SOUS LES AUSPICES DU MINISTRE D’ETAT EN CHARGE DE L’EMPLOI
La problématique de la mission de l’Inspection générale du Travail au centre d’un atelier
jeudi 20 avril 2017

Le ministre d’Etat, ministre du Travail, Emploi et Prévoyance sociale, Lambert Matuku, a procédé, hier mercredi 19 avril au CEPAS, à l’ouverture de l’atelier de validation du guide méthodologique de l’Inspection générale du Travail (IGT). Au terme de cette rencontre, les participants auront à produire un document destiné à baliser le travail de l’Inspecteur.

Le ministre d’Etat Lambert Matuku Nemas a, à l’ouverture de travaux de CEPAS, rappelé l’opportunité d’opérer des réformes pour faire face aux exigences de la réalité sur le terrain.
Au nombre de ces exigences, il a noté entre autres : l’évolution des métiers, l’augmentation de nouveaux types d’emplois et de la production, la naissance de nouveaux risques, l’émergence de nouvelles formes de relation de travail, les contraintes environnementales et la nécessité de protéger l’économie nationale.
C’est dans cette optique qu’à l’issue de cet atelier de 3 jours, les participants devront formuler des recommandations pour la validation du guide méthodologique de l’Inspection du Travail, un document destiné à baliser le travail de l’Inspecteur.
Le patron du Travail a indiqué que l’IGT est considérée actuellement comme un organe participant de l’autorité publique, destiné à garantir le développement harmonieux des relations sociales. Tandis qu’autrefois, elle était vue comme « l’indispensable gendarme » chargé de garantir la pérennité des premières conquêtes sociales acquises à fin du siècle dernier.
Le ministre d’Etat en charge de l’Emploi estime que les Inspecteurs du travail doivent être considérés comme de véritables agents de la paix sociale, une mission complexe qui recouvre multiples activités en des domaines divers. En tant que participants de l’autorité publique, ils ont le pouvoir de se présenter sur des lieux de travail, d’y effectuer des contrôles, de relever et de sanctionner des infractions.
Pour ce qui est du maintient de la paix sociale, Lambert Matuku a encouragé les Inspecteurs à faire respecter les conditions légales de travail en vigueur et de travailler pour l’amélioration de ces conditions. Ce, en agissant auprès des autorités compétentes, tant sur le plan juridique et que social.
Pour sa part, la Directrice Pays du Bureau International du Travail (BIT) en RDC, Aminata Maïga a réaffirmé l’appui de son institution aux initiatives tendant à améliorer la qualité des actions de la sécurité sociale au pays. Amina Maïga a présenté quelques statistiques mondiales en rapport avec les accidents liés au travail.
Selon ces relevés, le monde enregistre 270 millions d’accidents de travail par an. Cinq mille personnes meurent par jour au monde des suites des maladies liées au travail .
L’inspecteur général du Travail, Jean-Paul Manwana a promis de prendre à bras-le -corps les recommandations qui découleront de cet atelier.
Cette rencontre a bénéficié de l’appui matériel du BIT, à travers le Centre Régional Africain d’Administration du Travail (CRADAT). Dina BUHAKE

Le Nouveau Représentant de l’UNFPA en RDC s’engage à travailler sur l’élimination des décès maternels
lundi 15 janvier 2018

Le nouveau représentant du Fonds des Nations unies pour la population en RDC s’engage à travailler sur les quatre priorités nationales à (...)
lire la suite
" La question des prisonniers et exilés politiques devrait être résolue avant les élections "
lundi 15 janvier 2018

La question des prisonniers et exilés politiques devrait être résolue avant la tenue des élections, a plaidé samedi 13 janvier l’Association (...)
lire la suite
La Fondation Konrad Adenauer plaide pour la participation des personnes vivant avec handicap
lundi 15 janvier 2018

La Fondation Konrad Adenauer a organisé vendredi 12 janvier dernier au Centre pour Handicapés de la Commune de Barumbu une matinée de formation (...)
lire la suite
Le Pr Oscar Nsaman pour l’adéquation entre la formation académique et la demande du monde du travail
lundi 15 janvier 2018

La formation académique en RDC doit être en adhéquation avec les besoins réels du monde de travail. C’est ce qu’a déclaré le Pr Oscar Nsaman O’Lutu, à (...)
lire la suite
SCTP : une caissière disparaît avec une somme de plus de 74.000 Usd
lundi 15 janvier 2018

Un coup dur a frappé à la porte de la Société commerciale des Transports et des Ports (SCTP SA). Une caissière à la gare fluviale, s’est (...)
lire la suite
L’intersyndicale de l’EPSP demande au Premier ministre de reporter sa décision
lundi 15 janvier 2018

La lettre du Premier ministre datée du 2 janvier 2018 adressée à certains membres de son équipe dont celui de l’EPSP a fait l’objet d’un point de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting