AFIN DE MIEUX ENTAMER LA PHASE DESTINEE A L’INVESTISSEMENT
La RDC redynamise le processus REDD+
mardi 12 septembre 2017

A travers son ministre de l’Environnement et du Développement durable, Amy Ambatobe, la RDC, tient à redynamiser le processus REDD+. C’est dans cette optique qu’une rencontre s’est tenue le week-end dernier, à Kinshasa, entre le patron de l’Environnement, les partenaires techniques et financiers, et la société civile environnementale, afin d’évaluer ensemble, le processus REDD+ et sa redynamisation dans le pays.

Selon le Coordonnateur de la CN-REDD, Rubin Rachidi, il s’agit, en clair, d’évaluer la première phase du processus, déjà entamé, de préparer et élaborer des perspectives d’avenir. " On entend mobiliser des ressources financières additionnelles, élaborer la requête pour le financement des activités de la Coordination nationale REDD et le plan d’action pour atteindre les objectifs fixés", a-t-il précisé.
Etant donné que la mise en place de la deuxième phase consacrée à l’investissement devra bientôt débuter, il était impérieux pour tous ces acteurs impliqués de relever les forces et déceler les faiblesses de la phase préparatoire dans le but de mieux entamer la seconde.
La RDC s’est engagée depuis 2009 dans le processus de réduction des émissions dues à la déforestation et la dégradation de la forêt.
Elle a déjà enregistré des avancées significatives entre autres, l’élaboration du plan d’investissement pour la forêt, et la création du Fonds national REDD+.
Les partenaires techniques et financiers se disent prêts à soutenir les efforts de la RDC pour l’aboutissement de ce processus.

LUTTE CONTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE
Pour rappel, le REDD+ est une initiative internationale et transnationale lancée en 2008. Elle vise à lutter contre le réchauffement climatique, provoqué par les émissions de gaz à effet de serre, induites par la dégradation, destruction et la fragmentation des forêts.
Elle est coordonnée par l’ONU qui a mis en place le programme UN-REDD. S’appuyant sur des incitations financières, elle est indirectement liée au marché du carbone.
Le processus REDD est le résultat des négociations internationales sur le climat, qui propose de payer les efforts des pays forestiers tropicaux qui s’engagent notamment à réduire la déforestation et la dégradation des forêts sur leurs territoires. Aussi de gérer durablement leurs forêts, conserver leurs biodiversités et augmenter leurs stocks de carbone. Son objectif général est de contribuer à la lutte contre les changements climatiques et au développement durable des pays.
Pour ce faire, des objectifs spécifiques ont été fixés. Il s’agit entre autres de la réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts sur la base d’un scénario de référence historique et ajustée aux circonstances nationales ; de la poursuite des efforts nationaux dans les domaines de la gestion forestière durable, de la conservation de la biodiversité et de l’accroissement des stocks de carbone. De même, la contribution à la promotion d’une économie verte et à la lutte contre la pauvreté. Fyfy Solange TANGAMU

L’Institut supérieur théologique du Réveil largue ses 16 premiers lauréats
vendredi 12 janvier 2018

L’Institut Supérieur Théologique du Réveil (ISTR) est fier de lancer ses 16 premiers lauréats sur le marché de l’emploi. Honorés le 4 janvier dernier (...)
lire la suite
Des femmes chinoises offrent des vivres, des médicaments... aux personnes vivant avec handicap
jeudi 11 janvier 2018

L’Association des femmes chinoises au Congo (AFCC) a remis hier des dons aux personnes vivant avec handicap. La cérémonie s’est déroulée ce mercredi (...)
lire la suite
Procès Kamwina Nsapu : l’instruction se poursuit ce jeudi
jeudi 11 janvier 2018

Commencée hier mercredi 10 janvier, à la prison militaire de Ndolo, l’instruction au fond dans l’affaire des présumés miliciens du mouvement terroriste (...)
lire la suite
La commune de Barumbu bientôt enclavée
mercredi 10 janvier 2018

La commune de Barumbu est en passe d’être coupée de la ville de Kinshasa, si l’on y prend garde. Les principales artères conduisant à cette (...)
lire la suite
L’UCOFEM vise à accroitre l’accès des femmes dans les médias
mercredi 10 janvier 2018

L’Union congolaise des femmes des médias vient de publier la 3ème édition du Répertoire des femmes ressources en RDC. Pour la directrice exécutive de (...)
lire la suite
Reprise timide des cours à Kinshasa suite à une mauvaise interprétation du deuil national
mardi 9 janvier 2018

Rentrée scolaire timide à Kinshasa après les fêtes de fin d’année. Les bleu et blanc ont été à peine visibles sur les principales artères de la capitale, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

En finir avec les mesures de décrispation

Mesures de décrispation ? Pourquoi ne pas vider cette hypothèque de toute sa substance. Une bonne résolution pour 2018. Plus fondamentalement, le parachèvement de ce cycle achèverait de déblayer le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting