La CENI et les autres
vendredi 1er septembre 2017

Si la terre ne s’effondre pas, l’enrôlement des électeurs dans l’espace Kasaï débute ce lundi 4 septembre. Rassurant pour le parachèvement de la constitution du fichier électoral. De bon augure donc pour la tenue des élections.
Sans forcément mettre les lunettes estampillées CENI, on peut voir à l’œil nu que la Centrale électorale décline, bon an mal an, son objet social. Sur l’espace public congolais, la CENI est, sans conteste, l’une des rares institutions à être dans les faits à l’heure des élections.
Le mot " scrutins " est, certes sur toutes les lèvres. Dans le landerneau politique, on assiste même à une espèce de course à l’échalote sur qui revendique le plus l’organisation d’élections dans le…délai. Hier, le timing fixé par la Constitution et aujourd’hui l’échéancier établi par l’Accord du 31 décembre 2017.
Au pays du vaudeville facile, une surenchère sur les qualificatifs de ces scrutins est même engagée. Les élections devraient être non seulement démocratiques. Mais aussi libres ; mais encore transparentes ; mais en plus apaisées. Comme si les élections peuvent être démocratiques sans être libres et transparentes ! En somme, de la littérature, de la communication au service des postures.
Du côté des partenaires extérieurs, la même chose ou presque. La tenue d’élections assaisonne tous les discours. Pis, tous les malheurs du pays sont attribués à la non organisation des scrutins.
Mais à l’heure des comptes, on ne voit pas grand-chose de ces pays incarnant la communauté internationale tomber dans l’escarcelle de la CENI. Là aussi, plus de bagous que d’actes concrets. La fameuse logique d’agendas…cachés ? Poser la question c’est presqu’y répondre.
A l’arrivée, si tout le monde récite "élections" matin, midi et soir ; très peu sont véritablement engagés sur la voie électorale. Ce n’est pas anecdotique de constater qu’à désormais quatre mois de l’échéance, nos différentes loges politiques -Pouvoir et Opposition- ressemblent à tout. Sauf à une classe politique qui prépare les élections.
José NAWEJ

Une star nous est née !
jeudi 18 janvier 2018

Il s’appelle François-David Ekofo. Jusqu’avant la prédication à l’occasion du culte organisé en mémoire de Mzee Laurent Désiré Kabila, il était un (...)
lire la suite
En finir avec les mesures de décrispation
vendredi 12 janvier 2018

Mesures de décrispation ? Pourquoi ne pas vider cette hypothèque de toute sa substance. Une bonne résolution pour 2018. Plus fondamentalement, le (...)
lire la suite
L’heure de vraies questions
jeudi 11 janvier 2018

Que faire ? Vu du landerneau politique rd congolais, cette question s’avère à très large spectre au seuil de 2018. D’abord, pour le Raïs. Le (...)
lire la suite
Derrière l’anti-kabilisme proclamé
mercredi 10 janvier 2018

Dans la galaxie oppositionnelle, cela fait très tendance de faire porter tous les chapeaux à Joseph Kabila. Ce dernier est ainsi présenté comme (...)
lire la suite
Un énième sacré coup au…sacré
mardi 9 janvier 2018

L’histoire est un perpétuel recommencement. Attribuée à l’historien athénien Thucydide, cette affirmation n’a pas pris la moindre ride sous les (...)
lire la suite
Année électorale
lundi 8 janvier 2018

C’est bien 2018. On y est. De plain pied. Une année synonyme d’élections dont la consultation phare. A savoir l’élection présidentielle. Celle qui est (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Année électorale

C’est bien 2018. On y est. De plain pied. Une année synonyme d’élections dont la consultation phare. A savoir l’élection présidentielle. Celle qui est au centre de toutes les polémiques et de toutes les (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting