A PEINE INSTALLE A LA TETE DU SUD-KIVU
Claude Nyamugabo s’engage à intégrer plus de femmes au gouvernement provincial
jeudi 7 septembre 2017

Le nouveau gouverneur du Sud-Kivu est déterminé à militer pour une plus grande intégration de la femme au sein de l’exécutif provincial. Claude Nyamugabo Bazibuhe l’a clairement fait savoir à une délégation du mouvement "Rien sans les femmes", qu’il a reçue hier mercredi 6 septembre, annonce une dépêche de l’Agence Congolaise de Presse (ACP).

Conduite par Mme Solanga Lwashiga, cette délégation a présenté à l’autorité provinciale les différentes préoccupations des femmes du Sud-Kivu qui comptent sur son soutien. Les hôtes de Claude Nyamugabo ont notamment plaidé pour une politique participative et démocratique, en incluant des femmes au sein des institutions étatiques.
C’est dans ce cadre que Mme Solanga Lwashiga a remis au gouverneur une liste comprenant les noms des vingt femmes leaders du Sud-Kivu, qui s’estiment prêtes à travailler au sein de la nouvelle équipe gouvernementale. Aux dires de la représentante du mouvement "Rien sans les femmes", les dames citées ont des ambitions et des capacités susceptibles de mieux gérer le portefeuille de l’Exécutif.
Représentant les différentes contrées de la province, elles sont déterminées à aider le gouverneur élu à atteindre ses objectifs tout au long de son mandat, a renchéri Mme Solanga Lwashiga.
A l’issue de ces échanges, le gouverneur Claude Nyamugabo a reçu favorablement la requête de ses hôtes. Il s’est, à cet effet, engagé à promouvoir une plus grande représentativité de la femme au sein du gouvernorat.
A la veille de cette rencontre, Claude Nyamugabo s’est attelé à discuter avec des grévistes qui ont déclenché un sit-in à l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu, avant même son élection.

LES GREVISTES CONCEDENT UN SERVICE MINIMUM

Au parfum de leurs revendications sur le paiement de leurs arriérés des salaires, la nouvelle autorité provinciale a amorcé, le lundi 4 septembre, un dialogue franc avec les représentants d’agents du gouvernorat, de la Direction provinciale de mobilisation et encadrement des recettes, du Corps Provincial des inspecteurs des finances, ainsi que les délégués d’agents des ministères.
Attentif à leurs plaintes, Claude Nyamugabo a demandé à ses hôtes de faire un service minimum, dans l’objectif de mobiliser des recettes pour leur paiement. Les grévistes ont accepté cette proposition à une seule condition : ne pas lever la grève ni le sit-in dans les installations de l’Assemblée provinciale où ils passent leurs jours et nuits.
Gladys BOKEME Correspondance particulière

Henri Yav installe un comité consultatif
vendredi 17 novembre 2017

*La mise en place de ce comité constitue un signal fort envoyé en direction des investisseurs et des Partenaires internationaux sur la (...)
lire la suite
La Société civile pour le renforcement du contrôle budgétaire
vendredi 17 novembre 2017

Des organisations de la société civile viennent de rendre public le rapport de contrôle citoyen sur l’analyse de l’exécution de la loi des finances (...)
lire la suite
Le geste de Serge Mayamba salué
vendredi 17 novembre 2017

Le député national Serge Mayamba Massaka est un élu responsable. Républicain même. Le fait est rare pour être souligné. Selon des sources à l’Assemblée (...)
lire la suite
Sénat : Martin Kabwelulu en difficulté
vendredi 17 novembre 2017

Il a arpenté hier les couloirs de la salle ces Conférences internationales, où se tiennent les plénières du Sénat. Lui, c’est Martin Kabwelulu, (...)
lire la suite
Le processus électoral au centre des discussions entre Aubin Minaku et des diplomates occidentaux
vendredi 17 novembre 2017

Les élections en RDC avec les différentes étapes contenues dans le calendrier électoral publié par la CENI ont été hier au cœur des échanges entre le (...)
lire la suite
L’UE préoccupée par les déclarations de certains responsables militaires et civils
vendredi 17 novembre 2017

* Les 27 exhortent, par ailleurs, les organisateurs des manifestations à adopter une attitude non-violente La Délégation de l’Union européenneà (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et si les Kinois décrétaient la mort de la "Ville morte " ?

Bye bye " ville morte " et bienvenue à l’évaluation. Un exercice vieux de plus d’un quart de siècle. Succès, échec. Mot d’ordre suivi massivement, appel ignoré ou rejeté. A chaque chapelle son verdict. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting