Travailler par- delà les agendas
vendredi 19 mai 2017

Avant même de prendre ses quartiers au bord du fleuve Congo, Bruno Tshibala savait que la partie-la sienne- serait extraordinairement difficile. Pour avoir fait carrière … dans l’Opposition radicale, le nouveau Premier ministre n’ignore pas que dès son installation, hier, avenue Roi Baudouin, l’état de grâce est derrière lui.
Le voilà qui en est déjà sevré avant d’en avoir joui ! Contexte politique oblige ! Car, comme ses prédécesseurs durant les différentes transitions, Bruno Tshibala devra se battre sur mille et un fronts à la fois.
En plus de la feuille de route dérivée du bréviaire national qu’est l’Accord de la Saint Sylvestre, le Premier ministre aura fort à faire avec les tenants d’agendas -souvent cachés- qui eux sont dans une tout autre épreuve. Celle qui oppose le camp de ceux qui ont vocation à conserver et même consolider le Pouvoir à celui pour qui l’objectif stratégique est d’accéder au graal par tous les moyens. En somme, la version 2017 du long feuilleton "J’y suis, j’y reste" contre "ôte-toi de là que je m’y mette".
Une confrontation que l’ultra tshisekediste porté à la cime du gouvernement connaît par cœur. Un combat de gladiateurs qui charrie des agendas contradictoires dont le télescopage nuit souvent à l’action gouvernementale. La kyrielle de Premiers ministres de transition en commençant par le tout premier de la longue série, à savoir Lunda Bululu, en savent quelque chose.
C’est pourquoi, blanchi sous le harnais…politique, Bruno Tshibala devrait placer résolument le curseur sur le programme gouvernemental. Quitte à remplir sa part du contrat. D’autant qu’au finish, il sera jugé au résultat. Pas une sinécure, il est vrai.
L’exercice consiste donc à exister politiquement de manière à rester en capacité de décliner l’agenda officiel. Autrement, le Gouvernement court le risque d’être débordé, voire submergé par des agendas de conservation ou de conquête du pouvoir. José NAWEJ

Vivement le parler vrai
vendredi 20 octobre 2017

Entre deux courses pour la survie quotidienne, des chiffres, des formules, des slogans… reviennent comme en écho dans les oreilles du Congolais. (...)
lire la suite
Le revers de la personnification des enjeux du pays
jeudi 19 octobre 2017

Une question qui ne devrait pas en être une, mais qui en devient une, contexte zaïro-congolais oblige : qui a été élu au Conseil onusien des droits (...)
lire la suite
Un congrès à enjeu planétaire
mercredi 18 octobre 2017

Au moins autant que celle des Etats-Unis, la politique intérieure chinoise intéresse le vaste monde. Aujourd’hui plus qu’hier. D’où, l’intérêt (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
vendredi 13 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
jeudi 12 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
Encore et toujours l’Est
mercredi 11 octobre 2017

Kinshasa n’est pas le Zaïre, aimait à dire Mobutu dans toutes les langues. Cette citation culte du Maréchal-Président n’avait pas que son côté (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting