Gouvernement Tshibala : Kabila regardant sur des candidats invertébrés
jeudi 20 avril 2017

* Il se chuchote en haut lieu que le Raïs veillerait personnellement au profil des ministres.
L’équipe Tshibala tarde à être formée malgré la fin, le mercredi 12 avril, des consultations du Premier ministre. Selon les services du nouveau chef du Gouvernement, les différentes forces que le Premier ministre avait consultées devaient lui déposer la liste des propositions ainsi que les noms des candidats ministrables au plus tard le vendredi 14 avril, pour permettre à Bruno Tshibala d’en discuter avec le chef de l’Etat Joseph Kabila. Depuis, silence radio. Les Congolais sont suspendus à chaque édition du journal de la RTNC, la radiotélévision publique, attendant l’événement.

Si former un gouvernement est certes un exercice compliqué, compte tenu de l’équilibre qu’il faut y apporter, des sources qualifiées renseignent que le Président de la République passerait au peigne fin les propositions que le Premier ministre lui a soumises.
Le Raïs aurait retoqué certains noms parce qu’il estimait que certains ministres n’avaient pas donné toute la mesure de leurs compétences dans les gouvernements où ils avaient œuvré. Alors que d’autres n’avaient pas le profil de l’emploi.
L’arbitrage du chef de l’Etat devrait conforter certains acteurs politiques, notamment l’autorité morale de l’UNC, Vital Kamerhe, qui, à l’issue de sa rencontre avec le Premier ministre Bruno Tshibala, avait déclaré que l’action de chaque ministre dans le gouvernement sortant devait être évaluée. Non, lui avait répondu Justin Bitakwira, un des sociétaires de l’opposition signataire de l’Accord du 18 octobre 2016, estimant que le dernier mot reviendra au Président de la République. Pour le ministre en charge des Relations avec le parlement, seul le président de la République est habilité à évaluer chaque ministre et en tirer les conséquences.
Le nouveau Premier ministre, qui avait dit vouloir travailler avec toute l’opposition afin d’arriver à l’application complète de l’Accord du 31 décembre, avait lancé des invitations à tous les courants de l’opposition congolaise.
Pour rappel, c’est sur base justement de l’Accord de la Saint Sylvestre, qu’un compromis avait été trouvé sur la répartition des postes ministériels dans le gouvernement de transition entre les différentes composantes. Ce Cabinet comptera 53 membres.
Dans cette équipe gouvernementale, la Majorité présidentielle disposera de 18 ministres et 3 vice-ministres.
Le Rassemblement de l’opposition aura droit à 13 ministres et 3 vice-ministres. Huit ministères et trois vice-ministères seront occupés par des membres de l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre 2016.
L’Opposition républicaine de Kengo wa Dondo disposera de 2 ministres et 1 vice-ministre. La société civile comptera deux membres dans le gouvernement de la transition.
On rappelle que le Chef de l’Etat avait nommé, le vendredi 7 avril, Bruno Tshibala au poste de Premier ministre. Ce, une semaine après l’échec de la signature de l’Arrangement particulier, un additif à l’accord politique signé le 31décembre 2016 et qui doit régler des questions clés comme le chronogramme de mise en application de l’Accord, la composition du nouveau gouvernement et du Conseil national de suivi de l’Accord, CNSA. Le Gouvernement Tshibala aura entre autres missions l’organisation des élections dans le délai fixé par l’Accord de la Saint Sylvestre. Didier KEBONGO

Bahati Lukwebo : « Mon pays est une opportunité incontournable pour les entrepreneurs Canadiens »
jeudi 19 octobre 2017

La délégation est conduite par le ministre d’État du Plan Modeste Bahati Lukwebo. Elle composée du PCA de l’ANAPI Hugues Ntoto, le DGA de l’ANAPI (...)
lire la suite
Samy Badibanga et les siens célèbrent l’Accord du 18 octobre 2016
mercredi 18 octobre 2017

* En ce moment où le compromis de la CENCO a conduit au blocage, des sources proches du Premier ministre honoraire annoncent pour bientôt la tenue (...)
lire la suite
Elections : un pseudo calendrier en circulation !
mardi 17 octobre 2017

* D’après ce « chronogramme », les élections se tiendraient le 15 décembre 2019. Ça n’a pas échappé aux nombreux accros aux réseaux sociaux. Un (...)
lire la suite
Jacob Zuma soutient le processus électoral en cours en RDC
lundi 16 octobre 2017

* "Les deux chefs d’Etat réitèrent leur totale adhésion aux décisions pertinentes du 37ème sommet de la SADC concernant l’évolution positive de la (...)
lire la suite
La tripartite Gouvernement-CNSA-CENI renvoyée à mardi prochain
vendredi 13 octobre 2017

* Par ailleurs, dans une correspondance au bureau de la Chambre basse, le Président Joseph Kabila demande aux députés d’examiner en priorité, la loi (...)
lire la suite
Vivement un compromis politique pour désarmocer la bombe électorale
vendredi 13 octobre 2017

* Piégé par le contexte politique, Corneille Nangaa ne saurait rien faire. L’atmosphère reste quelque peu polluée dans le ciel politique rd (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting