NORD-KIVU
Les affrontements " NDC/R "-" MAZEMBE " vident le Sud-Lubero
jeudi 10 août 2017

Il y a quelques temps, les combattants de la milice " Nduma defense of Congo/Rénové " (NDC/R) du chef de guerre Guidon avait eu chassé les " MAZEMBE " de plusieurs localités du Sud-Lubero qu’ils ont occupées en imposant leur loi. Mais il y a deux jours, les miliciens " MAZEMBE " sont revenus à la charge et ont lancé une offensive de grande envergure sur toutes les positions du " NDC/R ". On parle des combats d’une rare violence entre les deux groupes armés belligérants.
Ces affrontements ont vidé le Sud-Lubero de sa population. Des habitants sont en train de fuir les zones de combats pour aller se mettre à l’abri le plus loin possible. Ces déplacements en masse des civils ont entrainé une situation humanitaire préoccupante en l’absence de la moindre prise en charge dans les milieux d’accueil qui sont des familles.
Ces informations des affrontements entre les "MAZEMBE" et les "NDC/R" qui vident le Sud-Lubero de sa population livrées par la Société civile de Lubero sont confirmées par l’Administrateur de Territoire. On fait état du fait que, dans un premier temps, il y avait eu négociations entre les deux groupes armés locaux qui ont même signé un Accord de cessez-le-feu.
Mais il semble que ce sont les "NDC/R" de Guidon qui ont violé ce cessez-le-feu en reprenant les hostilités. D’où la situation actuelle des affrontements qui se poursuivent avec les conséquences humanitaires catastrophiques. On rappelle que ce sont les hommes de Guidon qui avaient réussi à chasser les combattants "MAZEMBE" qui sont des Nande de toutes les places fortes qu’ils contrôlaient dans le Sud-Lubero.
Ils ont même fait main basse sur la grande agglomération de Miriki qu’ils occupent encore jusqu’à ce jour. On rappelle également que la semaine dernière, les députés nationaux du caucus du Nord-Kivu ont publié une déclaration dans laquelle ils déplorent les exactions des combattants du "NDC/R" de Guidon dans le Sud-Lubero leur fief électoral.
Ils ont dénoncé le fait que ce groupe armé a installé un "Etat" dans ce secteur. Les députés du caucus ne se sont pas arrêtés à ce constat, mais ont demandé au gouvernement central de prendre le taureau par les cornes pour mettre un terme à cette situation d’occupation de plusieurs localités du Sud-Lubero par les combattants du "NDC/R".
Pour sa part, l’Administrateur de Lubero justifie ce qui se passe dans le sud de sa juridiction par une carence des soldats des FARDC. Il n’y a aucune position de l’armée loyaliste. Ce qui laisse libre cours à l’aventurisme des groupes armés qui viennent y installer leurs pénates en brimant et en exploitant la population tout comme les ressources naturelles que recèle cette zone de Lubero en toute quiétude.
Ces actions d’occupation de ces groupes armés sont favorisées par la topographie de la région de Lubero. Il s’agit de la forêt équatoriale, c’est-à-dire la forêt dense qui surplombe des villages éloignés et inaccessibles. Le premier à s’installer depuis une vingtaine d’années, ce sont les Hutu rwandais des FDLR. Le Sud-Lubero était connu comme leur bastion où ils ont fait régner leur loi.
Ils levaient l’impôt à la place de l’Etat et exerçaient le pouvoir judiciaire par l’entremise des tribunaux parallèles qu’ils ont installés. C’est par le biais de ces tribunaux illégaux que les FDLR expropriaient les Nande de leurs propriétés foncières pour les réattribuer illégalement aux Hutu congolais.
Le Sud-Lubero n’a pas un long moment de répit pour souffler le vent de la paix. Après que les combattants "MAZEMBE" ont chassé les Hutu rwandais des FDLR, ce sont les "NDC/R" de Guidon qui vont s’installer après de sanglants affrontements. Les "MAZEMBE" font un repli stratégique, relancent les hostilités et parviennent à occuper le terrain. Ils sont à nouveau chassés par les hommes de Guidon qui occupent, pour la énième fois plusieurs localités. C’est le dernier tableau en date. A ce jour, on assiste à une énième confrontation "MAZEMBE"-"NDC/R". On ne sait pas qui aura le dessus et pendant combien de temps s’imposera-t-il sur le camp adverse. KANDOLO M.

Kasaï : la LIZADEEL sollicite des vivres pour plus de 750.000 enfants en détresse
jeudi 19 octobre 2017

« Plus de 750.000 enfants souffrent de malnutrition sévère au Kasaï. Ils sont en instance de mourir par manque de nourriture », alerte la Ligue de la (...)
lire la suite
Routes de Kinshasa : le retour des pluies inquiète les usagers
mercredi 18 octobre 2017

(Un dossier de Orly-Darel NGIAMBUKULU, Zéphy VULA, Dina BUHAKE, Henock KUMBALI et Levi’s NZUZI, sous la coordination de Didier KEBONGO) Dans (...)
lire la suite
Le CNONGD et la LIFDED lancent un SOS pour les déplacés du Kasaï à Kikwit
lundi 16 octobre 2017

La situation difficile des déplacés du Kasaï à Kikwit a été au centre d’une rencontre entre la presse et le CNONGD vendredi 13 octobre dernier au siège (...)
lire la suite
Six rhinocéros noirs seront réintroduits au Tchad
vendredi 13 octobre 2017

Le Parc National de Zakouma, au Tchad, va bientôt recevoir six rhinocéros noirs pour la réintroduction d’une population fondatrice de cette espèce, (...)
lire la suite
Rutshuru : les « Mazembe », le NDC/R et les « Nyatura » s’affrontent à Bwito
vendredi 13 octobre 2017

* Sud-Kivu : ayant attaqué deux positions dans le Fizi, les « YAKUTUMBA » taillés en pièces par les Fardc, indique le porte-parole de l’Opération « (...)
lire la suite
Ratification de l’Accord de Paris : le ministre de l’Environnement s’explique ce matin face aux députés
jeudi 12 octobre 2017

Le ministre de l’Environnement est attendu ce matin pour rencontrer les préoccupations soulevées par les députés nationaux. Ami Ambatobe aura à se (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting