Ifasic : les enseignants en grève, les étudiants déçus
mercredi 13 septembre 2017

Les enseignants de l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC), à l’instar des professeurs des universités publiques sur toute l’étendue de la RDC, sont en grève. Lundi 11 septembre, alors qu’il était prévu le démarrage des examens de la seconde session de l’année académique 2016-2017, les étudiants ont été surpris d’apprendre, par la bouche du Secrétaire général de cet établissement, le report sine die de ces épreuves.

C’est depuis plusieurs semaines que les professeurs des Universités publiques de la RDC sont en grève. Ils exigent le réajustement de leur salaire au taux budgétaire de 1420 CDF le dollar, à l’instar des médecins et enseignants de l’Enseignement primaire et secondaire.
Bien que souvent épargné lors des années antérieures, l’Ifasic est entré dans ce mouvement. Une grève qui, à la grande déception de ses étudiants, l’oblige à surseoir tout son programme annuel. Ainsi, les examens de la seconde session, les tests d’admission de nouveaux étudiants, les défenses des étudiants finalistes, etc. sont suspendus.
Venus en masse pour passer leur premier examen de ce mois de septembre, les étudiants ont été surpris d’être abandonnés à leur triste sort. Aucune salle ni auditoire n’a été aménagé pour l’épreuve. L’Ifasic n’était donc visiblement pas prêt à organiser la 2ème session pour ses sociétaires. Pour le président de la coordination des étudiants de cet établissement d’enseignement supérieur, Celé Kanangila Wabeya, c’est une situation qui va dans le sens de nuire aux étudiants qui se sont acquittés de leurs frais académiques.
« Les étudiants n’ont pas de dettes envers les professeurs et les professeurs non plus n’attendent rien des étudiants. Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est par ce que les professeurs attendent de l’Etat quelque chose. Et du coup, ce sont les étudiants qui en pâtissent. Or, ils ont payé pour la majorité leurs frais académiques. Ils se retrouvent toutefois aujourd’hui victimes d’une situation qu’ils ne méritent pas », a plaidé le président des étudiants de l’Ifasic.
« Nous demandons au gouvernement de prendre ses responsabilités pour que tout revienne dans l’ordre. Aujourd’hui, nous essayons d’implorer leur volonté, mais demain ce sera peut-être pire. Car, nous au moins, nous avons payé nos frais. A eux de respecter leur part du contrat. La coordination parle au nom des étudiants qui ne savent à quel saint se vouer tout simplement parce que l’Etat ne veut pas payer les enseignants », a-t-il ajouté.
Pour Celé Wabeya, comme pour tant d’autres étudiants de cet alma mater, le souci est de voir l’autorité académique convoquer dans le plus bref délai la seconde session, pour permettre à cette institution d’éviter le retard pour le démarrage de la prochaine année académique. Bahati KASINDI

La culture de la Pentecôte est le socle du développement socioéconomique
jeudi 21 juin 2018

(Par l’Ev. Colin NZOLANTIMA) « » INTRODUCTION La culture est souvent définie comme la façon de penser, de parler et d’agir d’un peuple. C’est ce (...)
lire la suite
La RDC compte 534.108 réfugiés, fait savoir le HCR
jeudi 21 juin 2018

Le Haut commissariat des Nations-unies pour le réfugié a annoncé, hier mercredi 20 juin, que la RDC compte actuellement 534.108 réfugiés, soit 62.000 (...)
lire la suite
80% de l’exportation du café échappe au contrôle de l’Etat
mardi 19 juin 2018

La mise en place d’un cadre adéquat est essentielle pour booster la filière du café au Sud-Kivu.« La province a produit plus de 5000 tonnes de café. (...)
lire la suite
La Fondation Friedrich Ebert peut désormais fonctionner en RDC
mardi 19 juin 2018

La Fondation Friedrich Ebert (FFE) peut désormais euvrer en RDC. Ce, après la signature de l’Accord-cadre de coopération intervenue hier lundi 18 (...)
lire la suite
La relance du commerce du café et du cacao au coeur d’un Forum à Kinshasa
mardi 19 juin 2018

Le ministre congolais de l’Economie nationale, Joseph Kapika, a lancé les travaux du tout premier forum national sur le café et le cacao. Ces (...)
lire la suite
80% de l’exportation du café échappe au contrôle de l’Etat
lundi 18 juin 2018

La mise en place d’un cadre adéquat est essentielle pour booster la filière du café au Sud-Kivu.« La province a produit plus de 5000 tonnes de café. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting