LANÇANT LA FORMATION DES OPERATEURS DE SAISIE A KINSHASA
Steve Mbikayi matérialise le projet de carte biométrique pour étudiant
vendredi 12 mai 2017

Après l’annonce du lancement, en avril dernier, de la carte biométrique pour étudiant, le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Steve Mbikayi est passé à l’étape d’après : la matérialisation dudit projet. Le 9 mai, le ministre de l’ESU a, en collaboration avec l’entreprise Inovexi, donné le coup d’envoi à Kinshasa, de la formation des opérateurs de saisie. Pour le Ministre, avant la fin de cette année académique, tous les étudiants doivent être non seulement enrôlés, mais aussi être en possession de ce sésame. Ce dernier permettra non seulement la traçabilité en ce qui concerne le parcours de l’étudiant, mais aussi l’accès à des ouvrages en ligne. Le ministre a convié les apprenants à s’investir dans cette formation. Pour réussir à couvrir en très peu de temps, l’ensemble du pays.

Devant les hommes des médias, Steve Mbikayi a dévoilé le bien-fondé de sa démarche. "C’est une carte qui va contenir toutes les données des étudiants dans la puce et qui va permettre la traçabilité des étudiants, etc. Elle va également nous aider à pallier la carence des bibliothèques dans nos universités dans la mesure où, accompagnée d’un petit serveur, la carte permettra à nos étudiants d’accéder à des millions d’ouvrages…", a-t-il dit.
Et de poursuivre que "c’est une chose que nous devons encourager car, souvent, nous préférons toujours recourir à l’expertise extérieure pour réaliser des projets. Surtout que nous, au niveau de l’ESU, nous avons conclu que les Congolais sont aussi capables de faire des grandes choses".
Steve Mbikayi ambitionne de voir tous les étudiants être en possession de leur carte biométrique avant que la Commission Electorale Nationale Indépendante ne commence avec l’opération d’enrôlement des électeurs.
Après la formation des opérateurs de saisie qui durera deux jours, le travail devra commencer le lundi 15 mai 2017. Pour cela, le patron de l’ESU tient à la rapidité et à la réussite de ce processus. C’est dans ce cadre que Mbikayi s’est attaché les services de l’entreprise congolaise Inovexi pour que le travail qui sera fait ne puisse pas dépasser un mois et demi.
"Avec Inovexi, nous nous sommes mis d’accord pour que les travaux ne dépassant pas un mois et demi. A voir le nombre d’opérateurs qui sont recrutés, dans une ou deux semaines, nous pouvons être en mesure de couvrir l’ensemble des établissements de Kinshasa. L’opération sera faite dans d’autres provinces où nous allons recruter sur place les opérateurs de saisie. Nous sommes convaincus que nous pourrons couvrir l’ensemble de la République avant la fin de l’année académique", a indiqué le ministre de l’ESU, Steve Mbikayi. Didier KEBONGO

L’Institut supérieur théologique du Réveil largue ses 16 premiers lauréats
vendredi 12 janvier 2018

L’Institut Supérieur Théologique du Réveil (ISTR) est fier de lancer ses 16 premiers lauréats sur le marché de l’emploi. Honorés le 4 janvier dernier (...)
lire la suite
Des femmes chinoises offrent des vivres, des médicaments... aux personnes vivant avec handicap
jeudi 11 janvier 2018

L’Association des femmes chinoises au Congo (AFCC) a remis hier des dons aux personnes vivant avec handicap. La cérémonie s’est déroulée ce mercredi (...)
lire la suite
Procès Kamwina Nsapu : l’instruction se poursuit ce jeudi
jeudi 11 janvier 2018

Commencée hier mercredi 10 janvier, à la prison militaire de Ndolo, l’instruction au fond dans l’affaire des présumés miliciens du mouvement terroriste (...)
lire la suite
La commune de Barumbu bientôt enclavée
mercredi 10 janvier 2018

La commune de Barumbu est en passe d’être coupée de la ville de Kinshasa, si l’on y prend garde. Les principales artères conduisant à cette (...)
lire la suite
L’UCOFEM vise à accroitre l’accès des femmes dans les médias
mercredi 10 janvier 2018

L’Union congolaise des femmes des médias vient de publier la 3ème édition du Répertoire des femmes ressources en RDC. Pour la directrice exécutive de (...)
lire la suite
Reprise timide des cours à Kinshasa suite à une mauvaise interprétation du deuil national
mardi 9 janvier 2018

Rentrée scolaire timide à Kinshasa après les fêtes de fin d’année. Les bleu et blanc ont été à peine visibles sur les principales artères de la capitale, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

En finir avec les mesures de décrispation

Mesures de décrispation ? Pourquoi ne pas vider cette hypothèque de toute sa substance. Une bonne résolution pour 2018. Plus fondamentalement, le parachèvement de ce cycle achèverait de déblayer le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting