L’esquisse d’un dialogue républicain
vendredi 4 août 2017

Des opposants radicaux à la CENI en pleine journée. Et sous l’objectif des photos et caméras. Cela est suffisamment rare pour être souligné. Alors, cap enfin sur le dialogue républicain ? Qui de raisonnable s’y opposerait ? En l’occurrence, ce serait même un début d’antidote au spectre du chaos.
Car, ce pays souffre d’abord du déficit, voire de la quasi absence de dialogue républicain. Celui-ci est différent de grand-messes politiciennes -bien de chez nous - qui débouchent invariablement sur le partage du pouvoir. Et une fois le forum clos, la contestation reprend de plus belle. Cette fois-ci entre la nouvelle coalition aux affaires et ceux des opposants qui n’ont pas trouvé leur compte.
Des séquences bien connues de Congolais. Des bisbilles qui ne laissent aucune place au dialogue républicain. Avec le risque que, dans le cas de figure actuel, le pays implose.
C’est pourquoi les échanges entre le staff dirigeant de la CENI et des opposants, estampillés Rassemblement, constituent un pas dans la bonne direction. Même si le chemin menant vers la décrispation est encore long. "Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas", renseigne Lao Tseu, un sage chinois contemporain de Confucius.
Reste maintenant à espérer que le dialogue, initié entre les deux parties, s’amplifie et surtout qu’il s’étende à l’ensemble de la classe politique. Cela permettrait d’aplanir les divergences et de trouver un compromis réaliste sur le processus électoral. Car, au-delà des postures des uns et des autres, il y a la réalité. A savoir que l’organisation des élections obéit à des impératifs techniques que l’on ne saurait sacrifier sur l’autel des ambitions politiques. Aussi bien des tenants du "J’y suis, j’y reste" que des partisans du "ôtes-toi de là que je m’y mette".
En plus, pour sa stabilité, le pays a besoin d’élections apaisées et non des scrutins générateurs des crises. Alors, vivement le dialogue républicain ! José NAWEJ

Le revers de la personnification des enjeux du pays
jeudi 19 octobre 2017

Une question qui ne devrait pas en être une, mais qui en devient une, contexte zaïro-congolais oblige : qui a été élu au Conseil onusien des droits (...)
lire la suite
Un congrès à enjeu planétaire
mercredi 18 octobre 2017

Au moins autant que celle des Etats-Unis, la politique intérieure chinoise intéresse le vaste monde. Aujourd’hui plus qu’hier. D’où, l’intérêt (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
vendredi 13 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
jeudi 12 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
Encore et toujours l’Est
mercredi 11 octobre 2017

Kinshasa n’est pas le Zaïre, aimait à dire Mobutu dans toutes les langues. Cette citation culte du Maréchal-Président n’avait pas que son côté (...)
lire la suite
Où allons-nous ?
lundi 9 octobre 2017

Pas inhabituel de s’entendre demander dans une de nombreuses rues de Kinshasa, dans une grande surface, dans un bistrot… : " où allons-nous ? ". Une (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting