LINGWALA
Mushie - Nyangwe : le carrefour des amoureux
vendredi 19 mai 2017

A Lingwala, l’une des 24 communes de Kinshasa, les avenues Nyangwe et Mushie sont reconnues pour leur ambiance festive. Dès le coucher du soleil, terrasses, bars et boîtes de nuit sont pris d’assaut par une clientèle avide de se détendre, de faire des folies… après une journée bien chargée. Ce sont aussi des lieux de prédilection où se côtoient les tourtereaux de longue date et des amoureux de circonstance.

Tout le long des avenues Mushie et Nyangwe, terrasses et bars s’alignent à la queue leu leu. Vers 15 heures déjà, les tenanciers de ces lieux de rencontre et de détente s’activent à étaler des dizaines de chaises devant leurs buvettes, en attendant l’arrivée d’éventuels clients. C’est avec la même agilité qu’ils placent de gros baffles à l’entrée de leurs espaces pour attirer des poches sonnantes et bon nombre de curieux.
Quand sonnent 18 heures, les chaises en plastique refusent du monde. Hommes, femmes, jeunes et vieux se la coulent douce autour des tables garnies des dizaines de bouteilles fraîchement servies, et parfois vides, mais que les occupants ne veulent pas enlever pour démontrer qu’ils sont financièrement forts.
De baffles, émanent des décibels des musiciens congolais en vogue :Fally Ipupa, Ferré Gola, Fabregas,Koffi Olomide, Papa Wemba, Werrason, JB Mpiana, Robinho Mudimbu, Wazekwa…Le son est si fort et la musique si emballante qu’on surprend des passagers, tout comme des voisins en train de danser, autant que les clients. Pas étonnant de voir même des chauffeurs des taxis et leurs passagers fredonner un des morceaux fétiches qui les accompagnera tout le long de la course.

A LA MERCI DES FILLES DE JOIE

Pour lier l’utile à l’agréable, les tenanciers des buvettes offrent à leurs clients, non seulement de la boisson alcoolique et de la limonade que leur fournissent les sociétés brassicoles de la place, mais aussi des grillades (brochettes de chèvre, de bœuf, de poulet…), des poissons chinchards, des bananes plantains, de la chikwangue…
Dans cette ambiance festive où la bière coule à flot, des couples d’amoureux y trouvent un lieu de prédilection. Tapis sous les arbres, ils grignotent quelques morceaux de viande, ingurgitent à souhait des verres de bière qui leur inspirent des paroles romantiques… Et là, les embrassades ne sont pas rares, plus particulièrement lorsque l’obscurité s’invite.
C’est dans ce contexte que les filles de joie trouvent l’occasion de dénicher leurs potentiels clients. Comme des chauves-souris, elles attendent le coucher du soleil pour sortir, nombreuses, de leurs cachettes et aller à la conquête de leurs clients, qui ont eu l’imprudence, si pas l’audace de sortir en cavaliers solitaires.Séduisantes à souhait, moulées dans leurs tenues érotiques (singlets, mini-jupes, robes serrées, collants…), elles ne loupent aucune occasion pour vider les poches de leurs « valentins ».

EN QUETE D’APHRODISIAQUES

Pour les hommes et les femmes qui veulent des lieux plus classes, plus discrètes, plus intimes, ils ne trouvent mieux que de se rendre à ’’MM’’, une splendide terrasse, dotée d’une boîte de nuit, au croisement des avenues Mushie et Nyangwe. Ici, bien que les prix de la boisson et des mets soient abordables, on trouve plus des personnes raffinées et des filles de familles, qui s’y pointent à bord des véhicules huppés (Jeeps, Mercédès…).
Véritable carrefour des amoureux, ’’MM’’ a développé plusieurs activités qui en font un pôle d’attraction, surtout pour les habitués.
Ainsi, tous les vendredis, on y organise des karaokés (spectacles de musique où les clients volontaires passent au micro pour interpréter une chanson célèbre) et tous les jeudis, la boîte de nuit ouvre ses portes à partir de 15 heures offrant aux visiteurs un spectacle inédit, où les femmes dansent en tenue d’Eve.
Au parfum des besoins et des attentes des habitués des terrasses, bars et boîtes de Mushie et Nyangwe, des adolescents sillonnent les parages avec des papiers mouchoirs et plus avec des aphrodisiaques, des fortifiants (mondongo, kimbiolongo, kitamata…) qu’ils proposent aux tourtereaux, qui en consomment à foison pour satisfaire leurs conquêtes.

La remise des prix " Mongita Awards "
lundi 15 janvier 2018

La soirée pour honorer les cinéastes congolais et récompenser les meilleurs artistes professionnels du 7ème art, se tiendra à l’Académie des (...)
lire la suite
Reddy Amisi pour un nouveau mécanisme de protection des oeuvres des artistes congolais
vendredi 12 janvier 2018

La Société congolaise des droits d’auteurs (SOCODA), dans sa version actuelle, présente des signes de fatigue, constate Reddy Amisi. Fort de ce (...)
lire la suite
Lutumba Simaro plaide pour des hommages nationaux de son vivant
vendredi 12 janvier 2018

Dans deux mois, ce sera fini pour l’immortel Lutumba Simaro Masiya. Ce talentueux artiste rd congolais a décidé de mettre fin à sa carrière musicale (...)
lire la suite
F.Wazekwa présente son ouvrage "Les petits bonbons de la sagesse"
jeudi 11 janvier 2018

Félix Wazekwa, dit "Mukuwa bongo" vient de présenter son tout premier ouvrage. Intitulé "Les petits bonbons de la sagesse", ce livre a été porté sur (...)
lire la suite
L’ouvrage « les petits bonbons de la sagesse » sera porté sur les fonts baptismaux ce mercredi
mardi 9 janvier 2018

Il est désormais dans la peau d’écrivain. Félix Wazekwa, puisque c’est de lui que l’on parle, vient de publier un ouvrage intitulé « Les petits bonbons (...)
lire la suite
La BD « Papa Wemba, le dernier concert » déjà disponible en ligne
mardi 9 janvier 2018

La Bande dessinée « Papa Wemba, le dernier concert » est désormais disponible sur la plateforme de vente en ligne Amazone.com. Elle relate, avec une (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

En finir avec les mesures de décrispation

Mesures de décrispation ? Pourquoi ne pas vider cette hypothèque de toute sa substance. Une bonne résolution pour 2018. Plus fondamentalement, le parachèvement de ce cycle achèverait de déblayer le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting