Kamwena Nsapu, un énième fonds de commerce ?
jeudi 23 mars 2017

Autant le souligner avec force tout de go. Il y a bien un problème "Kamwena Nsapu " dans le Kasaï central. Une affaire de succession mal gérée qui s’est muée en un mouvement insurrectionnel. Avec comme conséquence la quasi paralysie des activités dans nombre de territoires de la province jusque dans le chef-lieu Kananga et même au-delà de la juridiction " Kamwena Nsapu ".
Le numéro 2 du Gouvernement a dû descendre dans le fourneau kasaïen pour éteindre le feu. A considérer l’armistice proclamée par la famille régnante suivie de la reddition des miliciens, il y a lieu d’avancer que la logique de guerre est en passe de s’estomper. Qu’il y ait quelques éléments résiduels qui ça et là se manifestent encore, cela paraît dans l’ordre classique des conflits armés.
Mais, là où le bâts commence déjà à blesser, c’est que la cause "Kamwena Nsapu " est en passe d’être instrumentalisée et donc dévoyée. Dans tous les sens. A plusieurs niveaux. Chacun voyant dans ce mécontentement une aubaine en termes de rente de situation, de prétexte pour tenir ou punir Kinshasa (c’est selon), de fonds de commerce, de moyens de survie…
Sous couvert "Kamwena Nsapu ", tous ceux pour qui la guerre en terre congolaise est plus rentable que la paix sont entrés en action. Des cols blancs d’ici et d’ailleurs aux groupuscules " armés " ne répondant pas toujours de la famille régnante qui s’adonnent à des razzias et autres rackets au nom de… "Kamwena Nsapu ".
A l’Est, on ne connaît que trop bien ce phénomène. Voici plus de vingt ans que "prospèrent" des rébellions et autres groupes armés business. Avec le cas emblématique des « Maï-Maï ». Ces résistants qui s’étaient levés contre l’occupation.
Mais, à mesure que les agresseurs installaient le Kivu dans guerre de rapine, quantité de mouvements estampillés Maï-Maï poussaient comme des champignons. De sorte que Maï-Maï est devenu un label pour la kyrielle de groupes armés qui écument l’Est.
Mutatis mutandis, à en juger par les prémices, "Kamwena Nsapu " risque bien de donner des idées à tous ceux dont l’intérêt est de maintenir la RDC dans la chienlit armée.
José NAWEJ

Devoir de conscience collective
vendredi 23 juin 2017

Elections non tenues dans le délai- situation dans le Kasaï, voici deux sujets qui placent la RD Congo sous les projecteurs des puissances (...)
lire la suite
Exétat : Ne pas oublier le Kasaï
jeudi 22 juin 2017

Ce jeudi 22 juin 2017 prend fin l’examen d’Etat sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Sauf, bien entendu, dans plusieurs recoins (...)
lire la suite
Et si l’on avait prévu l’effondrement des cours…
mercredi 21 juin 2017

"Gouverner, c’est prévoir". Voici donc,une pensée forte d’Emile de Girardin qui devrait, si elle ne l’est, être inscrite au fronton de chaque édifice (...)
lire la suite
Et si l’on avait prévu l’effondrement des cours…
mardi 20 juin 2017

"Gouverner, c’est prévoir". Voici donc,une pensée forte d’Emile de Girardin qui devrait, si elle ne l’est, être inscrite au fronton de chaque édifice (...)
lire la suite
Exétat : Ne pas oublier le Kasaï
lundi 19 juin 2017

Ce lundi 19 juin 2017 démarre l’examen d’Etat. Sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Sauf, bien entendu, dans plusieurs recoins de (...)
lire la suite
Après les Evêques, vive le G10 ?
vendredi 16 juin 2017

Ils sont dix. Comme dix doigts de deux mains. Neuf anciens chefs d’Etat. Pas n’importe lesquels. Des Présidents ayant accédé au pouvoir via les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting