DANS LE CADRE DE LA PROTECTION DE LA NATURE
L’Union Européenne oriente 50% de ses actions aux populations locales
mardi 16 mai 2017

Dans sa lutte pour la conservation de la nature, l’Union Européenne (UE) a présenté une nouvelle approche stratégique dénommée "Au-delà des éléphants". La cérémonie s’est déroulée le jeudi 11 mai dernier au centre Bilembo, dans la commune de la Gombe. Cette approche apporte une nouvelle donne qui veut que 50% des actions que l’UE mène dans le domaine de l’environnement soient adressées aux populations locales. Par cette méthode, l’UE vient proposer des pistes de réponses à la problématique en mettant en relation les questions de la biodiversité, de l’économie et de la sécurité, suivant le contexte du milieu.

Au cours de cette présentation, l’Ambassadeur de l’UE, Bart Ouvry, a rappelé : "Notre engagement dans la biodiversité, est un processus qui s’investit dans la durée, le développement durable, en s’intéressant à l’être humain. "Au-delà des éléphants", revient aussi à regarder au-delà de la biodiversité, en pensant au bien-être des populations, des communautés locales vivant tout autour des aires protégées, notamment les parcs, pour apporter des solutions à leurs problèmes quotidiens (sécurité, santé, scolarité, accès à l’eau potable…)"
Au regard de l’importance de la biodiversité pour la vie de l’humanité, le chef de la délégation de l’UE a insisté sur la nécessité de voir les actions liées à la conservation de la nature accorder désormais une place importante aux droits sociaux des communautés riveraines. "Et cela, soutient-il, doit se faire à la fois dans le processus de création de gestion des aires protégées".
Le directeur général de l’ICCN, Cosma Wilungula, a abondé dans le même sens. "Il est nécessaire de mener des actions en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations locales vivant autour de ces aires protégées. Cela permettra de les amener à s’impliquer valablement dans la préservation de la biodiversité. Les actions des bailleurs de fonds sont aussi bien en faveur de l’homme que de la biodiversité. Elles feront en sorte que les animaux ne représentent plus un gibier, mais beaucoup plus en étant vivants", a-t-il expliqué.

MENACES DE L’AFRIQUE DANS LA BIODIVERSITE

En ce qui concerne le contenu de l’approche stratégique, l’expert européen, Quant Romain Calaque, en a fait la présentation. Il a souligné deux menaces majeures auxquelles l’Afrique fait face dans la conservation de la biodiversité. Il s’agit, avance-t-il, de la perte et de la fragmentation des habitats ainsi que de la surexploitation des ressources naturelles.
Pour ce qui est des solutions, le spécialiste a indiqué que l’urgence est de mener des actions capables de stopper le braconnage et le trafic des espèces menacées. L’interdiction de la consommation locale et le trafic des animaux tels que les rhinocéros, les éléphants sont également nécessaires, a soutenu Quant Romain, en préconisant la bonne gouvernance ainsi que des réformes juridiques et politiques.
Fyfy Solange TANGAMU

L’UCC s’en va-t-en guerre contre l’analphabétisme écologique
jeudi 21 juin 2018

L’Université Catholique du Congo (UCC) célèbre les 25 ans d’existence de sa Faculté des communications sociales.Prévue pour plusieurs mois, les (...)
lire la suite
Kimbuta lance un ultimatum de 15 jours aux taxis bus
jeudi 21 juin 2018

Les propriétaires des taxis bus ont 15 jours calendrier pour faire identifier leurs véhicules et les peindre en couleur jaune. Ce, conformément aux (...)
lire la suite
Les élèves dénoncent des cas de corruption de surveillants dans certains centres
mercredi 20 juin 2018

D’après certains échos, dans certains coins de la ville, on déplore le laxisme de certains surveillants. Certaines sources déplorent, sans les citer, (...)
lire la suite
Le Docteur Djodjo Kiamodja recommande un médecin de famille
mercredi 20 juin 2018

Médecin de famille : un concept quasiment méconnu en République démocratique du Congo, mais qui vaut son pesant d’or au regard de la déliquescence de (...)
lire la suite
Kinshasa : ces enfants qui font 2 kilomètres à pied pour suivre le Mondial
mardi 19 juin 2018

Bienvenue à Bel air. Ce quartier rural de la commune de la Nsele, à l’Est de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. (...)
lire la suite
Avenue Kapela : la prolifération des bars et terrasses trouble la quiétude des foyers
mardi 19 juin 2018

L’une des artères les plus fréquentées de la commune de Kalamu, l’avenue Kapela est devenue le carrefour des bars et terrasses. Désormais omniprésents (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting