L’EPIDEMIE MORTELLE AYANT ETE SIGNALEE A LIKATI DANS LE BAS UELE
L’OMS se mobilise contre Ebola
mardi 16 mai 2017

Le ministre de la Santé Oly Ilunga Kalenga a eu un entretien avec la directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique, Matshidiso Moeti à Kinshasa. Leur conversation a tourné essentiellement autour de la huitième épidémie de la maladie à virus ebola qui sévit dans la province du Bas-Uele, selon une dépêche de l’AFP.

La directrice générale de l’OMS a promis un appui à la RDC. Selon elle, cette maladie contagieuse pourrait être contrôlée très rapidement. Le concours des experts de l’OMS étant assuré.
Sur place dans la province touchée par l’épidémie, les actions sont déjà prises avec le gouverneur de la province de Bas-Uele pour mobiliser le système de santé, les équipements afin de lutter contre la maladie.
L’épidémie s’est manifestée dans un milieu d’accès difficile de la province du Bas-Uele, dans la zone de santé de Likati.
L’enclavement de la zone touchée présente une difficulté réelle. Cela pose des défis logistiques pour l’acheminement du matériel, des médicaments et des équipes de lutte contre la maladie. Mais du point de vue médical, elle permet également de limiter la propagation de cette fièvre hémorragique.
Selon le Dr Allarangar Yokouidé, représentant de l’Organisation mondiale de la Santé en RDC : " Des prélèvements ont été faits et l’institut a confirmé un échantillon qui est revenu positif pour le virus Ebola ". En effet, depuis le 22 avril 2017, neuf cas suspects ont été notifiés. Trois personnes sont mortes.
Pour une meilleure prise en charge, l’OMS travaille en étroite collaboration avec toutes les autorités tant nationales que provinciales, ainsi qu’avec l’appui du Bureau régional (AFRO), du Siège (Genève) et de tous les autres partenaires pour faciliter le déploiement des matériels de protection et du personnel sur le terrain afin de renforcer la surveillance épidémiologique et contrôler très rapidement l’épidémie.

LA FIEVRE EBOLA
La précédente épidémie, survenue entre juillet et novembre 2014, avait fait 49 morts. Cette épidémie a débuté plus exactement le 26 juillet 2014, lorsqu’une femme, épouse d’un chasseur de gibier, était tombée malade quelques jours après avoir dépecé un singe trouvé mort dans la forêt. Cette flambée de maladie à virus Ebola survenait dans le district de Boende, province de l’Équateur, soulevant immédiatement la crainte que les flambées en Afrique de l’Ouest ne se soient propagées vers l’est. Les résultats d’études épidémiologiques ont dissipé ces craintes. La flambée en RDC a également été causée par l’espèce Zaïre du virus Ebola, son lignage était davantage lié à un virus remontant à l’épidémie d’Ebola qui avait sévi dans la ville congolaise de Kikwit en 1995. Comme l’avait confirmé le compte rendu de laboratoire, le virus dans le district de Boende ne dérivait absolument pas de la variante qui circulait alors en Afrique de l’Ouest.
C’était donc un virus de l’espèce Ebola. Mais la souche congolaise était différente de celle d’Afrique de l’Ouest. Par ailleurs, elle était très proche de celles ayant sévi en RDC et au Gabon entre 1995 et 1997.
Pour la première fois, l’épidémie a sévi à Yambuku en 1976 dans la province de l’Equateur. Elle avait fait environ 300 morts. Zéphy VULA

Communication spéciale de Son Excellence Monsieur le Ministre de la Santé en rapport avec la situation épidémiologique au 12/05/17

Mesdames, Messieurs de la presse,
Comme vous le savez, la République démocratique du Congo fait face à l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui constitue une urgence de santé publique de portée internationale.
Du 22 avril 2017 à ce jour, neuf (9) cas de fièvre hémorragique dont deux (2) décès ont été notifiés depuis dans la zone de santé de Likati dans le territoire d’Aketi dans la province du Bas-Uelé, au nord-est du pays.
Des cinq (5) échantillons de sang prélevés chez les cas suspects et analysés à l’INRB hier jeudi 11 mai 2017, seul un (1) s’est révélé positif au virus Ebola sérotype Zaire par RT-PCR.
La RDC est cependant à sa huitième épidémie de cette nature, donc celle-ci ne devrait en rien ébranler nos populations. Car en effet, notre pays regorge des ressources humaines bien formées en cette matière et nos professionnels de santé ont d’ailleurs déjà servi à contenir des épidémies similaires dans d’autres pays.
Des équipes d’experts provinciaux ont quitté le territoire de Buta et sont déjà sur place à l’épicentre à NAMBWA, pour prêter main forte aux professionnels de santé qui s’activent déjà sur place. Une équipe d’experts nationaux basés à Kinshasa, et ayant fait ses preuves à l’étranger, est également en partance pour Likati pour se joindre aux efforts actuellement déployés. La situation est donc sous contrôle et les équipes sur place nous tiendrons régulièrement informé de l’évolution de la situation sur terrain.
La population congolaise est donc invitée à ne pas céder à la panique et contrairement aux rumeurs circulant sur les réseaux sociaux ou autres, aucun cas d’Ebola n’a été signalé ni à Kinshasa, ni à Kisangani, ni ailleurs en RDC à l’exception de NAMBWA, à 45 kilomètres de Likati.
De plus amples informations seront communiquées à l’opinion au fur et à mesure de l’avancée de la situation sur terrain.
Je vous remercie.

Social : va-t-on vers la catastrophe ?
vendredi 21 juillet 2017

* Trois mois après l’installation du Gouvernement Tshibala, les Congolais attendent les premiers signes de l’amélioration de leur quotidien. La (...)
lire la suite
La MONUSCO enregistre 30 cas de violations graves
vendredi 21 juillet 2017

La Section Protection de l’enfant de la MONUSCO a documenté 30 cas de violations graves des droits de l’enfant perpétrées dans le contexte du conflit (...)
lire la suite
La MONUSCO annonce la fermeture de 5 bases fixes au Nord-Kivu
jeudi 20 juillet 2017

La fermeture de 5 bases fixes au Nord-Kivu pour plus de mobilité et de flexibilité était le principal sujet abordé au compte rendu de l’actualité (...)
lire la suite
Le Secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme à Kinshasa depuis hier
jeudi 20 juillet 2017

Au terme de son séjour de travail à Brazzaville, en République du Congo, le Secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme, Taleb Rifai, est (...)
lire la suite
Formation du personnel scientifique : l’Université de Liège, l’ISC et l’UNIKIS scellent un partenariat
jeudi 20 juillet 2017

Le personnel scientifique de l’Université de Kisangani (UNIKIS) et l’Institut Supérieur de Commerce (ISC), Kinshasa vont désormais bénéficier d’une (...)
lire la suite
INPP : Bientôt la fin de construction de deux nouveaux bâtiments
jeudi 20 juillet 2017

Les travaux de construction de deux nouveaux bâtiments de l’Institut national de préparation professionnelle (INPP) prendront fin au cours de ce (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting