Après TASOK, l’EIB Cartésien autorisé à délivrer le diplôme de baccalauréat international en RDC
mercredi 13 septembre 2017

L’Ecole internationale bilingue le Cartésien est autorisée à délivrer le diplôme de Baccalauréat Internationale dès cette année scolaire 2017-2018.

Plus question donc pour les élèves ou étudiants congolais de se rendre à l’étranger pour chercher une formation de qualité.
Désormais donc l’EIB Cartésien organise ce programme sur place à Kinshasa.
Le coordonnateur de ce programme à l’EIB le Cartésien, Armand Ngolomingi a rappelé que les établissements d’enseignement supérieur du monde entier admettent le diplôme de bac international. "C’est donc une meilleure préparation des élèves à la rationalité, à l’objectivité qu’exige la recherche scientifique lors de la rédaction de leur mémoire. Les cours de ce programme rendent les élèves penseurs, rationnels, créatifs, censés, curieux, etc."
Gaston Musemena a félicité son collègue de l’ESU, Steve Mbikayi, promoteur de l’EIB Cartésien pour cette innovation combien bénéfique non seulement pour la jeunesse congolaise, mais aussi pour toute la population. " Tous ce que nous venons de vivre, c’est la volonté d’un Congolais de matérialiser la vision de l’excellence. Vision chère à notre Président de la République, Joseph Kabila Kabange. Ce Congolais n’a pas attendu qu’il soit là où il est, il a posé un acte qui fait la fierté de nous tous et surtout de voir nos enfants à partir d’ici d’intégrer le système éducatif international. Il faut encourager ceux-là qui déjà, à partir de leur idée, peuvent permettre à nos enfants d’accéder automatiquement au système éducatif international qui est devenu un système hautement compétitif car il faut avoir du niveau pour accéder à ce système ", a-t-il reconnu.
Pour le ministre de l’EPSP, lEIB vient de réaliser un pas de géant en matière d’éducation en RDC. Pour le ministre de tutelle, le programme du baccalauréat international est un cursus scolaire très riche qui prépare les élèves à affronter leur parcours académiques avec brio parce qu’ils ont directement des atouts. " Avec ces différentes matières prévues au programme, les élèves sont initiés déjà à la recherche scientifique. Cela les prépare automatiquement à la rédaction des travaux de fin de cycle de graduat, même de mémoire de licence. J’aimerais ici rassurer les parents que ce programme est d’une qualité remarquable", a-t-il déclaré.
Steve Mbikayi explique que cela fait cinq ans que nous nous battions pour donner ce programme de bac international. Et aujourd’hui, nos efforts sont couronnés. Et nous sommes parmi les rares écoles du monde autorisées à donner ce programme. Il n’y a pas plus de cent écoles en Afrique qui donnent ce programme ", a-t-il fait savoir.
Dans deux ans, poursuit-il, on va commencer à recevoir aussi dans nos Universités, les diplômés de Bac international.
"Les mémoires de ceux qui auront la chance d’adhérer à ce programme ne seront pas défendus à Kinshasa. Les mémoires sont défendus devant un jury qui est en Suisse, donc si vous avez fait du plagiat on sait bien le découvrir. Et la correction n’est pas faite ici. Elle est faite par des gens qui ne connaissent pas nos élèves et l’école est en droit de demander une récorrection si elle n’est pas d’accord avec les résultats. Les examens se tiennent le même jour à Kinshasa, à Paris, à Bruxelles, aux Etats-Unis et corrigé par le même jury", a expliqué Steve Mbikayi les innovations de ce grand projet.
Rachidi MABANDU

L’utilisation des normes peut rendre des villes plus intelligentes
jeudi 19 octobre 2017

* Pour sa part, l’association pour la promotion de la métrologie et la normalisation en RDC (APROMEN) recommande des campagnes de sensibilisation à (...)
lire la suite
Les premières destructions suscitent une vive polémique
jeudi 19 octobre 2017

Quelques maisons construites anarchiquement sur le site agricole de Kindibula, dans la commune de Mont Ngafula ont été démolies par des tracteurs (...)
lire la suite
Les décharges publiques chargent et polluent l’environnement à Kinshasa !
mercredi 18 octobre 2017

* Face à l’insalubrité devenue une marque de la ville, la responsabilisation des bourgmestres s’impose comme une nouvelle approche d’assainissement (...)
lire la suite
Goma : l’inauguration de l’Institut français fixée au 20 octobre prochain
mercredi 18 octobre 2017

L’Institut français de Goma sera inauguré le 20 octobre prochain. C’est Alain Remy, ambassadeur de France en République Démocratique du Congo, qui va (...)
lire la suite
La RDC attendue au Forum de l’initiative du Bassin du Nil au Rwanda
mercredi 18 octobre 2017

La RDC est attendue au 5ème forum biennal pour le développement du Bassin du Nil, qui se tiendra du 23 au 25 octobre prochain au Rwanda. Une (...)
lire la suite
La route de Kimwenza dévisagée par des ravins
mercredi 18 octobre 2017

La route de Kimwenza, prolongement de l’avenue des Cliniques universitaires, se présente aujourd’hui dans un état de délabrement très avancé. Depuis (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting