REPORT DES ELECTIONS
"Corneille Nangaa est sincère ", affirme Steve Mbikayi
jeudi 13 juillet 2017

* Selon le président du Parti travailliste (PT) et Coordonnateur de la Nouvelle classe politique et sociale (NCPS), "tous les négociateurs savaient que c’était impossible de tenir les élections fin 2017".

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa, est depuis quelque temps, la cible de toutes les flèches empoisonnées. Et pour cause, le fait d’avoir annoncé le week-end passé aux médias à Paris en France que les élections ne seront pas tenues d’ici la fin de l’année 2017 et qu’il ne pourra publier le calendrier électoral qu’après l’évaluation du processus entre la CENI, le Gouvernement et le Conseil national de suivi de l’Accord et processus électoral (CNSA).

Négociateur lors des pourparlers de la Cité de l’UA mais aussi du Centre Interdiocésain, le président du Parti travailliste et coordonnateur de la Nouvelle classe politique et sociale, Steve Mbikayi, prend parti pour Corneille Nangaa dont il juge la déclaration responsable.
Pour Steve Mbikayi, Corneille Naanga est " sincère et non démagogue ". Dans une interview à ACTUALITE.CD hier mercredi 12 juillet, le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire explique que tous les négociateurs de l’Accord du 31 décembre étaient déjà au courant de l’impossibilité de l’organisation des élections cette année.
" Je pense que Corneille Nangaa a dit les choses telles qu’elles sont. Cela a été fait sur base de l’évolution de la situation sur terrain qui ne permet pas d’avoir les élections en décembre. Nous qui étions des négociateurs à la CENCO, nous les savons tous très bien. Vous savez, quand nous sommes sous la pression de l’opinion nationale, nous prenons des décisions irréalisables. Et tous ceux qui avaient signé l’Accord du 31 décembre savaient déjà que la tenue des élections ne sera pas possible en décembre 2017, d’autant que déjà à la cité de l’UA, nous avions proposé en avril 2018. Alors je pense que Corneille Nangaa n’est pas démagogue. Il a dit ce qui est réalisable. Et pour vous dire que tout le monde était sûr que ça n’allait pas marcher, on avait eu la précaution de dire qu’au cas où ça s’avère impossible, la CENI, le gouvernement et le CNSA devraient se concerter pour fixer une autre date. "
Selon le président du Parti travailliste, cette déclaration de Corneille Nangaa s’inscrit dans le compromis politique dit de la Saint Sylvestre. "L’Accord a laissé une ouverture. Et je me rappelle même que Tshisekedi avait reconnu qu’il y a une ouverture dans l’Accord au cas où il n’y aurait pas d’élections. Qu’il y ait élection en décembre ou pas, nous sommes toujours dans l’Accord. Donc l’Accord a donné une possibilité du dépassement de décembre 2017. Il faut dire la vérité à la population. Ça aurait été un aveu d’impuissance si cela n’était pas prévu dans l’Accord. Mais comme l’Accord le prévoit, je n’y vois pas de problème parce que tous les négociateurs en étaient conscients. "
Commentant les récents propos de Félix Tshisekedi parlant d’une transition sans Kabila en cas d’absence d’élections cette année, Mbikayi : "C’est son point de vue. Je pense qu’il n’a aucun pouvoir de décision. Il a agi comme n’importe quel homme politique qui émet son point de vue. Et c’est un point de vue qui n’est pas nouveau. Je pense que l’essentiel est qu’on laisse la CENI faire son travail pour qu’on puisse aller à de bonnes élections ». Didier KEBONGO

L’UCC s’en va-t-en guerre contre l’analphabétisme écologique
jeudi 21 juin 2018

L’Université Catholique du Congo (UCC) célèbre les 25 ans d’existence de sa Faculté des communications sociales.Prévue pour plusieurs mois, les (...)
lire la suite
Kimbuta lance un ultimatum de 15 jours aux taxis bus
jeudi 21 juin 2018

Les propriétaires des taxis bus ont 15 jours calendrier pour faire identifier leurs véhicules et les peindre en couleur jaune. Ce, conformément aux (...)
lire la suite
Les élèves dénoncent des cas de corruption de surveillants dans certains centres
mercredi 20 juin 2018

D’après certains échos, dans certains coins de la ville, on déplore le laxisme de certains surveillants. Certaines sources déplorent, sans les citer, (...)
lire la suite
Le Docteur Djodjo Kiamodja recommande un médecin de famille
mercredi 20 juin 2018

Médecin de famille : un concept quasiment méconnu en République démocratique du Congo, mais qui vaut son pesant d’or au regard de la déliquescence de (...)
lire la suite
Kinshasa : ces enfants qui font 2 kilomètres à pied pour suivre le Mondial
mardi 19 juin 2018

Bienvenue à Bel air. Ce quartier rural de la commune de la Nsele, à l’Est de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. (...)
lire la suite
Avenue Kapela : la prolifération des bars et terrasses trouble la quiétude des foyers
mardi 19 juin 2018

L’une des artères les plus fréquentées de la commune de Kalamu, l’avenue Kapela est devenue le carrefour des bars et terrasses. Désormais omniprésents (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting