COMPETITIONS INTERCLUBS AFRICAINS
Constant Omari attribue l’échec des clubs congolais à des décisions passionnelles
mardi 21 mars 2017

Le président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA) Constant Omari a tenu un point de presse hier lundi 20 mars au siège de la fédération nationale à Kinshasa. Au cours de cet entretien avec les chevaliers de la plume et du micro, il est revenu sur l’élection du Malgache Ahmad Ahmad à la tête de la Confédération Africaine de Football (CAF), le 16 mars dernier à Addis-Abeba (Ethiopie), avant d’attribuer l’élimination des clubs congolais en compétitions interclubs africains à des décisions passionnelles. Notamment la suspension du championnat exigé par le ministre des Sports honoraire Denis Kambayi.


CONSEQUENCE DES DECISIONS PASSIONNELLES

Le président de la Fédération congolaise de football association a estimé que la mesure de suspension du championnat national pendant deux mois serait à l’origine des échecs des clubs congolais engagés en compétition de la CAF. Il l’a dit hier durant son adresse à la presse sportive congolaise.
Constant Omari Selemani a qualifié la décision de l’ex-ministre des Sports et Loisirs Denis Kambayi de "passionnelle" qui a entrainé des conséquences "catastrophiques" sur la prestation des clubs congolais. "Voici la conséquence des décisions passionnelles. Je l’ai dit à un des ministres quand cette décision avait été prise que les conséquences seront catastrophiques. On n’arrête pas un championnat national brusquement et on demande aux clubs de reprendre et d’engranger les résultats". "ça n’a pas de sens", s’est-il plaint.
Le président de la Fecofa affirme l’avoir remarqué dès la première sortie du TP. Mazembe à la Super Coupe de la CAF contre Mamelodie Sundowns (0-1).

IL FAUT FAIRE LA PART DES CHOSES ENTRE LE FOOT ET LE SPORT
Pour le président de l’organe faitier du football congolais, face à ces éliminations en cascade et inattendues il serait plus que temps de faire la part des choses entre le football et la politique. "J’ose croire que chacun de nous va tirer des leçons de son côté pour qu’à l’avenir nous évitions ce genre de décisions", a-t-il souligné.
A l’occasion, le président de la FECOFA a félicité l’AS VClub pour s’être qualifiée à la phase de groupes de la Ligue des champions de la CAF.
" Toutefois, Mazembe (qui jouera le tour de cadrage de la Coupe de la confédération après son élimination en Ligue des champions) relève la pente et se défendre valablement afin de faire la fierté du football congolais ", a conclu Constant Omari Selemani.

HAYATOU A BEAUCOUP FAIT POUR LE FOOTBALL AFRICAIN

En rapport avec l’évincement d’Issa Hayatou de la présidence de la CAF Constant Omari a déclaré n’avoir pas été surpris, la lourde défaite d’Issa Hayatou face à Ahmad Ahmad était prévisible. Car selon lui, l’environnement dans lequel s’est déroulée ses élections manifestait son ras-le-bol vis-à-vis du comité sortant. "Il y avait, ce dernier temps, certains signes annonciateurs d’une volonté de changement au sein de la CAF, que beaucoup de membres avaient perçus. Une volonté d’alternance se manifestait. Il faut se rappeler que plusieurs fédérations africaines ont changé de président récemment. Il y a eu un rajeunissement, avec l’arrivée d’hommes ayant une nouvelle vision, et bénéficiant d’une certaine indépendance. Regardez également ce qui est arrivé à la tête de la Fifa et de l’UEFA : on a assisté à un renouvellement du personnel dirigeant, avec également un rajeunissement à leur tête ", a-t-il éclairé.
Alors que pour certains analystes, cette nouvelle a bouleversé l’entourage d’Issa Hayatou. Ce dernier qui n’a pas pu comprendre et admettre cette volonté de changement. Le patron du foot congolais juge de faux débat sur le bouleversement à l’annonce des résultats définitifs et de l’appui de la Fifa a Ahmad Ahmad. " Au lieu de préparer l’élection, on a assisté au contraire à une volonté de dénoncer toutes les autres compétences potentielles adverses… Cela n’a pas vraiment favorisé l’unité. A propos du débat sur le coup de pousse de la Fifa à Ahmad Ahmad, vous comprendrez que je ne veux pas rentrer dans ce débat… Ahmad Ahmad a été élu, et il va pouvoir s’appuyer sur le bilan très positif laissé par Issa Hayatou. Car personne ne peut honnêtement nier que ce dernier a beaucoup fait pour le football africain. Ahmad Ahmad a un projet, un programme. Issa Hayatou lui a même proposé de l’aider dans sa mission… " a conclu Constant Omari. Bahati KASINDI

Un arbitre congolais a officié le match Brésil-Honduras (3-0)
jeudi 19 octobre 2017

Arbitre congolais, Olivier Safari était parmi les officiels du match des huitièmes de finale de la Coupe du monde des moins de 17 ans Inde 2017. La (...)
lire la suite
Athlétisme : Makorobondo promet de se qualifier aux JO 2020
jeudi 19 octobre 2017

Le marathonien rd congolais Dieu-merci Makorobondo vient de louper sa première occasion de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (...)
lire la suite
Le TP Mazembe sans Coulibaly et Traoré face au Fus
jeudi 19 octobre 2017

Le Tout-Puissant Mazembe a quitté Lubumbashi hier mercredi 18 octobre 2017 pour le Maroc où il doit affronter Fath Union Sport (Fus) au Complexe (...)
lire la suite
Nathan Mabruki, un concurrent de taille pour Matampi ?
jeudi 19 octobre 2017

La Fédération congolaise de football association (Fecofa) a adressé une lettre à la direction du Daring Club Motema Pembe pour l’informer de la pré (...)
lire la suite
Otis Ngoma travaillera sur la cohésion, Guy Mafuta corrigera les failles
mercredi 18 octobre 2017

"C’est l’objectif principal des matches amicaux. Corriger les erreurs" a fait savoir le président de la coordination du Club de Tshikapa AC Dibumba (...)
lire la suite
Linafoot : le coup d’envoi renvoyé à une date ultérieure
mercredi 18 octobre 2017

La nouvelle est tombée tard dans la soirée d’hier mardi 17 octobre. Le démarrage de la 23ème édition du championnat national de football (Linafoot) (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting