Au bout de 37 ans, la Chine reste un ami fiable du Zimbabwe
vendredi 21 avril 2017

Alors que le Zimbabwe a célébré sa fête d’indépendance le 18 avril, la Chine reste son pays ami le plus fiable et continue de lui tendre une main secourable dans les moments difficiles.

L’ambassade chinoise à Harare est aussi ancienne que l’indépendance du Zimbabwe, puisqu’elle a ouvert le jour même où le drapeau anglais a été descendu, symbolisant la fin du pouvoir colonial britannique dans ce pays, et donnant le pouvoir à la majorité noire, il y a près de 37 ans.
Aujourd’hui, les relations entre les deux pays continuent de se développer sur les fronts politique, économique et culturel.
La Chine a été l’un des premiers pays à répondre à l’appel à l’aide du Zimbabwe en mars face aux inondations qui ont privé de foyer et de nourriture des centaines de familles, puisqu’elle a fait un don d’un million de dollars au gouvernement zimbabwéen le 31 mars.
Les fortes pluies aggravées par le cyclone Dineo à la mi-février ont fait 271 morts, 128 blessés et près de 2.000 personnes sans-abri.
Ces décès ont été provoqués par la foudre, les noyades et les glissements de terrain, selon l’unité de protection civile, qui précise que près de 2.600 foyers ont été endommagés à divers degrés.
La société chinoise de la Croix-Rouge a également donné 50.000 dollars tandis que l’ambassade et la communauté chinoises au Zimbabwe ont encore versé 10.000 dollars supplémentaires pour aider les victimes d’inondation.
Le 3 avril, la Chine a également offert 12.000 tonnes de riz pour aider les personnes dans le besoin, y compris les victimes des récentes crues.
Ce don s’ajoutait aux 19.000 tonnes de riz reçues de Chine par le Zimbabwe en 2016 suite à la déclaration de l’état de catastrophe par le président Mugabe, lorsqu’une sécheresse liée à El Niño a ravagé plusieurs parties du pays au cours de l’année 2015-2016.
La ministre des Services publics, du Travail et de l’Aide sociale, Prisca Mupfumira, qui a reçu ce dernier don, a fait l’éloge du gouvernement chinois et de son aide.
"Aujourd’hui nous voyons une nouvelle contribution de la Chine par un don de 12.173 tonnes de riz au Zimbabwe. Nous apprécions le geste de la Chine", a déclaré la ministre.
Le responsable de l’ambassade chinoise Luo Xi a indiqué que ce don témoignait de l’engagement de la Chine à maintenir des relations amicales fortes avec le Zimbabwe.
Les conditions climatiques au Zimbabwe oscillent entre sécheresses et inondations ces dernières années, et la Chine est déjà venue porter secours à ce pays en 2014 par un don de 500.000 dollars pour aider les victimes des inondations dans la province de Masvingo.
En 2014 également, la Chine et le Zimbabwe ont signé des accords aux termes desquels la Chine fournirait une aide financière pour le développement de moteurs de croissance économique tels que les domaines de l’énergie, des routes, des chemins de fer, des télécommunications, de l’agriculture et du tourisme.
Cet accord a été suivi par d’autres, signés lors de la visite du président Xi Jinping au Zimbabwe en décembre 2015, comprenant notamment un accord pour l’assemblage d’automobiles chinoises au Zimbabwe.
Cet accord automobile a culminé avec la formation par la compagnie automobile Beijing Automotive Group Co. Ltd (BAIC Group) et par deux compagnies zimbabwéennes, d’une coentreprise dénommée Beiqi Zimbabwe (Pvt) Ltd, laquelle a récemment lancé une série de camionnettes haut de gamme, baptisée Grand Tiger.
Les partenaires locaux sont la compagnie publique Willowvale Mazda Motor Industries (qui n’était plus active depuis plus de quatre ans) et le distributeur d’automobiles et pièces détachées Astol Motors, qui détiennent à eux deux 49% des parts de cette entreprise mixte.

LE PLUS GRAND INVESTISSEUR AU ZIMBABWE

Ces dernières années, la Chine a été le plus grand investisseur au Zimbabwe, injectant plus de 46,5 millions de dollars d’investissements directs étrangers entre janvier et novembre 2015.
L’ambassadeur de Chine au Zimbabwe, Huang Ping, a récemment mis en lumière les projets récemment achevés ou en cours dans ce pays avec l’aide de la Chine.
Ces projets comprennent le nouvel aéroport international des chutes Victoria, réalisé par China Jiangsu International et financé par un prêt de 150 millions de dollars de la Banque d’import-export de Chine (China Eximbank), inauguré par M. Mugabe en fin 2016.
Le projet d’expansion hydroélectrique de Kariba doit être achevé en début 2018, et représente un coût de 355 millions de dollars pour ajouter quelque 300 MW à la capacité installée existante de 750 MW.
"Un générateur sera mis en service d’ici à la fin de cette année", a-t-il dit.
L’agrandissement de la centrale thermoélectrique de Hwange doit également être financé par la China Eximbank, tandis que des projets de télécommunications menés avec l’aide de la Chine avancent bien, a-t-il ajouté.
Les Chinois tiennent également à la santé des Zimbabwéens, comme le montre l’accord conclu par la Chine pour la construction d’un entrepôt pharmaceutique à Harare.
"L’entrepôt pharmaceutique de Harare a passé les travaux d’inspection et le compte rendu a été signé par les deux parties", a dit M. Huang.
La Chine a également construit un hôpital de 6 millions de dollars dans la région rurale de Marondera, dans la province de l’est de Mashonaland, dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC).
L’hôpital de Mausekwa, un bâtiment de 129 lits également connu sous le nom d’Hôpital de l’amitié Chine-Zimbabwe, et situé à environ 70 km au sud de Harare, a ouvert ses portes au public en 2013.
Il comporte un service d’urgence, des rayons-X, un scanner à ultrasons, des services de maternité et dentaires ainsi que des services médicaux spécialisés tels que tomodensitométrie, endoscopie et orthopédie.
Avec un personnel de 175 employés dont trois médecins, l’hôpital devait desservir le district de Marondera dont la population est estimée à 187.000 habitants.
Toutefois, du fait de son offre étendue et spécialisée de services de santé, cet hôpital attire des habitants d’Harare ou même des régions voisines jusqu’à 200 km.
La Chine a également proposé ces dernières années une aide sanitaire au Zimbabwe sous la forme d’une facilité de crédit médical de 90 millions de dollars pour l’approvisionnement en matériel médical et en médicaments.
Harare met également en œuvre un projet hydraulique et sanitaire destiné à étendre l’approvisionnement en eau dans cette ville grâce à un mécanisme de prêt de 144 millions de dollars financé par la China Eximbank.
La Chine a encore construit des écoles dans le cadre du FOCAC, et versé des dons à des œuvres caritatives, en association avec la communauté chinoise au Zimbabwe.
"La Chine est véritablement un ami et elle nous a aidé dans les moments de besoin", souligne Conrad Mashingaidze, un Zimbabwéen résident de Harare, ajoutant que sa tante a bénéficié d’une opération gratuite de la cataracte dans le cadre d’un programme mené par des médecins chinois en 2011.
XINHUA

Turquie : visite au Japon de Mevlut Cavusoglu
jeudi 22 juin 2017

Les relations turco-nippones sont traitées de manière compréhensive lors de la visite au Japon du chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu, qui (...)
lire la suite
Le ministre turc des Affaires européennes rencontre les diplomates de l’UE
jeudi 22 juin 2017

Un repas de rupture du jeûne du Ramadan a été organisé, mardi à Ankara par le ministre turc des Affaires européennes, Omer Celik, avec la participation (...)
lire la suite
Wang Yi réaffirme l’engagement de la Chine à soutenir la lutte contre la pauvreté en Afrique
jeudi 22 juin 2017

ADDIS-ABEBA, 21 juin (Xinhua) — Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a réaffirmé l’engagement de son pays à éliminer la pauvreté le (...)
lire la suite
Le Kenya accueillera une Foire commerciale chinoise
jeudi 8 juin 2017

NAIROBI, 6 juin (Xinhua) — Le Kenya sera l’hôte de la troisième édition de la Semaine chinoise du Kenya du 29 juin au 1er juillet, ont annoncé mardi (...)
lire la suite
La Chine offre 2 400 tonnes d’aide alimentaire au Soudan du Sud
jeudi 8 juin 2017

UBA, 6 juin (Xinhua) — La Chine a offert mardi quelque 2 400 tonnes de sorgho au Programme alimentaire mondial (PAM) pour contribuer à l’aide (...)
lire la suite
La recette de Moscou pour mettre fin à la guerre civile en Syrie
jeudi 8 juin 2017

Le ministère russe de la Défense estime détenir une solution efficace pour mettre un terme définitif à la guerre civile qui ravage la Syrie. La (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting