La Kabilie toujours malade de la mort de Samba
mercredi 2 août 2017

Dix ans que la kabilie est sevrée de Guillaume Samba Kaputo ! Depuis, ce vide demeure. Personne n’a pu remplacer celui que l’on appelait aussi révérencieusement qu’affectueusement "Professeur". Dans l’entourage du Raïs comme dans les rangs de l’AMP, muée en MP.
Cet homme-là faisait de la politique avec ce qu’elle suppose d’anticipation, de projection, de gestion soft des contradictions. Des exercices qui requièrent que l’on soit soi-même politique. Très politique. Guillaume Samba l’était.
Lui qui était ouvert pour demeurer à l’écoute. Lui qui décrochait le téléphone, qui fixait rendez-vous, qui recevait, qui échangeait. Pas seulement avec ses courtisans.
Lui qui la jouait collectif pour le Régime. Qualité ou aptitude qu’il partageait avec un autre homme-lige de JKK : Augustin Katumba Mwanke. A mille lieues de nombre de barons d’aujourd’hui abonnés au "chacun pour soi, le Raïs pour tous". Au lieu de faire chorus sur l’essentiel, chaque mandarin se soigne et soigne son écurie ; s’installe et installe. La fameuse et malheureuse vision au mieux "courtermiste", au pire nombriliste, qui ne plaide pas pour la longévité du bloc dit "nationaliste"-progressiste au pouvoir.
En Tanzanie, en Namibie, au Mozambique et en Angola, des partis de gauche ont su créer les conditions de leur maintien au pouvoir par des voies démocratiques. Mzee Nyerere est parti. Son parti, le Chama Cha Mapinduzi (CCM), est toujours à la manœuvre. Le vénérable Sam Nujoma a décroché. Ce sont des leaders de sa formation politique, la SWAPO, qui conservent le pouvoir. Même chose pour le FRELIMOet, bientôt, pour le MPLA.
Cette pérennité-là se prépare. Avec des hommes qui se battent davantage pour le Régime et le Pays que pour leur confort personnel. C’était le cas de Samba Kaputo.
José NAWEJ

Le revers de la personnification des enjeux du pays
jeudi 19 octobre 2017

Une question qui ne devrait pas en être une, mais qui en devient une, contexte zaïro-congolais oblige : qui a été élu au Conseil onusien des droits (...)
lire la suite
Un congrès à enjeu planétaire
mercredi 18 octobre 2017

Au moins autant que celle des Etats-Unis, la politique intérieure chinoise intéresse le vaste monde. Aujourd’hui plus qu’hier. D’où, l’intérêt (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
vendredi 13 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
jeudi 12 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
Encore et toujours l’Est
mercredi 11 octobre 2017

Kinshasa n’est pas le Zaïre, aimait à dire Mobutu dans toutes les langues. Cette citation culte du Maréchal-Président n’avait pas que son côté (...)
lire la suite
Où allons-nous ?
lundi 9 octobre 2017

Pas inhabituel de s’entendre demander dans une de nombreuses rues de Kinshasa, dans une grande surface, dans un bistrot… : " où allons-nous ? ". Une (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting