CONTRAIREMENT A L’ANNONCE DU 1ER MINISTRE ET A L’OPTION LEVEE PAR L’AUTORITE BUDGETAIRE
contrairement à l’annonce du 1er ministre et à l’option levée par l’autorité budgétaire
mardi 11 juillet 2017

* Déjà, un responsable d’un syndicat de la Fonction publique brandit la menace de grève.

Les agents et fonctionnaires de l’Etat en RD Congo percevront leurs salaires du mois de juillet en cours, à l’ancien taux de 93,6Fc. Il en sera peut-être de même pour les mois d’août et de septembre prochain, a-t-on appris d’une source qualifiée de la Direction de paie de la Fonction publique. Selon la source, le taux de 142,5 proposé par la Commission Ecofin de l’Assemblée nationale, comme nouvelle base de calcul du salaire des agents et fonctionnaires de l’Etat dans le Budget 2017, ne saurait entrer en vigueur avant l’application effective dudit Budget, prévue en octobre prochain. Soit dans deux mois.

Déjà, l’info a fuité. Les milieux des syndicalistes sont bien au courant. Ils ont donc appris que leurs salaires ne bougeront pas d’une seule virgule. Ce, pendant les trois mois de juillet, août et septembre. Des espoirs tournés en illusions !
Accusant le Gouvernement de n’avoir pas respecté ses engagements, un responsable d’un syndicat de la Fonction publique, s’exprimant hier sur les antennes de Top Congo FM, a brandit la menace de grève.
Interrogés, deux membres de la Commission Ecofin de l’Assemblée nationale rencontrés hier lundi dans les travées du Palais du peuple, sont restés sur le principe. "Une loi produit des effets à la date de sa promulgation. La loi des Finances de l’Etat pour l’exercice 2017 a déjà été publiée. Cela s’entend, les différentes dispositions contenues dans ce budget doivent être de stricte application. On ne peut pas prétendre accorder beaucoup plus d’importance à certaines matières, et ajourner d’autres. Le taux de 142,5 adopté dans le budget 2017 comme référence dans le calcul de la rémunération des agents et fonctionnaires de l’Etat, est censé être d’application à partir de ce mois de juillet, d’autant plus que la loi a été promulguée par le Président de la République", a déclaré cet élu du peuple ayant requis l’anonymat.

LA PAIE EST TRIMESTRIELLE

En plus du fait que le budget 2017 sera d’application à partir du mois d’octobre prochain, à la direction de Paie de la Fonction publique, on trouve une autre raison pour justifier le maintien de l’ancien taux pendant les trois mois. "La logique est que les prévisions salariales sont trimestrielles. Les listings des paies sont généralement apprêtés à partir de la date du 10 suivant la paie précédente. Ce, depuis que le Gouvernement Matata avait ramené la paie mensuelle à partir du 20 de chaque mois. Par conséquent, il n’est pas techniquement possible pour le Gouvernement, d’appliquer le nouveau taux de calcul de la rémunération des agents et fonctionnaires de l’Etat pendant ce dernier trimestre", explique notre interlocuteur.
Cependant, côté Assemblée nationale en vacances parlementaires, toutes ces explications sont rejetées en bloc. "Compte tenu de la situation sociale explosive, le Gouvernement a l’obligation des moyens et des résultats. Le taux de 142,5 résulte d’un consensus après des discussions avec des experts du ministère du Budget qui avaient participé aux travaux de la Commission Ecofin. Nous supposons que sur la base du Rapport de ses délégués au sein de notre Commission, le Gouvernement avait réajusté sa politique de paie. Face à une situation exceptionnelle, on ne devrait pas transiger sur l’urgence de s’adapter à une nouvelle donne. "

ENTRETEMPS, LE FRANC CONGOLAIS …

Au moment où semble se radicaliser le débat sur le principe, le Franc congolais continue sa descente aux enfers. Lorsque la Commission Ecofin de l’Assemblée nationale, propose le taux de 142,5 pour servir de référence, le taux avait déjà franchi le taux de 145.000 Fc le dollar américain sur le marché de change. Quelques jours seulement après, le même taux s’est envolé. Les différents tableaux des cambistes affichent 155,7 Fc le dollar. D’autres un peu plus. Soit carrément 156,5.
Sur le terrain, rien n’indique que le franc congolais va arrêter sa dégringolade. En tout cas, tous les indicateurs macroéconomiques confortent le pessimisme de plus d’un Congolais quant à la stabilisation du taux de change. Car, l’expérience renseigne que chaque fois que la devise nationale se déprécie devant le roi dollar, jamais le taux n’a été ramené à un niveau plus bas, quand la situation change. C’est-à-dire lorsque le franc congolais se consolide sur le marché. Souvent, l’ancien taux de change est maintenu et attend la nouvelle spéculation pour s’enflammer !
Par rapport à la dégradation continue des conditions de vie de la population suite à la dépréciation de la monnaie locale, la paie des salaires des agents et fonctionnaires de l’Etat au taux de 142,5 à partir de ce mois de juillet, pourrait tant soit peu, servir d’amortisseur de la ronchonne actuelle.
Bien que ne reflétant pas letaux réel appliqué dans les transactions courantes, ce salaire indexée aurait le mérite de ramener le sourire sur les lèvres de ses bénéficiaires. Si l’option d’appliquer le nouveau taux de 142,5 est maintenue au mois d’octobre prochain, Dieu seul sait à quel taux se changera le fc congolais contre le dollar américain et ce que représentera ce chiffre. Gouverner, c’est prévoir.
Grevisse KABREL

Henri Yav s’est battu, à Washington, pour faire gagner à la RDC 22 millions USD du Fonds Okapi
lundi 16 octobre 2017

* Au pays, juste un décret du Premier ministre, d’ici au 31 octobre , suffirait pour « capturer » cette somme. Une manne si proche s’éloigne. (...)
lire la suite
Didier Musete sera-t-il réhabilité dans ses fonctions ?
lundi 16 octobre 2017

* Dans les travées de la SCPT, des langues se délient pour dire que le bon droit s’avère désormais un impératif. "Quelle que soit la longueur de la (...)
lire la suite
L’ASJICA consolide son partenariat avec l’Agence japonaise de coopération internationale
mercredi 4 octobre 2017

L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) est déterminée à consolider son appui en République démocratique du Congo. Toschimichi Aoki, le (...)
lire la suite
Banque mondiale : la RDC attendue au forum sur les réformes énergétiques
mardi 26 septembre 2017

* Les ministres d’Energie d’Afrique centrale vont échanger sur l’avenir de leurs secteurs du 2 au 3 octobre au Cameroun. La Banque mondiale vient (...)
lire la suite
Ingele Ifoto confirme la reprise prochaine des travaux
lundi 25 septembre 2017

Bonne nouvelle. Le ministre de l’Énergie et Ressources hydrauliques, Jean-Marie Ingele Ifoto, son collègue de la Coopération au Développement, John (...)
lire la suite
La NCCN mobilise les PME le 5 octobre autour du ministre Liyota
jeudi 21 septembre 2017

La Nouvelle Chambre de Commerce Nationale de la République démocratique du Congo (NCCN-RDC) sera de nouveau à l’affiche le 5 octobre prochain, à (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting