives appelle à la prudence
mardi 28 mars 2017

A quelques heures de la signature solennelle de l’arrangement particulier, prévue hier lundi 27 mars dans la soirée, la Société civile Forces vives (...)
lire la suite
La Cenco avait pourtant interdit Malu-Malu d’activités politiques !
lundi 27 mars 2017

* Dans l’Accord, aucun rôle n’est prévu pour cette institution dans la gestion de la période préélectorale et électorale… Porte-parole de la Majorité (...)
lire la suite
L’opposant Moïse Moni Della remercie le Pape François
lundi 27 mars 2017

Cela s’appelle reconnaissance. L’opposant Moïse Moni Della a exprimé sa gratitude envers le Saint Père pour son implication dans la crise (...)
lire la suite
Mgr Utembi met en péril l’Accord du 31 décembre
lundi 27 mars 2017

* Pour nombre d’observateurs, le Président de la CENCO est sorti du cadre de bons offices pour se muer en partie prenante aux discussions (...)
lire la suite
* Mention spéciale au Président en exercice,...
lundi 27 mars 2017

* Mention spéciale au Président en exercice, Aubin Minaku pour la réussite des assises de la capitale congolaise. La 9ème conférence des présidents (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting