Macron ou Le Pen , pourvu que meure la françafrique !
vendredi 5 mai 2017

Un zeste de politique hexagonale. Comment s’en priver à deux jours du second tour de la présidentielle française ? Une élection qui intéresse, certes, d’abord les Français. Une consultation qui ne sera pas tout de même pas sans conséquence sur l’Afrique.
Pas besoin de revenir en long et en large sur le poids international de Paris. La France faisant partie de cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations-Unies. L’Hexagone figurant parmi les six premières économies du monde.
De tous les pays européens, la France étant avec la Grande-Bretagne le pays le plus lié à l’Afrique. Histoire coloniale et postcoloniale oblige. La France, ce pays du Nord qui partage sa langue avec nombre de pays africains, dont la RDC. L’Hexagone étant l’un des pays européens qui compte un nombre important d’Africains .Tout cela mis ensemble fait que les Africains suivent avec un intérêt certain l’élection présidentielle française.
Alors Macron ou Le Pen, l’Afrique attend de savoir qui succédera à François Hollande. Le Continent serait surtout intéressé de savoir si le futur ou la future président(e) va effectivement rompre avec la fameuse françafrique.
Cette politique ou diplomatie parallèle, faite de "réseaux héritée de la Guerre froide qui voit Paris se comporter dans certains pays africains comme dans ses arrière-cours. Ce, notamment en y faisant et défaisant les dirigeants au gré des intérêts français.
L’expédition punitive contre Kadhafi, le règlement militaire du cas Gbagbo au crépuscule du mandat Sarkozy ; les leçons de démocratie à géométrie variable sous Hollande… Même si on peut faire crédit au Président "socialiste " français d’avoir stoppé l’avancée du radicalisme islamiste au Mali. Là aussi, une des conséquences de l’intervention dépourvue de service après -vente en Libye.
Bref, plus de cinquante ans après les indépendances, l’Afrique entend développer des relations adultes avec le reste du monde, dont la France. Président en exercice de l’Union africaine, Alpha Condé a bien transmis ce message-là à « son camarade socialiste » François Hollande. José NAWEJ

La CENI avance… sans les politiques
vendredi 26 mai 2017

Et voici le tour de Kinshasa dans deux petits jours ! L’enrôlement des électeurs poursuit donc son bonhomme de chemin. L’étape de Kinshasa est aussi (...)
lire la suite
La CENI avance… sans les politiques
jeudi 25 mai 2017

Et voici le tour de Kinshasa dans trois petits jours ! L’enrôlement des électeurs poursuit donc son bonhomme de chemin. L’étape de Kinshasa est aussi (...)
lire la suite
Les différents habits du terrorisme
mercredi 24 mai 2017

Manchester, ville anglaise, a été frappée par le sinistre Daech. Plus de vingt morts et cinquante blessés. Bilan, hélas, provisoire. Chaque heure qui (...)
lire la suite
Au-delà de l’exhortation présidentielle…
mardi 23 mai 2017

Le Raïs a mille fois raison lorsqu’il exhorte les membres du Cabinet Tshibala à bannir la coterie. Tant il est vrai que sous tous les régimes nos (...)
lire la suite
Travailler par- delà les agendas
vendredi 19 mai 2017

Avant même de prendre ses quartiers au bord du fleuve Congo, Bruno Tshibala savait que la partie-la sienne- serait extraordinairement difficile. (...)
lire la suite
Le Gouvernement Tshibala a reçu l’onction de...
jeudi 18 mai 2017

Le Gouvernement Tshibala a reçu l’onction de la Chambre. Il est donc en capacité de prendre les manettes du pays. Avec la mère de missions qu’est le (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting