BUDGET 2017
Le taux de salaire des fonctionnaires passe de 933,45 à 1.425 FC pour 1USD
lundi 12 juin 2017

Le projet de loi des finances 2017 est envoyé au Sénat pour la seconde lecture. Les élus du peuple ont voté depuis le vendredi dernier article par article le rapport de la commission économique, financière et contrôle budgétaire (ECOFIN).

Le rapport de la commission ECOFIN de l’Assemblée nationale indique que les allocations des crédits budgétaires soumises à l’Assemblée nationale par le Gouvernement et qui se chiffrent à 11.301,7 milliards de francs congolais, ont connu une variation de 222.824.515.465 FC. Et elles sont donc actuellement fixées à 11.524.534.946.501 FC.
Cependant, la Commission ECOFIN de l’Assemblée nationale a opéré des réaménagements internes et a procédé à l’alignement général des dépenses de personnel à l’évolution du taux budgétaire de 933,45 à 1.425 Fc pour 1$. Ce réajustement a été motivé par le souci de prendre en compte la dépréciation du taux de change et, par conséquent, d’assurer tant soit peu, le pouvoir d’achat des agents et fonctionnaires de l’Etat ".
Par ailleurs, la nouvelle configuration des prévisions du budget 2017 incluent les budgets totaux, les budgets annexes et les comptes spéciaux par rapport aux recettes et aux dépenses. La commission composée de 87 membres, s’est réunie du 1er au 07 juin courant, avec le concours du personnel administratif de l’Assemblée nationale, des experts du Gouvernement ainsi que des délégués des Organisations de la Société civile.

GOUVERNEMENT INTERPELLE

La Commission ECOFIN a formulé une série de recommandations à plusieurs niveaux. Elle demande au Gouvernement d’impliquer les fonds spéciaux et les régies financières en amont de l’élaboration du projet de loi des finances de l’année pour la crédibilisation de leurs assignations. Aussi, le Gouvernement doit-il diligenter des missions de contrôle sur les dossiers de contentieux DGI ; de s’interdire d’aligner dans les prévisions de la Loi des finances de l’exercice 2018 tous les actes générateurs de recettes rattachés aux compétences exclusives des provinces et des ETD.
Elle lui recommande aussi de limiter au strict minimum l’attribution des exonérations dérogatoires ; d’accélérer l’audit du secteur des télécommunications ; d’ouvrir les dossiers contentieux à l’endroit des bénéficiaires des enlèvements d’urgence non régularisés ; et de veiller à l’application stricte de nouvelles mesures de recettes non fiscales contenues dans la loi des finances 2017.
Que la chambre basse du Parlement assure le suivi et le contrôle de la bonne exécution de ce budget 2017.
Pour rappel , les priorités de ce gouvernement restent l’organisation des élections prévues avant la fin de l’année 2017 ; l’amélioration des conditions sociales de la population, la stabilité macro économique et la sécurité. Mathy MUSAU

Bruno Tshibala promet des révélations
vendredi 25 mai 2018

Le Premier ministre, Bruno Tshibala, préside un meeting ce samedi 26 mai à la Foire internationale de Kinshasa, FIKIN où, affirment des sources, le (...)
lire la suite
Henri Mova invite les différentes formations à se conformer aux critères d’éligibilité
vendredi 25 mai 2018

La loi n°08/005 du 10 juin 2008 portant financement public des partis politiques a été hier jeudi 24 mai à l’Assemblée nationale, au cœur d’une (...)
lire la suite
PPRD : E. Shadary met le cap sur le grand Katanga
vendredi 25 mai 2018

* Ce vendredi, le SP va installer de nouveaux animateurs des structures du parti dans le Haut-Katanga Le Secrétaire permanent du Parti du (...)
lire la suite
Présidentielle : qui de Katumbi ou de Tshisekedi sera candidat ?
vendredi 25 mai 2018

Le président de Ensemble pour le Changement Moïse Katumbi et celui de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social "UDPS" Félix Tshisekedi, ont (...)
lire la suite
Atundu rassure : "Le président Kabila respectera toutes les dispositions de la Constitution"
vendredi 25 mai 2018

A Kinshasa et dans certaines grandes villes du pays, le débat sur l’éventualité d’un troisième mandat du président de la République, Joseph Kabila, a (...)
lire la suite
Oui affirme le MIR Mbayo ; pas du tout répond l’UNC Mayo
vendredi 25 mai 2018

Stanislas Mbayo, Président national du parti politique MIR, sociétaire de la MP de Joseph Kabila, est revenu à la charge hier en remontant sur ses (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting