COLLEGE NGINDU/COMMUNE DE LA N’SELE
L’Espace Francophone Georges Ngal célèbre la 47ème Journée internationale de la Francophonie
lundi 20 mars 2017

L’Espace Francophone Georges Ngal (EFRAGEN) a commémoré samedi 18 mars au collège Ngindu dans la commune Urbano-rurale de la N’sele la 47ème journée de la Francophonie ayant pour thème : "Libres ensemble".

Le secrétaire général et animateur en chef d’EFRAGEN, Julien-Ar Kwey Nswer K, a rappelé que beaucoup de personnes ne connaissent pas très bien l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Selon lui, cette Organisation ne rassemble pas seulement les pays ayant en commun le partage et l’usage de la langue française. Mais aussi, d’autres non francophones.
C’est depuis le 16ème Sommet de la Francophonie d’Antanarivo au Madagascar en novembre 2016, rappelle-t-il, que l’OIF compte 58 Etats et Gouvernements membres, 26 Etats observateurs et 4 Etats associés. Aujourd’hui, l’ETRAGEN est venu célébrer le 47ème anniversaire de cette institution-organisation, basée seulement sur la langue française ici à Mpassa au Collège Ngindu.
Pour Julien -Ar Kwey, l’EFRAGEN, il est venu accompagner le Collège Ngindu en vue de commémorer cette grande journée de la Francophonie. Au cours de cette cérémonie, des élèves de cette école ont lu plusieurs messages, et présenté diverses saynètes.
Coïncidant avec le mois de la femme, le secrétaire générale et animateur en chef d’EFRAGEN a rendu un grand hommage à la femme congolaise.

QUID D’EFRAGEN ?
A en croire son Secrétaire, l’EFRAGEN est une action culturelle et éducative pour tous. Il existe depuis plus de vingt-cinq ans en RDC. L’Espace francophone Georges Ngal est un carrefour et un lieu où se rencontrent, se brassent et se métissent la langue française avec les langues congolaises. Ce, pour faire une culture et une langue communes à partager et à vivre sans se renier. C’est-à-dire, ne jamais abandonner sa culture et sa langue maternelle. Créé en 1988, après le deuxième sommet tenu à Québec au Canada, EFRAGEN, est un partenaire du ministère de l’Education nationale. Il organise ses activités avec les associations socioculturelles et les écoles associées où il rayonne tant à Kinshasa qu’en provinces (Bandundu, Kongo central, Kasaï oriental,….) par ses comités locaux ; Selon lui, EFRAGEN a en outre, signé des accords de collaboration ou de partenariat avec l’Enseignement supérieur et universitaire dans le domaine culturel.

Mission de l’EFRAGEN

Vulgariser et défendre la diversité linguistique et culturelle congolaise avec la langue française ; appuyer l’éducation, la formation et l’encadrement de la jeunesse pour combattre l’ignorance, l’analphabétisme l’oisiveté ; créer ou réhabiliter des droits culturels et ceux de formation professionnelle pour tous ; promouvoir, protéger et défendre les droits humains, les libertés fondamentales du citoyen et la démocratie. Il a pour devise : Culture-Education -formation.

QUI EST GEORGES NGAL ?
Professeur d’université en Afrique et aux Etats-Unis d’Amérique et en Europe, Georges Ngal est un Congolais, né dans le territoire d’Idiofa, dans l’actuelle province du Kwilu ; Aujourd’hui, âgé de 85 ans, Georges Ngal est un professeur émérite.
Le Préfet des études du Collège NGindu a donné la carte postale de son école. Le collège Ngindu, dit-il, est une école privée agréée, associée à la Francophonie. Il a vu le jour en 2011 suite à l’initiative de son promoteur, Alphonse Ngindu. Le collège organise les cycles maternel, primaire et secondaire général.
Depuis la création de son école, indique-t-il, les ambitions concernent la formation de la jeunesse de la N’sele et les communes avoisinantes en particulier et de tous les enfants congolais en général. La dite formation relève du droit à l’éducation prôné par plusieurs textes célèbres notamment la Déclaration d’Indépendance Américaine de 1776 ; la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen(1789), la Déclaration universelle des droits de l’Homme(1948) ; la Charte Africaine des droits de l’Homme et des Peuples (1981) et le Constitution de la RDC. Et d’ajouter : " Durant le processus de formation, nous enregistrons divers talents auprès de nos élèves. Il s’agit des habiletés en écriture, à la poésie et aux contes, aux activités ludiques (comme le scrabble)".

MOIS DE LA FEMME

" … Etant au mois de la Femme, nous ne pouvons pas fermer cette page de notre adresse sans parler de la Femme. Pour ce faire, nous encourageons nos élèves -filles à suivre le chemin de l’école en vue d’extérioriser leurs compétences et de se rendre utile à la société. C’est à travers le banc de l’école que les femmes sauront réaliser la vision de parité 50-50 d’ici l’an 2030 ", conclut le préfet du Collège Ngindu.
Alfred LUKAMBIL

L’Institut supérieur théologique du Réveil largue ses 16 premiers lauréats
vendredi 12 janvier 2018

L’Institut Supérieur Théologique du Réveil (ISTR) est fier de lancer ses 16 premiers lauréats sur le marché de l’emploi. Honorés le 4 janvier dernier (...)
lire la suite
Des femmes chinoises offrent des vivres, des médicaments... aux personnes vivant avec handicap
jeudi 11 janvier 2018

L’Association des femmes chinoises au Congo (AFCC) a remis hier des dons aux personnes vivant avec handicap. La cérémonie s’est déroulée ce mercredi (...)
lire la suite
Procès Kamwina Nsapu : l’instruction se poursuit ce jeudi
jeudi 11 janvier 2018

Commencée hier mercredi 10 janvier, à la prison militaire de Ndolo, l’instruction au fond dans l’affaire des présumés miliciens du mouvement terroriste (...)
lire la suite
La commune de Barumbu bientôt enclavée
mercredi 10 janvier 2018

La commune de Barumbu est en passe d’être coupée de la ville de Kinshasa, si l’on y prend garde. Les principales artères conduisant à cette (...)
lire la suite
L’UCOFEM vise à accroitre l’accès des femmes dans les médias
mercredi 10 janvier 2018

L’Union congolaise des femmes des médias vient de publier la 3ème édition du Répertoire des femmes ressources en RDC. Pour la directrice exécutive de (...)
lire la suite
Reprise timide des cours à Kinshasa suite à une mauvaise interprétation du deuil national
mardi 9 janvier 2018

Rentrée scolaire timide à Kinshasa après les fêtes de fin d’année. Les bleu et blanc ont été à peine visibles sur les principales artères de la capitale, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting