Félix, la gaffe
mardi 11 avril 2017

En politique, sans doute plus qu’ailleurs, le principe de l’opportunité s’impose. Ainsi, du déplacement de Félix Tshisekedi, la polémique ne réside pas dans le fait qu’il soit sorti du pays. La controverse porte plutôt sur le moment que le Président du Rassemblement a choisi pour quitter Kinshasa. Patron de l’aile de l’Opposition qui a appelé à une grande marche le lundi 10 avril, Tshisekedi fils ne pouvait se déplacer juste la veille. Comme si de rien n’était. Ce déplacement à 24 heures du "jour J" sonne mal. Très mal même. D’autant qu’il était prévu que le Président du Rassemblement prenne lui-même la tête de la procession qui devait déferler sur les rues de la capitale. Avec comme point de chute … le Palais de la Nation. Pas moins.
Alors, en voyageant à un jour de la manif, Félix Tshisekedi ressemble à ce général qui dégarnit le front à quelques heures de la guerre, abandonnant ainsi ses troupes. Consciemment ou inconsciemment, le chef du Rassemblement/Limete met de l’eau au moulin de ceux qui, à tort ou à raison, accusent de tout temps les leaders de l’Opposition d’utiliser « les enfants d’autrui » : Comme de la chair à canon. Et ce, tout en se mettant eux-mêmes et leurs familles à l’abri.
En politique où le ressenti est souvent plus important que l’acte. La perception du périple de "Fatshi" un jour avant "la grande marche" compte bien plus que le mobile du déplacement. Lequel peut relever, par ailleurs, d’un engagement contraignant. Quelque part, le mal est fait. L’effet ravageur du principe d’opportunité ne peut pas ne pas passer sur Félix Tshisekedi. Nul doute qu’en maître ès manifestations, Tshisekedi père ne se serait, pour rien au monde déplacé sans avoir assuré le service après vente de son mot d’ordre.
Lui qui a su faire de la "rue" son arme politique de prédilection. Mieux, sa marque de fabrique. Pas sûr qu’avec la séquence de dimanche, le fils ait fructifié l’héritage que lui a légué son père.
Comme quoi, dans son combat pour se faire un prénom, le fils du "Sphinx de Limete" a encore du chemin à parcourir. Beaucoup de chemin. José NAWEJ

Devoir de conscience collective
vendredi 23 juin 2017

Elections non tenues dans le délai- situation dans le Kasaï, voici deux sujets qui placent la RD Congo sous les projecteurs des puissances (...)
lire la suite
Exétat : Ne pas oublier le Kasaï
jeudi 22 juin 2017

Ce jeudi 22 juin 2017 prend fin l’examen d’Etat sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Sauf, bien entendu, dans plusieurs recoins (...)
lire la suite
Et si l’on avait prévu l’effondrement des cours…
mercredi 21 juin 2017

"Gouverner, c’est prévoir". Voici donc,une pensée forte d’Emile de Girardin qui devrait, si elle ne l’est, être inscrite au fronton de chaque édifice (...)
lire la suite
Et si l’on avait prévu l’effondrement des cours…
mardi 20 juin 2017

"Gouverner, c’est prévoir". Voici donc,une pensée forte d’Emile de Girardin qui devrait, si elle ne l’est, être inscrite au fronton de chaque édifice (...)
lire la suite
Exétat : Ne pas oublier le Kasaï
lundi 19 juin 2017

Ce lundi 19 juin 2017 démarre l’examen d’Etat. Sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Sauf, bien entendu, dans plusieurs recoins de (...)
lire la suite
Après les Evêques, vive le G10 ?
vendredi 16 juin 2017

Ils sont dix. Comme dix doigts de deux mains. Neuf anciens chefs d’Etat. Pas n’importe lesquels. Des Présidents ayant accédé au pouvoir via les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting