DEPLORANT L’ARRESTATION DE 120 MANIFESTANTS A TRAVERS LE PAYS
Maman Sidikou pour le respect des libertés et droits fondamentaux
jeudi 3 août 2017

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU a exprimé sa préoccupation face aux arrestations et détentions survenues en différentes régions de la République démocratique du Congo. Dans un communiqué de presse, le chef de la MONUSCO a réagi à la repression de la mobilisation pacifique de la société civile aux fins de protester contre le retard accusé dans la publication du calendrier électoral et d’appeler à la tenue des élections avant la fin de l’année.

Maman Sidikou s’est dit profondément préoccupé par les restrictions imposées aux rassemblements pacifiques et les arrestations qui frappent ceux qui voudraient exprimer leurs opinions politiques, ainsi que par le ciblage de journalistes et la confiscation de leurs matériels.
Pour ce faire, le chef de la mission onusienne en RDC exhorte les autorités nationales et locales à respecter pleinement les libertés et droits fondamentaux tels que consacrés par la Constitution congolaise.
A cette occasion, il a souligné également la nécessité pour tous les acteurs politiques, indépendamment de leurs affiliations partisanes, de s’abstenir de toute déclaration ou action qui pourrait exacerber les tensions et polariser encore davantage le paysage politique.

120 CAS D’ARRESTATION
Selon ses dires, le 31 juillet 2017, les Nations Unies ont relevé plus de 120 cas d’arrestations ou de détentions à Kinshasa, Goma, Lubumbashi, Beni , Butembo, Bukavu et Mbandaka. Parmi les personnes détenues figuraient huit représentants des médias, dont un journaliste de Radio Okapi et deux membres de la presse internationale, qui ont été libérés à la suite d’une intervention de la MONUSCO, a-t-il fait savoir.
Ensuite, des rassemblements ont également été violemment dispersés à Kisangani et à Bukavu, où les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles, blessant trois personnes, a poursuivi Maman Sidikou.
Ainsi, le numéro un de la MONUSCO en RDC rappelle que le respect des libertés fondamentales, ainsi qu’un engagement de toutes les parties prenantes à faire preuve de retenue et à préserver l’esprit de dialogue et de compromis, sont essentiels à la création d’un environnement propice à la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre, qui doit culminer avec la tenue d’élections paisibles et crédibles. Mathy MUSAU

Ntantu-Mey décrypte ’’La saison sèche est pluvieuse…’’ d’Isidore Ndaywel
jeudi 19 octobre 2017

Ministre honoraire des Transports et Communications, Jean-Marie Ntantu-Mey est un opérateur culturel et acteur de la Société civile de renom. (...)
lire la suite
Les obsèques de Bipoli suscitent déjà de l’effervescence à N’djili
mercredi 18 octobre 2017

Le chanteur congolais « Bipoli na Fulu », est écédé le 1 octobre dernier à Paris des suites d’une longue maladie. A N’Djili, son fief, l’on s’attend à (...)
lire la suite
Franco Luambo, toujours vivant dans les cœurs des mélomanes à Kinshasa
vendredi 13 octobre 2017

Ce fut un certain 12 octobre 1989 que mourait en Belgique, l’artiste musicien congolais Luambo Makiadi, dit Franco de mi Amor. 28 ans après sa (...)
lire la suite
Afrimma 2017 : Fally Ipupa glane deux trophées
mercredi 11 octobre 2017

Fally Ipupa a le vent en poupe. L’artiste congolais vient de remporter deux trophées aux African Muzik Magazine Awards (Afrimma) 2017. Le comité (...)
lire la suite
Théâtre : "Baabou roi, un dictateur sanguinaire malmène son pays"
vendredi 29 septembre 2017

Inspiré du célèbre Ubu Roi de Jarry et Macbeth de Shakespeare, " Baabou Roi " met en scène l’arrivée au pouvoir d’un dictateur sanguinaire dans un Etat (...)
lire la suite
Maître Gims évincé à cause de ses lunettes de soleil
vendredi 29 septembre 2017

L’artiste musicien congolais Gandhi Djuna célèbrement connu sur scène sous le nom de Maître Gims ne figurera pas parmi les membres du jury de la 7ème (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting