Exécution intégrale de l’Accord de la Saint-Sylvestre : l’ONU commence ses bons offices
mercredi 19 avril 2017

La Résolution 2348 du Conseil de sécurité de l’ONU a confié au Secrétaire général de l’ONU la mission de mener les bons offices entre les parties prenantes à l’Accord du Centre-interdiocésain pour arriver à sa mise en œuvre intégrale. Sur place en RDC, c’est le Représentant spécial du Secrétaire général, Maman Sidikou, qui a mission d’exécuter cette charge. Il est déjà à l’œuvre depuis le week-end dernier.

Le patron de la Monusco avait commencé les bons offices sur les chapeaux des roues. Car il devrait, avant toute chose, lever le malentendu, né de sa déclaration faite le samedi dernier à la cité de l’UA, lors de l’audience lui accordée par le Premier ministre Bruno Tshibala. Ce qui avait créé un nuage et un climat de suspicion entre lui et le "Rassemblement" dirigé par le tandem Tshisekedi - Lumbi.
Au fait, Maman Sidikou avait pris acte de la nomination de Bruno Tshibala et demandé au "Rassemblement" de prendre part au Gouvernement pour plus d’inclusivité et dans l’optique d’avoir les élections à la fin de l’année. Cette prise de position du Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU a provoqué une levée des boucliers à Limete.
Ici, on l’a qualifiée de personnelle et d’être en antinomie avec la Résolution 2348, la déclaration de l’UE, de la Belgique, de la France et des USA sur la même question de la désignation de Bruno Tshibala comme Premier ministre. Comment, dans ces conditions de crise de confiance, Maman Sidikou allait-il mener sa mission des bons offices, conformément à la Résolution 2348 du Conseil de sécurité ? D’autant que, le "Rassemblement" persiste et signe que la nomination de Bruno Tshibala s’est faite en violation de l’Accord de la Saint-Sylvestre et qu’il est exclu de faire partie de son gouvernement.
Heureusement qu’il y a eu une réunion de clarification lundi dernier entre le le Représentant spécial du secrétaire général et le "Rassemblement" représenté par une forte délégation, conduite par Pierre Lumbi, le Président du Conseil des sages. Le malentendu est levé, car Maman Sidikou s’est résolu à se raviser, en revenant sur sa position antérieure. Ce qui l’a placé dans une bonne posture pour mener ses consultations des bons offices.
C’est ainsi qu’après le "Rassemblement", Maman Sidikou a reçu la délégation de l’UDPS, conduite par son Secrétaire général, Jean-Marc Kabund-A-Kabund, qui a exigé l’application intégrale de l’Accord du Centre-interdiocésain, conformément à la Résolution 2348.
Auparavant, c’est une délégation de la MP, conduite par son Secrétaire général, Aubin Minaku, qui a été reçu. La MP est d’avis que la nomination de Bruno Tshibala comme Premier ministre n’a pas du tout violé l’Accord du Centre-interdiocésain. On est là devant deux opinions diamétralement opposées entre la MP et le "Rassemblement"/Limete sur la désignation par le chef de l’Etat du Premier ministre Bruno Tshibala.
Pour le "Rassemblement", appuyé notamment par les capitales occidentales, on est en dehors de l’Accord et on doit revenir à son application intégrale. La MP est de l’avis contraire. Ce n’est plus la CENCO, mais désormais, c’est l’ONU qui fait office de médiation pour obtenir, des parties prenantes, la mise en œuvre de l’Accord de la Saint-Sylvestre, comme stipulé dans la Résolution 2348.
La première chose à laquelle va s’attaquer le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU est le parachèvement de l’Arrangement particulier qui fait partie intégrante de l’Accord lui-même. Il n’est pas encore signé par les parties prenantes, en dépit du fait que la médiation catholique était arrivée à 98% de ses matières.
Le défi qui attend Maman Sidikou est de combler ces 2% qui manquent. Dans ces 2%, il y a la question du mode de désignation du Premier ministre et celle du Président du Conseil national de suivi de l’Accord (CNSA). KANDOLO M. 

Les Universités appelées à s’assumer comme hauts lieux de savoir
vendredi 16 février 2018

Les enjeux politiques en RD Congo ont ceci de particulier que la plupart des politiciens ont repris le chemin de l’école. Précisément des (...)
lire la suite
Procès Kamwina Nsapu : Le tribunal use de la confrontation des prévenus
vendredi 16 février 2018

Face à l’attitude des prévenus consistant à nier en bloc les préventions à leur charge, le tribunal militaire de garnison Kinshasa/Gombe n’a de choix (...)
lire la suite
La justice restauratrice pour une paix sociale
vendredi 16 février 2018

Le programme " enfant sans barreau " du Bureau international catholique pour l’enfance (BICE) a organisé mardi 13 février, une matinée de (...)
lire la suite
Les précisions du président du FLNC, Elie Kapend
vendredi 16 février 2018

Le Président nationale du Front de Libération Nationale du Congo (FLNC), Elie Kapend Kanyimbu, a tenu hier jeudi 15 février, à Kinshasa, une (...)
lire la suite
Djugu : l’aide du Gouvernement attendue dans les prochains jours
jeudi 15 février 2018

Le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité s’est rendu hier mercredi le 14 février à Djugu dans la province de l’Ituri. Dépêché par (...)
lire la suite
Kabila, Sassou et Lourenço contre l’accession au pouvoir par des voies non constitutionnelles
jeudi 15 février 2018

La première tripartite « RD Congo-Angola-Congo-Brazzaville » pour l’année 2018 s’est tenue le 14 février 2018 au Palais de la Nation, à Kinshasa. Selon (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting