BRUITS SUR LE REFERENDUM CONSTITUTIONNEL
Vital Kamerhe parle d’une vaste distraction
mardi 12 septembre 2017

Depuis la semaine dernière, on peut apercevoir à travers les rues grouillantes de la ville des calicots favorables au changement par référendum de la Constitution du 18 février 2006. Elle est l’œuvre d’un mouvement des jeunes qui se disent membres de la MP. Ceux-ci militent pour la tenue d’une consultation référendaire afin que le peuple, souverain primaire, se prononce sur l’actuelle Constitution.

Ces jeunes, ils persistent et signent, que la Constitution du 18 février est à la base de la crise aiguë qui mine la RDC. Depuis sa mise en vigueur, elle n’a, selon eux, apporté que problèmes sur problèmes. D’où, faut-il la changer par voie référendaire.
Alerté, l’UNC Vital Kamerhe s "inscrit en faux contre cette démarche. Kamerhe parle plutôt d’une vaste distraction et pense, lui, qu’on doit plutôt se concentrer sur la tenue des élections générales et non un quelconque référendum de la Constitution. A celle-ci, on ne doit enlever aucune virgule.
D’où, cette interrogation qui vaut son pesant d’or : « Est-il vraiment nécessaire de procéder à un changement de Constitution par voie référendaire en ce moment ? » « On peut répondre par la négative. D’autant que l’Accord de la Saint-Sylvestre, qui est la base politique de la Transition actuelle en RDC interdit, noir sur blanc, tout referendum qui conduirait à la modification ou au changement de la Constitution du 18 Février 2006 », tranche un analyste jusqu’auboutiste.
La loi des lois prohibe aussi toute possibilité au Président Joseph Kabila de se représenter. On peut douter que les jeunes initiateurs de cette campagne sur la tenue du référendum constitutionnel ont attentivement lu cette Constitution qui date seulement de 11 ans. S’ils le font, ils se rendront compte que cette Constitution était pensée au Dialogue intercongolais de Sun City en Afrique du Sud.
Son but principal était d’abord de mettre un terme à la crise de légitimité qui a miné la RDC depuis la nouvelle guerre de 1998, imposée par le Rwanda et l’Ouganda à la RDC. Le pays a connu trois ordres institutionnels organisés en Etat. Celui de Jean-Pierre Bemba Gombo où il régnait en maître absolu, allant de son Equateur natal, en passant par Isiro-Bunia et Beni-Butembo avec le MLC. Puis le RCD d’Azarias Ruberwa qui, grâce à l’appui opérationnel massif en troupes et en armes de l’armée rwandaise a un moment occupé une bonne partie de la RDC. Enfin, l’Etat congolais avec M’Zee Laurent-Désiré Kabila à qui succédera le fils en 2001.
« Par rapport à cette crise de légitimité, la Constitution du 18 février a su jouer son rôle de ciment de la nation et continue à le faire. Tous les segments de la population, même ceux qui ont voté non soutiennent des deux mains en ne veulent rien entendre en termes d’une quelconque modification ou un changement. KANDOLO M.

Francine Muyumba échange avec les présidents des deux chambres du Parlement
lundi 15 janvier 2018

* Au menu de leurs discussions, la problématique de l’épanouissement de la jeunesse congolaise La présidente de l’Union panafricaine de la (...)
lire la suite
Le CLC persiste et signe : de nouvelles marches le 21 janvier
lundi 15 janvier 2018

Le Comité laïc de coordination appelle à une journée de marche pacifique dimanche 21 janvier. Dans une correspondance datée du 13 janvier, les (...)
lire la suite
Mgr Fulgence Muteba a officié hier une messe à Bruxelles en présence de Katumbi
lundi 15 janvier 2018

Le prélat a salué la Belgique et l’UE qui se tiennent aux côtés du peuple congolais ! Il s’est aussi félicité du soutien de l’épiscopat belge à (...)
lire la suite
Lambert Mende est formel : « Je n’ai diabolisé personne »
vendredi 12 janvier 2018

« J’ai fait un point de presse. Je n’ai pas eu l’impression d’avoir diabolisé quelqu’un. J’ai remis les choses dans leur juste proportion », réplique le (...)
lire la suite
Bemba : la Procureure Fatou Bensouda se bat pour 80 ans de prison !
vendredi 12 janvier 2018

Le procès en appel dans l’affaire Procureur près la CPI contre Jean-Pierre Bemba Gombo suit son bonhomme de chemin. Un double appel en fait. Celui (...)
lire la suite
Le gouvernement apporte son assistance humanitaire aux sinistrés
vendredi 12 janvier 2018

Les sinistrés de la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la capitale dans la nuit du 3 au 4 janvier courant peuvent pousser un ouf de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting