DANS LE CADRE DE LA PROTECTION DE LA NATURE
L’Union Européenne oriente 50% de ses actions aux populations locales
mardi 16 mai 2017

Dans sa lutte pour la conservation de la nature, l’Union Européenne (UE) a présenté une nouvelle approche stratégique dénommée "Au-delà des éléphants". La cérémonie s’est déroulée le jeudi 11 mai dernier au centre Bilembo, dans la commune de la Gombe. Cette approche apporte une nouvelle donne qui veut que 50% des actions que l’UE mène dans le domaine de l’environnement soient adressées aux populations locales. Par cette méthode, l’UE vient proposer des pistes de réponses à la problématique en mettant en relation les questions de la biodiversité, de l’économie et de la sécurité, suivant le contexte du milieu.

Au cours de cette présentation, l’Ambassadeur de l’UE, Bart Ouvry, a rappelé : "Notre engagement dans la biodiversité, est un processus qui s’investit dans la durée, le développement durable, en s’intéressant à l’être humain. "Au-delà des éléphants", revient aussi à regarder au-delà de la biodiversité, en pensant au bien-être des populations, des communautés locales vivant tout autour des aires protégées, notamment les parcs, pour apporter des solutions à leurs problèmes quotidiens (sécurité, santé, scolarité, accès à l’eau potable…)"
Au regard de l’importance de la biodiversité pour la vie de l’humanité, le chef de la délégation de l’UE a insisté sur la nécessité de voir les actions liées à la conservation de la nature accorder désormais une place importante aux droits sociaux des communautés riveraines. "Et cela, soutient-il, doit se faire à la fois dans le processus de création de gestion des aires protégées".
Le directeur général de l’ICCN, Cosma Wilungula, a abondé dans le même sens. "Il est nécessaire de mener des actions en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations locales vivant autour de ces aires protégées. Cela permettra de les amener à s’impliquer valablement dans la préservation de la biodiversité. Les actions des bailleurs de fonds sont aussi bien en faveur de l’homme que de la biodiversité. Elles feront en sorte que les animaux ne représentent plus un gibier, mais beaucoup plus en étant vivants", a-t-il expliqué.

MENACES DE L’AFRIQUE DANS LA BIODIVERSITE

En ce qui concerne le contenu de l’approche stratégique, l’expert européen, Quant Romain Calaque, en a fait la présentation. Il a souligné deux menaces majeures auxquelles l’Afrique fait face dans la conservation de la biodiversité. Il s’agit, avance-t-il, de la perte et de la fragmentation des habitats ainsi que de la surexploitation des ressources naturelles.
Pour ce qui est des solutions, le spécialiste a indiqué que l’urgence est de mener des actions capables de stopper le braconnage et le trafic des espèces menacées. L’interdiction de la consommation locale et le trafic des animaux tels que les rhinocéros, les éléphants sont également nécessaires, a soutenu Quant Romain, en préconisant la bonne gouvernance ainsi que des réformes juridiques et politiques.
Fyfy Solange TANGAMU

A L’OCCASIFamille chrétienne : bénédiction nuptiale des 67 couples à KinshasaON DE LA 26EME EDITION DES MARIAGES COLLECTIFS DES COUPLES
vendredi 21 juillet 2017

La Communauté Famille chrétienne est fière. Fière d’avoir réussi à aider 67 couples de Kinshasa à officialiser leur union conjugale. La cérémonie s’est (...)
lire la suite
Le Gouvernement invité à créer des cadres de réflexion dans les établissements scolaires
vendredi 21 juillet 2017

Promouvoir la jeunesse afin de participer au développement du pays, aider cette catégorie de la population à assumer une sexualité responsable. Voilà (...)
lire la suite
Les médecins en grève dès ce vendredi
vendredi 21 juillet 2017

Le Syndicat national des médecins (SYNAMED) accuse le gouvernement de n’avoir pas réservé une suite favorable à leur cahier des charges du 24 mai (...)
lire la suite
Neuf gardes de parcs ont trouvé la mort en RDC
mercredi 19 juillet 2017

Sur les 20 meurtres de gardes de parcs enregistrés au cours de l’année 2016, au moins 9 écogardes ont été tués en République démocratique du Congo. (...)
lire la suite
« Bomoko fondation » s’en va-t-en guerre contre le cancer du sein
mercredi 19 juillet 2017

La fondation Bomoko tient à réduire considérablement le taux de mortalité liée au cancer du sein à travers la République démocratique du Congo. Elle a (...)
lire la suite
Kinshasa : les pasteurs exhortés à réaliser la vision de leurs ministères
mercredi 19 juillet 2017

Des centaines de pasteurs de Kinshasa ont pris part à une grande conférence,organisée du 13 au 15 juillet derniers au siège de l’Assemblée Chrétienne (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting