Gare aux " solutions clé en main " !
mercredi 13 septembre 2017

Le "dossier RDC" sera à l’affiche de la 72ème session de l’Assemblée générale de l’ONU. Avec en prime, l’évaluation de la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2016 et du processus électoral.
A Kinshasa, c’est le branle-bas de combat dans les états-majors politiques. Chaque loge y va de son pronostic. Normal, dans un pays où chaque camp voit midi devant sa porte !
Certes, nul ne peut minimiser, et encore moins ignorer le rôle central que jouent les Nations-Unies dans la gestion des crises. Prévention comme règlement. Pour être une sacrée cliente de l’ONU dès le seuil de son indépendance jusqu’à ce jour, la RDC est particulièrement bien placée pour le savoir.
Force est, cependant, de constater que des solutions clé en mains frappées du sceau de la "communauté internationale", sont difficilement solubles dans nombre de conflits internes. Il s’agit, dans la plupart des cas, des réponses conjoncturelles, surtout réductrices et même un tantinet simplistes à des questions plutôt complexes.
Les exemples abondent. La Syrie, La Libye, le Soudan du sud… A l’évidence, au fil du temps, on se rend bien compte qu’il ne suffit pas de "dégager" le dictateur Bachar Al Assad pour que tout aille comme sur des roulettes en Syrie.
De la même manière que les opinions publiques africaines réalisent que l’après-Kadhafi ne rime pas avec démocratie. Pis, la Libye libérée est menacée de liquéfaction ! Qui soutiendrait, cinq ans après l’indépendance du Soudan du sud, que les populations "débarrassées" de l’emprise du Nord arabo-musulman vivent mieux ?
Pas donc sûr qu’un schéma concocté de l’extérieur s’avère une solution pérenne à la crise rd congolaise. Ce scepticisme, nourri d’expériences d’ailleurs, devrait inciter les Congolais à privilégier des voies qui tiennent compte de vrais défis qu’à relever le pays.
José NAWEJ

Des limites au régime de faveur
vendredi 22 juin 2018

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république (...)
lire la suite
Le tempo présidentiel
jeudi 21 juin 2018

"Circulez, il n’y a rien à voir", "rien à signaler", "il n’y a pas de quoi fouetter un chat"… En postposant son adresse à la Nation via les deux (...)
lire la suite
Dans la tête du Raïs…
mercredi 20 juin 2018

Comment ne pas pointer la journée du vendredi 22 juin ? Comment ne pas y penser ? Comment ne pas imaginer -ou plus exactement s’imaginer- ce que (...)
lire la suite
Une session vraiment extraordinaire
mardi 19 juin 2018

Des sessions extraordinaires, les travées de deux hémicycles nichés au Palais du peuple en ont connues. Et en connaîtront. Mais, en général le (...)
lire la suite
Une session vraiment extraordinaire
lundi 18 juin 2018

Des sessions extraordinaires, les travées de deux hémicycles nichés au Palais du peuple en ont connues. Et en connaîtront. Mais, en général le (...)
lire la suite
Opération-séduction du pays profond
vendredi 15 juin 2018

Cela n’a échappé à personne. Le Raïs est en itinérance dans le pays profond. Après avoir séjourné dans le Haut-Katanga pour une série d’inaugurations, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et …pourquoi pas Gbagbo

L’acquittement-libération de Jean-Pierre Bemba a de quoi donner des idées. Une véritable jurisprudence tant sur le fond que sur la forme. Condamné au premier degré pour "crimes de guerre et crimes (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting