Nord Kivu : lancement de la 2ème phase des projets STAREC
mardi 8 août 2017

Vendredi 4 août, dans la salle de réunion de la Monusco, l’ISSSS (Stratégie internationale de soutien à la sécurité et la stabilisation pour l’Est de la RDC) et le programme national de stabilisation et de reconstruction (STAREC) ont lancé la deuxième phase d’exécution des projets pour consolider la paix dans le Nord Kivu. Ils seront concentrés autour de la zone de Kitshanga.

Le projet NJIA ZA MAKUBALIANO s’appuie sur le pilier du dialogue démocratique. Il poursuit comme objectifs, la participation et l’engagement des acteurs et des entrepreneurs du conflit (hommes et femmes) au processus de stabilisation. Ce programme amène également les leaders communautaires à adopter des mesures sensibles au genre qui renforcent l’inclusion de la collectivité-chefferie du Bashali. In fine on voudrait voir les acteurs du conflit dans la chefferie du Bwito développer une vision collective des différends qui les opposent et proposer des pistes de solutions et les faire participer au processus de dialogue. Pour un coût global de 2 millions de dollars, une durée de deux ans, le projet est mis en œuvre par les ongs Internationales Alert, Pole Institute et des partenaires locaux dans les chefferies des Bashali, Bwito et localité de Pinga.
Le deuxième projet PAMOJA KWA AMANI NA MAENDELEO est mis en œuvre par UN-Habitat, UNESCO, UNFPA, HIA, LUCODER, SCC et WOA toujours dans les chefferies de Bashali, Bwito et localité de Pinga. Ce projet veut améliorer la gouvernance foncière, prévenir et gérer les conflits fonciers et promouvoir l’égalité des genres, la lutte contre les discriminations et la prévention des violences basées sur le genre. Il vise également la cohésion sociale et la résilience des communautés grâce à la réinsertion et à la relance socio- économique principalement des jeunes. Un programme de deux ans, pour un coût global de 3 millions de dollars.
Il faut signaler que d’autres projets sont menés au Sud Kivu et dans le territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri.
Un soutien financier a été fourni par des partenaires bilatéraux et le Fonds de Cohérence pour la Stabilisation (FCS). Parmi les partenaires d’exécution, on retrouve des agences de l’ONU, des organisations non gouvernementales locales et internationales et la MONUSCO.
L’ISSS et le STAREC ont été créés en 2008-2009 pour consolider la sécurité et les gains politiques à la suite des signatures des Actes d’engagement de Goma en 2008 et des accords de paix de 2009 entre le gouvernement de la RDC, le Congres national pour la défense du peuple(CNDP) et 14 groupes armés locaux. L’ISSSS est élaborée pour soutenir le STAREC (mis en œuvre par le gouvernement de la RDC), dont l’objectif est de fournir des dividendes tangibles de paix et renforcer les gains politiques. Pepe Mikwa

MSF:des décennies d’appui sanitaire aux Congolais
jeudi 19 octobre 2017

Organisation humanitaire internationale, Médecins sans frontières (MSF) se déploie depuis des décennies pour apporter une aide d’urgence aux (...)
lire la suite
Sahara marocain : Le nouvel envoyé personnel du SG de l’ONU chez le Roi Mohammed VI
jeudi 19 octobre 2017

Nommé en août dernier comme envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara marocain, Horst Kohler a été reçu, mardi 17 octobre à Rabat, (...)
lire la suite
Les étudiantes de l’ISAM invitées à être plus créatives
jeudi 19 octobre 2017

Le monde a célébré le mardi 17 octobre dernier la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Cette journée a été placée sous le thème : (...)
lire la suite
L’IGF promet d’appliquer la mesure du Gouvernement, malgré elle
mercredi 18 octobre 2017

L’Inspection générale des finances (IGF) accepte d’appliquer la décision du Gouvernement suspendant les missions de contrôle à la demande de la (...)
lire la suite
La voie unique choisie par la Chine pour assurer sa montée en puissance
mercredi 18 octobre 2017

Le 19ème Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) s’ouvre ce 18 octobre et est l’occasion d’élire la nouvelle direction pour le prochain (...)
lire la suite
Dieudonné Lokadi, Dg honoraire de la DGI, réfute toutes les accusations
mardi 17 octobre 2017

Victime d’une campagne de diabolisation, le Dg honoraire de la DGI sort du silence. Devant ce qu’il qualifie "d’attaques inavouées orchestrées par (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting