Félix, la gaffe
mardi 11 avril 2017

En politique, sans doute plus qu’ailleurs, le principe de l’opportunité s’impose. Ainsi, du déplacement de Félix Tshisekedi, la polémique ne réside pas dans le fait qu’il soit sorti du pays. La controverse porte plutôt sur le moment que le Président du Rassemblement a choisi pour quitter Kinshasa. Patron de l’aile de l’Opposition qui a appelé à une grande marche le lundi 10 avril, Tshisekedi fils ne pouvait se déplacer juste la veille. Comme si de rien n’était. Ce déplacement à 24 heures du "jour J" sonne mal. Très mal même. D’autant qu’il était prévu que le Président du Rassemblement prenne lui-même la tête de la procession qui devait déferler sur les rues de la capitale. Avec comme point de chute … le Palais de la Nation. Pas moins.
Alors, en voyageant à un jour de la manif, Félix Tshisekedi ressemble à ce général qui dégarnit le front à quelques heures de la guerre, abandonnant ainsi ses troupes. Consciemment ou inconsciemment, le chef du Rassemblement/Limete met de l’eau au moulin de ceux qui, à tort ou à raison, accusent de tout temps les leaders de l’Opposition d’utiliser « les enfants d’autrui » : Comme de la chair à canon. Et ce, tout en se mettant eux-mêmes et leurs familles à l’abri.
En politique où le ressenti est souvent plus important que l’acte. La perception du périple de "Fatshi" un jour avant "la grande marche" compte bien plus que le mobile du déplacement. Lequel peut relever, par ailleurs, d’un engagement contraignant. Quelque part, le mal est fait. L’effet ravageur du principe d’opportunité ne peut pas ne pas passer sur Félix Tshisekedi. Nul doute qu’en maître ès manifestations, Tshisekedi père ne se serait, pour rien au monde déplacé sans avoir assuré le service après vente de son mot d’ordre.
Lui qui a su faire de la "rue" son arme politique de prédilection. Mieux, sa marque de fabrique. Pas sûr qu’avec la séquence de dimanche, le fils ait fructifié l’héritage que lui a légué son père.
Comme quoi, dans son combat pour se faire un prénom, le fils du "Sphinx de Limete" a encore du chemin à parcourir. Beaucoup de chemin. José NAWEJ

Des moyens pour nos routes
jeudi 17 août 2017

La saison sèche tend à sa fin. Les pluies s’annoncent, avec toutes les conséquences. Septembre n’est plus loin. C’est le moment de refaire nos routes. (...)
lire la suite
Et demain le "Mpiodi" ?
mercredi 16 août 2017

Plus de tilapias importés dans l’assiette du Congolais. La raison, on la connaît. Elle est même noble. Pour la bonne cause donc. Là n’est pas le fond (...)
lire la suite
L’enrôlement vaut bien une virée dans son fief
mardi 15 août 2017

Un petit tour pour l’enrôlement et puis s’en va. C’est à cet exercice que s’adonnent nombre de députés et sénateurs en ce moment. Ces élus qui, (...)
lire la suite
Et après ?
vendredi 11 août 2017

La marche de Bundu dia Mayala et les deux journées "villes mortes" sont derrière nous. Exit donc ces deux séquences mouvementées. Meurtrières même (...)
lire la suite
Les limites d’une stratégie
jeudi 10 août 2017

A l’initiative du Rassop/Limete, le pays devait observer deux journées "villes mortes". A l’heure des comptes, pas sûr que cet appel ait été (...)
lire la suite
Août synonyme de zone de turbulences ?
mardi 8 août 2017

L’avion RDC à nouveau dans une zone de turbulences. Tels des chats échaudés, des Congolais n’ont pas attendu l’alerte pour remettre la ceinture de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting