DANS LE CADRE DE LA PROTECTION DE LA NATURE
L’Union Européenne oriente 50% de ses actions aux populations locales
mardi 16 mai 2017

Dans sa lutte pour la conservation de la nature, l’Union Européenne (UE) a présenté une nouvelle approche stratégique dénommée "Au-delà des éléphants". La cérémonie s’est déroulée le jeudi 11 mai dernier au centre Bilembo, dans la commune de la Gombe. Cette approche apporte une nouvelle donne qui veut que 50% des actions que l’UE mène dans le domaine de l’environnement soient adressées aux populations locales. Par cette méthode, l’UE vient proposer des pistes de réponses à la problématique en mettant en relation les questions de la biodiversité, de l’économie et de la sécurité, suivant le contexte du milieu.

Au cours de cette présentation, l’Ambassadeur de l’UE, Bart Ouvry, a rappelé : "Notre engagement dans la biodiversité, est un processus qui s’investit dans la durée, le développement durable, en s’intéressant à l’être humain. "Au-delà des éléphants", revient aussi à regarder au-delà de la biodiversité, en pensant au bien-être des populations, des communautés locales vivant tout autour des aires protégées, notamment les parcs, pour apporter des solutions à leurs problèmes quotidiens (sécurité, santé, scolarité, accès à l’eau potable…)"
Au regard de l’importance de la biodiversité pour la vie de l’humanité, le chef de la délégation de l’UE a insisté sur la nécessité de voir les actions liées à la conservation de la nature accorder désormais une place importante aux droits sociaux des communautés riveraines. "Et cela, soutient-il, doit se faire à la fois dans le processus de création de gestion des aires protégées".
Le directeur général de l’ICCN, Cosma Wilungula, a abondé dans le même sens. "Il est nécessaire de mener des actions en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations locales vivant autour de ces aires protégées. Cela permettra de les amener à s’impliquer valablement dans la préservation de la biodiversité. Les actions des bailleurs de fonds sont aussi bien en faveur de l’homme que de la biodiversité. Elles feront en sorte que les animaux ne représentent plus un gibier, mais beaucoup plus en étant vivants", a-t-il expliqué.

MENACES DE L’AFRIQUE DANS LA BIODIVERSITE

En ce qui concerne le contenu de l’approche stratégique, l’expert européen, Quant Romain Calaque, en a fait la présentation. Il a souligné deux menaces majeures auxquelles l’Afrique fait face dans la conservation de la biodiversité. Il s’agit, avance-t-il, de la perte et de la fragmentation des habitats ainsi que de la surexploitation des ressources naturelles.
Pour ce qui est des solutions, le spécialiste a indiqué que l’urgence est de mener des actions capables de stopper le braconnage et le trafic des espèces menacées. L’interdiction de la consommation locale et le trafic des animaux tels que les rhinocéros, les éléphants sont également nécessaires, a soutenu Quant Romain, en préconisant la bonne gouvernance ainsi que des réformes juridiques et politiques.
Fyfy Solange TANGAMU

Le prévenu à la barre trahi par les traces de balle sur son corps 
mercredi 25 avril 2018

L’audience d’hier mardi 24 avril, dans l’affaire des présumés miliciens du mouvement terroriste Kamwina Nsapu a tourné autour de l’instruction du (...)
lire la suite
La consommation régulière de la "Chicha" à la base de plusieurs types de cancer
mercredi 25 avril 2018

Pipe à eau très répandue dans les pays arabes, la "Chicha" est actuellement très prisée par les jeunes à Kinshasa. Trois sur cinq « dancing-bar » de la (...)
lire la suite
Avenue de l’Université : des particuliers font louer des bottes pour traverser les mares de boue
mercredi 25 avril 2018

Rouler sur l’avenue de l’Université, impose un double reflexe. Si au départ du Boulevard Lumumba jusqu’à Kapela, la route est praticable, le tronçon (...)
lire la suite
Le prix d’un litre d’essence passé de 1.890 à 1.980 FC
lundi 23 avril 2018

*Par ailleurs, celui du mazout se négocie désormais à 1.970 fc au lieu de 1.880 FC. La RDC dans sa partie Ouest (Kinshasa, Bandundu, Bas-Congo (...)
lire la suite
Grève confirmée dès aujourd’hui lundi 23 avril
lundi 23 avril 2018

Ce lundi 23 avril pourrait se révéler une journée "Hôpital sans médecin " en RD Congo. Et pour cause, la grève généralisée des blouses blanches annoncée (...)
lire la suite
4.000 volontaires mobilisés pour assainir la ville de Kinshasa
lundi 23 avril 2018

La Coalition nationale des organisations des volontaires pour le développement durable (CNOVD) a lancé, le mercredi 18 avril, le projet " Kombola (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting