A L’INITIATIVE DU CENTRE HOSPITALIER MONKOLE
Des gynécologues espagnols en campagne de dépistage gratuit du cancer de col
mardi 13 juin 2017

Une campagne gratuite de dépistage du cancer du col est en cours à Kinshasa depuis le lundi 5 juin. Organisée grâce au concours de l’Université de Navarre (Espagne), à l’initiative du Centre hospitalier Monkole, cette campagne, menée par une équipe de gynécologues espagnols et congolais, est destinée aux femmes âgées de 25 à 65 ans. Ce projet, qui vise aussi à renforcer la formation du personnel médical congolais, bénéficie de l’appui de la fondation ’’La Caixa’’, basée à Barcelone (Espagne).

Deux semaines durant, les femmes en provenance de quatre coins de la ville pourront se faire examiner sans payer le moindre frais. Trois institutions médicales de la capitale ont, à cet effet, été retenues pour cette campagne de dépistage qui va continuer jusqu’au 16 juin en cours. Il s’agit précisément du Centre hospitalier Monkole et de ses antennes (Kimbondo, Eliba, Moluka et Gombe).
A l’antenne du Centre hospitalier Monkole de Gombe, sur l’avenue Tombalbaye, l’affluence des candidates au dépistage est au rendez-vous depuis le début de la semaine. Il faut, au préalable, se faire inscrire sur place avant les consultations qui auront lieu le mercredi 14 juin de 9h30 à 14 heures. Déjà, le mercredi 7 juin vers 13 heures, la liste comptait environ une trentaine de femmes inscrites.
Gynécologue-obstétricienne du Centre Monkole, Dr Baby Céline Tendobi, sera accompagnée ce jour-là de ses collègues espagnols de l’Université de Navarre qui viendront consulter les patientes. Arrivés à Kinshasa depuis le 3 juin, quatre médecins spécialistes ont, en effet, quitte l’Espagne pour aller à la rescousse des femmes congolaises, en compagnie de cinq stagiaires, encore étudiants en Médecine. La délégation compte deux professeurs d’université (Dr Luis Chiva de Agustin et Dr Matias Jurado) et deux femmes gynécologues, Maria Auba Guedea et Maria Caparros Cerdan Pac.

ENGOUEMENT
"Pour cette toute première édition, l’engouement est total en cette phase de lancement », assure Mme Brigitte Ngamayeka, une sage femme oeuvrant dans ce centre. L’opération de dépistage gratuit a connu une affluence au Centre hospitalier Monkole de Mont Ngafula dès le premier jour. Les femmes de toutes les catégories se présentent sans hésiter dans toutes les antennes du Centre hospitalier, où la sensibilisation a démarré depuis le mois de mai dernier".
Outre le dépistage du col de l’utérus, les médecins qui consultent à Mont Ngafula examinent aussi d’autres pathologies telles que des cas d’infertilité. Selon cette sage femme, en temps normal, les femmes se présentent rarement à l’hôpital pour se faire examiner. "Ce sont, parfois, des dames âgées seulement qui viennent quand elles présentent déjà certains symptômes, notamment le saignement", affirme-t-elle.

PREVENTION
Selon Dr Baby Tendoby, cette campagne de dépistage tombe à point nommé, d’autant plus que le Centre hospitalier Monkole a enregistré dans un passé récent plusieurs cas de cancer du col d’utérus dont le traitement n’a pas produit des résultats satisfaisants, les malades s’étant présentées en retard, alors que la pathologie était déjà suffisamment avancée. Le Centre hospitalier Monkole a donc pris la résolution de procéder au dépistage précoce pour une prévention efficace.
Selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la Santé, dans le monde, chaque 2 minutes, une femme meurt du cancer du col de l’utérus. Devant l’ampleur des décès causés par cette maladie, certains responsables des hôpitaux congolais prennent la balle au bond. Ils misent sur la prévention. C’est ainsi qu’ils ont pris l’habitude d’inviter les femmes à faire à temps des examens du col de l’utérus. Les femmes devraient donc prendre conscience du cancer du col de l’utérus et profiter des occasions qui se présentent pour se faire consulter. Yves KALIKAT et Dina BUHAKE

L’utilisation des normes peut rendre des villes plus intelligentes
jeudi 19 octobre 2017

* Pour sa part, l’association pour la promotion de la métrologie et la normalisation en RDC (APROMEN) recommande des campagnes de sensibilisation à (...)
lire la suite
Les premières destructions suscitent une vive polémique
jeudi 19 octobre 2017

Quelques maisons construites anarchiquement sur le site agricole de Kindibula, dans la commune de Mont Ngafula ont été démolies par des tracteurs (...)
lire la suite
Les décharges publiques chargent et polluent l’environnement à Kinshasa !
mercredi 18 octobre 2017

* Face à l’insalubrité devenue une marque de la ville, la responsabilisation des bourgmestres s’impose comme une nouvelle approche d’assainissement (...)
lire la suite
Goma : l’inauguration de l’Institut français fixée au 20 octobre prochain
mercredi 18 octobre 2017

L’Institut français de Goma sera inauguré le 20 octobre prochain. C’est Alain Remy, ambassadeur de France en République Démocratique du Congo, qui va (...)
lire la suite
La RDC attendue au Forum de l’initiative du Bassin du Nil au Rwanda
mercredi 18 octobre 2017

La RDC est attendue au 5ème forum biennal pour le développement du Bassin du Nil, qui se tiendra du 23 au 25 octobre prochain au Rwanda. Une (...)
lire la suite
La route de Kimwenza dévisagée par des ravins
mercredi 18 octobre 2017

La route de Kimwenza, prolongement de l’avenue des Cliniques universitaires, se présente aujourd’hui dans un état de délabrement très avancé. Depuis (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting