Gouvernement Tshibala : Kabila regardant sur des candidats invertébrés
jeudi 20 avril 2017

* Il se chuchote en haut lieu que le Raïs veillerait personnellement au profil des ministres.
L’équipe Tshibala tarde à être formée malgré la fin, le mercredi 12 avril, des consultations du Premier ministre. Selon les services du nouveau chef du Gouvernement, les différentes forces que le Premier ministre avait consultées devaient lui déposer la liste des propositions ainsi que les noms des candidats ministrables au plus tard le vendredi 14 avril, pour permettre à Bruno Tshibala d’en discuter avec le chef de l’Etat Joseph Kabila. Depuis, silence radio. Les Congolais sont suspendus à chaque édition du journal de la RTNC, la radiotélévision publique, attendant l’événement.

Si former un gouvernement est certes un exercice compliqué, compte tenu de l’équilibre qu’il faut y apporter, des sources qualifiées renseignent que le Président de la République passerait au peigne fin les propositions que le Premier ministre lui a soumises.
Le Raïs aurait retoqué certains noms parce qu’il estimait que certains ministres n’avaient pas donné toute la mesure de leurs compétences dans les gouvernements où ils avaient œuvré. Alors que d’autres n’avaient pas le profil de l’emploi.
L’arbitrage du chef de l’Etat devrait conforter certains acteurs politiques, notamment l’autorité morale de l’UNC, Vital Kamerhe, qui, à l’issue de sa rencontre avec le Premier ministre Bruno Tshibala, avait déclaré que l’action de chaque ministre dans le gouvernement sortant devait être évaluée. Non, lui avait répondu Justin Bitakwira, un des sociétaires de l’opposition signataire de l’Accord du 18 octobre 2016, estimant que le dernier mot reviendra au Président de la République. Pour le ministre en charge des Relations avec le parlement, seul le président de la République est habilité à évaluer chaque ministre et en tirer les conséquences.
Le nouveau Premier ministre, qui avait dit vouloir travailler avec toute l’opposition afin d’arriver à l’application complète de l’Accord du 31 décembre, avait lancé des invitations à tous les courants de l’opposition congolaise.
Pour rappel, c’est sur base justement de l’Accord de la Saint Sylvestre, qu’un compromis avait été trouvé sur la répartition des postes ministériels dans le gouvernement de transition entre les différentes composantes. Ce Cabinet comptera 53 membres.
Dans cette équipe gouvernementale, la Majorité présidentielle disposera de 18 ministres et 3 vice-ministres.
Le Rassemblement de l’opposition aura droit à 13 ministres et 3 vice-ministres. Huit ministères et trois vice-ministères seront occupés par des membres de l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre 2016.
L’Opposition républicaine de Kengo wa Dondo disposera de 2 ministres et 1 vice-ministre. La société civile comptera deux membres dans le gouvernement de la transition.
On rappelle que le Chef de l’Etat avait nommé, le vendredi 7 avril, Bruno Tshibala au poste de Premier ministre. Ce, une semaine après l’échec de la signature de l’Arrangement particulier, un additif à l’accord politique signé le 31décembre 2016 et qui doit régler des questions clés comme le chronogramme de mise en application de l’Accord, la composition du nouveau gouvernement et du Conseil national de suivi de l’Accord, CNSA. Le Gouvernement Tshibala aura entre autres missions l’organisation des élections dans le délai fixé par l’Accord de la Saint Sylvestre. Didier KEBONGO

Le MLC en désaccord avec le duo Félix Tshisekedi-Moïse Katumbi
jeudi 24 mai 2018

* Selon Eve Bazaïba, son parti reste attaché à la Constitution qui prévoit les mécanismes démocratiques d’accession au pouvoir. La conférence de (...)
lire la suite
Le tandem Fatshi -Katumbi opposé à un nouveau dialogue
mercredi 23 mai 2018

* « Si J. Kabila n’applique pas l’Accord de la Saint-Sylvestre, il y aura une transition sans lui », entonnent en choeur, le leader de l’UDPS et le (...)
lire la suite
Gare au risque d’embrasement !
mardi 22 mai 2018

* Pour prévenir tout débordement ou toute récupération malveillante en cette période si politiquement sensible, le Gouvernement invité à vite trouver (...)
lire la suite
Le Premier ministre Bruno Tshibala est formel : "Pas d’énergie, pas de développement"
mardi 22 mai 2018

"Le développement économique et social d’un pays est inconcevable sans l’énergie, en d’autres termes pas d’énergie, pas de développement ", a déclaré le (...)
lire la suite
Nangaa rassure, Fatshi alerte
lundi 21 mai 2018

* Que cacherait ce pessimisme du leader de l’Udps, exprimé depuis l’Europe ? A un peu plus de sept mois de la tenue des élections en RD Congo, (...)
lire la suite
J. Kabila pérennise les acquis de la souveraineté légués par Mzee
vendredi 18 mai 2018

* Tel est le constat fait hier par Jean-Pierre Kambila au cours d’une conférence-débat. 17 mai 2018, la République démocratique du Congo commémore (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting