New York : l’ONU et l’UA exigent la mise en œuvre globale de l’Accord
vendredi 21 avril 2017

*Une mission de la SADC à Kinshasa pour résorber la crise politique.
Mercredi dernier à New York, le Secrétaire général de l’ONU a reçu le Président de la Commission de l’UA avec lequel il a échangé à propos de la crise politique en RDC et du blocage de l’exécution de l’Accord du Centre-interdiocésain. Dans la déclaration conjointe qu’ils ont rendue publique, l’ONU et l’UA exigent la mise en œuvre immédiate de l’Accord de la Saint-sylvestre, dont la signature de l’Arrangement est toujours dans l’impasse.

Les deux autorités ont tenu à rappeler le fait que la sortie de la crise politique qui assaille la RDC passe obligatoirement par la mis en œuvre globale de l’Accord de la Saint-sylvestre. Raison pour laquelle sur place, le chef de la MONUSCO poursuit, au nom du secrétaire général de l’ONU, la mission des bons offices pour lever le blocage de la signature de l’Arrangement particulier.
A cet effet, il a déjà rencontré les parties prenantes à l’Accord et on attend une évolution positive à l’issue de ces consultations. C’est dans le même ordre d’idées qu’une délégation des ministres des Affaires étrangères de la SADC est à pied d’œuvre à Kinshasa. Conduite par le ministre tanzanien des Affaires étrangères, sa mission est aussi de résorber la crise politique congolaise. Elle en appelle aussi à la mise en ouvre totale de l’Accord de la Saint-Sylvestre.

UNE MOBILISATION TOUS AZIMUTS

La mission de la SADC fait aussi le tour de différentes parties prenantes à l’Accord. Hier jeudi, elle s’est entretenue avec la MP et le « Rassemblement ». Reste dans le viseur la Société civile. D’Addis-Abeba, on annonce une mission de l’UA pour Kinshasa dans les tout prochains jours.
Celle-ci, annonce-t-on, a le même objectif d’obtenir la mise en œuvre globale de l’Accord du Centre-interdiocésain, conformément à la Résolution 2348 du Conseil de sécurité de l’ONU. ONU, UA, SADC, toutes ces organisations internationales sont mobilisées et œuvrent sur place en RDC pour obtenir, à brève échéance, l’application totale de la Saint-Sylvestre.
Elles le disent à qui veut les entendre et le crient tout haut que la solution à la crise politique congolaise passe par la mise en œuvre globale de l’Accord du Centre-interdiocésain. Elles s’emploient ardemment pour y arriver. Ces organisations insistent par ailleurs, sur la nécessité d’organiser les élections générales à la fin de cette année comme prévu dans l’Accord de la Saint-Sylvestre.

PRESSION
Avec toutes ces pressions des organisations internationales (ONU, UA, SADC), qui viennent au chevet de la RDC pour la mise en œuvre globale et immédiate de l’Accord du Centre-interdiocésain, les Evêques de la CENCO peuvent se tourner les pouces et sabler champagne.
Ils n’ont pas du tout démérité comme certains essayaient à tort de le faire croire. La preuve, c’est que la Communauté internationale par les organisations internationales prend comme base leur travail, le compromis politique signé le 31 décembre 2016.
Toutes indistinctement exigent sa mise en œuvre globale et immédiate. La médiation catholique était, pourtant, déjà trop près du but avec l’Arrangement particulier adopté déjà à 98% des matières. Au fait, c’est la mauvaise foi des acteurs politiques qui a bloqué la machine, en y introduisant un grain de sable. Alors que, comme on le sait, la base de l’exécution d’un compromis entre parties, quelle que soit sa nature, c’est la bonne foi des signataires. Lorsque celle-ci fait défaut, on tombe dans le cas du blocage que connaît la mise en œuvre de l’Accord du Centre-interdiocésain.
L’ennui c’est que cette situation aggrave encore la crise politique en RDC. Avec le risque d’entrainer la déstabilisation de toute la région des Grands lacs sinon de toute l’Afrique et du monde. D’où, l’intervention de la Communauté internationale par l’ONU, UA et la SADC.
Pourquoi ? La Réponse est à trouver dans la Résolution 2348 du Conseil de sécurité de l’ONU. Celle-ci renseigne que la crise politique actuelle en RDC est une menace à la sécurité internationale. C’est tout dire.
KANDOLO M.

Combien pour les humanitaires ? Et pour le peuple ?
mercredi 18 avril 2018

Place désormais aux chiffres justes. Et pour cause ! Suivons cette chronologie pour comprendre comment est née la crise humanitaire congolaise. (...)
lire la suite
Double nationalité : un sénateur honoraire fustige la violation de la Constitution
mercredi 18 avril 2018

La question relative à la double nationalité suscite une vague de réactions au sein de la classe politique. Interpellé par ce sujet sensible, le (...)
lire la suite
Machine à voter : la Cenco propose la certification par des experts nationaux et internationaux
lundi 16 avril 2018

* Par ailleurs, elle redoute la montée des tensions identitaires à la suite du débat sur la double nationalité. A l’approche des élections, les (...)
lire la suite
Les enfants de l’école coranique apportent du sourire aux orphelins kinois
lundi 16 avril 2018

Un jour de joie. Un jour de partage. Le samedi 7 avril 2018 restera à jamais gravé dans la mémoire des orphelins kinois qui, grâce aux enfants de (...)
lire la suite
Le Code minier (suite)
vendredi 13 avril 2018

Article 165 al. 4, 5 et 8 : Du renouvellement de l’Autorisation d’exploitation de carrières permanente ou temporaire L’étude du document technique (...)
lire la suite
La compassion de la femme vertueuse assure le développement socioéconomique
vendredi 13 avril 2018

(Par l’évangéliste Colin NZOLANTIMA) Alors que le mois dédié aux femmes s’est terminé, il est important que nous fassions le bilan en fonction des (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting