C’en est trop !
vendredi 28 juillet 2017

Un cri du cœur. Au sens littéral de l’expression. C’est ce qu’a poussé, hier sur TV5, maman Marthe Tshisekedi. Une interpellation. Au sens premier du terme. C’est à cet exercice -douloureux pour elle- que la veuve Tshisekedi a dû s’adonner. Un S.O.S. C’est aussi ce que cette femme portant encore le deuil a lancé.
Comment rester insensible à cet appel au tréfonds de tout Africain ! Que Maman Marthe brise le silence pour rappeler que son défunt mari n’est toujours pas inhumé, cela devrait interpeller tout Congolais. En commençant par les dirigeants du pays et les responsables de l’UDPS. Les uns et les autres étant enclins à politiser des obsèques qui auraient dû constituer, au contraire, un instant de ferveur et de communion nationale.
Pourtant, la toute première réaction du chef de l’Etat, relative à la prise en charge des funérailles de l’ancien Premier allait dans le bon sens. Par la suite, les choses ont commencé à se gâter. La politique politicienne s’étant invitée au deuil. Six mois que ça dure. C’en est trop .
Maintenant que la veuve Tshisekedi s’est adressée à l’Afrique entière via TV5, les autorités congolaises ainsi que les représentants de la famille politique et biologique de l’illustre disparu n’ont guère d’autre choix que de se surpasser. Taire les querelles byzantines, renoncer à la propension opportuniste à instrumentaliser les funérailles du leader de l’UDPS pour faire suite à la douleur de maman Marthe.
Il devrait y avoir l’avant et l’après intervention de la veuve Tshisekedi. Ne serait-ce qu’en vertu du respect dû au mort, valeur sacrée en Afrique. Le pays accumule en ce moment déjà trop de points de frictions pour maintenir l’inhumation de Tshisekedi dans la rubrique " contentieux entre Pouvoir et Opposition " José NAWEJ

Le revers de la personnification des enjeux du pays
jeudi 19 octobre 2017

Une question qui ne devrait pas en être une, mais qui en devient une, contexte zaïro-congolais oblige : qui a été élu au Conseil onusien des droits (...)
lire la suite
Un congrès à enjeu planétaire
mercredi 18 octobre 2017

Au moins autant que celle des Etats-Unis, la politique intérieure chinoise intéresse le vaste monde. Aujourd’hui plus qu’hier. D’où, l’intérêt (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
vendredi 13 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
jeudi 12 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
Encore et toujours l’Est
mercredi 11 octobre 2017

Kinshasa n’est pas le Zaïre, aimait à dire Mobutu dans toutes les langues. Cette citation culte du Maréchal-Président n’avait pas que son côté (...)
lire la suite
Où allons-nous ?
lundi 9 octobre 2017

Pas inhabituel de s’entendre demander dans une de nombreuses rues de Kinshasa, dans une grande surface, dans un bistrot… : " où allons-nous ? ". Une (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting