Du choc des extrêmes jaillit le feu
jeudi 7 septembre 2017

Intellectuel de haute volée, feu Z’Ahidi Arthur Ngoma aimait à dire qu’entre le pour et le contre, il y avait le sérieux. Une façon pour cet ancien fonctionnaire de l’UNESCO de refuser le fétichisme idolâtre inhérent à l’extrémisme. Ce credo trouve un terrain hyper fertile sur la scène politique congolaise.
Hier comme aujourd’hui, une bipolarisation, synonyme du choc des extrêmes, prive le plus souvent le pays du nécessaire consensus. Pourtant, Dieu seul sait si la RDC a besoin des hommes de synthèse. Pendant les années transition version 90, se battaient au couteau l’Union sacrée de l’opposition radicale et les Forces politiques du conclave. C’est-à-dire la coalition hétéroclite anti Mobutu et les partisans du Maréchal-président. D’un côté, ceux qui exigeaient le départ hic et nunc de Mobutu et, de l’autre, ceux qui se battaient pour la pérennité de son pouvoir.
On avait à choisir entre les deux offres, tout aussi maximales qu’irréalistes, voire surréalistes.
Car, dans les conditions de l’époque, on ne voyait pas comment, par la seule pression populaire, le Régime militariste et policier de Mobutu pouvait s’effondrer. De même qu’il était tout aussi illusoire d’imaginer le Maréchal s’éterniser au pouvoir. Entre les deux positions, il y avait place à un juste milieu.
Comme pour donner raison à l’historien athénien Thucydide, qui disait que l’histoire était un perpétuel recommencement, voilà que ce cas de figure se dessine une fois de plus.
L’appel de l’opposant Félix Tshisekedi à une vaste coalition anti Raïs n’est pas sans rappeler l’Union sacrée de l’époque. Face à cette espèce de "tout sauf Kabila" se dresse le "tout avec Kabila". Comme antidote à ces deux extrémismes potentiellement dangereux pour le pays, ce proverbe tirait de l’Antiquité gréco-latine. A savoir qu’en toute chose, il faut savoir raison garder. Alors, vivement le sérieux entre le pour et le contre ! José NAWEJ

Des limites au régime de faveur
vendredi 22 juin 2018

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république (...)
lire la suite
Le tempo présidentiel
jeudi 21 juin 2018

"Circulez, il n’y a rien à voir", "rien à signaler", "il n’y a pas de quoi fouetter un chat"… En postposant son adresse à la Nation via les deux (...)
lire la suite
Dans la tête du Raïs…
mercredi 20 juin 2018

Comment ne pas pointer la journée du vendredi 22 juin ? Comment ne pas y penser ? Comment ne pas imaginer -ou plus exactement s’imaginer- ce que (...)
lire la suite
Une session vraiment extraordinaire
mardi 19 juin 2018

Des sessions extraordinaires, les travées de deux hémicycles nichés au Palais du peuple en ont connues. Et en connaîtront. Mais, en général le (...)
lire la suite
Une session vraiment extraordinaire
lundi 18 juin 2018

Des sessions extraordinaires, les travées de deux hémicycles nichés au Palais du peuple en ont connues. Et en connaîtront. Mais, en général le (...)
lire la suite
Opération-séduction du pays profond
vendredi 15 juin 2018

Cela n’a échappé à personne. Le Raïs est en itinérance dans le pays profond. Après avoir séjourné dans le Haut-Katanga pour une série d’inaugurations, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et …pourquoi pas Gbagbo

L’acquittement-libération de Jean-Pierre Bemba a de quoi donner des idées. Une véritable jurisprudence tant sur le fond que sur la forme. Condamné au premier degré pour "crimes de guerre et crimes (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting