Août synonyme de zone de turbulences ?
mardi 8 août 2017

L’avion RDC à nouveau dans une zone de turbulences. Tels des chats échaudés, des Congolais n’ont pas attendu l’alerte pour remettre la ceinture de sécurité. Ils devront très probablement l’attacher et la serrer très fort.
Car, après l’effervescence -meurtrière - d’hier attribuée à "Bundu dia Mayala", le pays a rendez-vous avec des appels à des journées "villes mortes" lancés par le Rassemblement/Limete. D’autres accrochages en perspective ? Cela est à redouter. Peut-être même pire que de simples échauffourées. Hélas.
Tout semble indiquer que l’appareil volant battant pavillon RDC va continuer àtanguer. Mauvais temps oblige. Pour combien de temps ? Nul ne le sait. En tout cas, pas les passagers.
Pas plus que personne ne saurait prédire comment se fera l’atterrissage. Si atterrissage, il y aura. Pour l’instant, c’est le flottement. Trêve de métaphore empruntée au lexique aérien.
Retour sur la terre ferme rd congolaise pour constater que derrière les manifs en cours et celles projetées se joue un bras de fer entre le Pouvoir et les franges radicales de l’Opposition. Une épreuve de force dont l’issue est incertaine. Sous couvert de la doxa électorale, se cache mal, en effet, le vrai enjeu. A savoir pour tous les protagonistes visibles et invisibles, créer du rapport de forces soit pour être en pole position lors de prochaines négociations, soit alors pour éliminer l’adversaire avant…les élections.
Des scrutins exhibés par certains comme alibi et brandis par d’autres comme épouvantail. Dans les deux cas, les élections à venir sont passablement instrumentalisées. A preuve, à un peu plus d’un mois de la convocation théorique du corps électoral, aucune formation ou regroupement politique ne semble vraiment préparer les élections.
Les scrutins, tout le monde en parle matin, midi et soir. Mais, sur le terrain, personne, à part la CENI, n’a véritablement investi le champ électoral. On ne voit donc pas par quelle magie se tiendront en décembre 2017 des élections "libres, transparentes, démocratiques, apaisées…". D’où cette question : est-ce que ces calculs politiciens valent bien la zone de turbulences aux conséquences tragiques ? Pas sûr.
José NAWEJ

Le revers de la personnification des enjeux du pays
jeudi 19 octobre 2017

Une question qui ne devrait pas en être une, mais qui en devient une, contexte zaïro-congolais oblige : qui a été élu au Conseil onusien des droits (...)
lire la suite
Un congrès à enjeu planétaire
mercredi 18 octobre 2017

Au moins autant que celle des Etats-Unis, la politique intérieure chinoise intéresse le vaste monde. Aujourd’hui plus qu’hier. D’où, l’intérêt (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
vendredi 13 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
jeudi 12 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
Encore et toujours l’Est
mercredi 11 octobre 2017

Kinshasa n’est pas le Zaïre, aimait à dire Mobutu dans toutes les langues. Cette citation culte du Maréchal-Président n’avait pas que son côté (...)
lire la suite
Où allons-nous ?
lundi 9 octobre 2017

Pas inhabituel de s’entendre demander dans une de nombreuses rues de Kinshasa, dans une grande surface, dans un bistrot… : " où allons-nous ? ". Une (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting